RSS

Archives de Catégorie: Mon Livre

Deuxième partie – Chapitre 5 – Ancienne Égypte Polythéiste – Hébreux, Israélites, Juifs, Israëlites, Monothéistes

ou Comment comparer l’incomparable     

Avant de rentrer dans l’étude spirituelle de l’Ancienne Egypte et des Egyptiens/polythéistes que les Juifs osent traiter de barbares et sauvages et de commettre des abominations,  je souhaite vous faire faire, en images, un petit tour de ces deux cultures, là vôtre à vous Gentils, et celle des Juifs dont je suis issue.  

Parce que souvent les images parlent mieux que 1000 discours !  

Paysage typique de la Haute - Egypte : Assouan et l'île Éléphantine Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Colonnes du Temple -Djezer-Saqqara Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Pyramide à degrés dans l'enceinte de Djezer - Saqqara Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Détail du mur aux cobras - Djezer - Saqqara Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Le Sphinx de Guizeh Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

La Chapelle Blanche de Sésostris 1er - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Intérieur de la chapelle - Dieu Min Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Piliers de granit au centre du Temple d'Amon à Karnak Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Temple de la reine Hatchepsout devant la falaise de Deir el Bahari

Les colonnes protodoriques de la chapelle d'Anubis au nord du temple d'Hatchepsout Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Allée des Sphinx à tête de bélier symbolisant Amon à l'entrée du grand temple de Karnak Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

le Temple d'Abou Simbel - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Karnak et Louxor Splendeurs de l'Ancienne Egypte, Editions Atlas

Dendéra - superbe mammisi

Scène de pêche au harpon dans les marais du Delta Relevé d'une tombe polychrome - Les Pharaons Bâtisseurs - Henri Stierlin

Image de la Vache céleste aux cornes en forme de lyre Les Pharaons Bâtisseurs - Henri Stierlin

Triade de Mykérinus - Musée du Caire Les Pharaons Bâtisseurs - Henri Stierlin

Scène de la vie rurale dans une tombe de l'Ancien Empire à Saqqara Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Bas-relief du mastaba de Houti provenant de Saqqara Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Pharaon Aménophis 1er portant la barbe postiche et le nemès Les Pharaons Bâtisseurs - Henri Stierlin

Scène montrant Anubis s'occupant d'une momie - Ippolito Rosellini Les Pharaons Bâtisseurs

Scène de psychostasie dessinée sur un papyrus du Livre des Morts Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

La belle Hathor - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Tombe de Séthi 1er- le pharaon condit par Horus devant Osiris Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Une scène de la superbe tombe de Ramsès III, relevée par Rosellini - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Nefertiti et une de ses filles honorent le Disque - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Escalier pour accèder aux toitures d'Edfou - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Salle hypostyle - Temple d'Isis à Philae - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Temple d'Isis à Philae -Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Première salle du Temple d'Horus -Edfou - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Séthi Ier faisant des libations au moyen d'une aiguière d'or à bec verseur - Les Pharaons Bâtisseurs, Henri Stierlin

Je vais m’arrêter là mais il y aurait encore des dizaines d’images-preuves à poster.

Passons maintenant à la culture juive, israélite, hébraïque (tous ces termes reviennent à parler de la même chose), monothéiste.

Je rappelle que lorsque, il y a environ 3600 ans, le choc frontal eut lieu entre ces deux civilisations ou plutôt ces deux univers, n’existaient ni le Christianisme ni l’Islam qui furent créés ensuite par les Juifs comme outils religieux d’asservissement des corps et des esprits Gentils. 

Se référer aux chapitres sur le dieu des Juifs et la Religion

 

Par conséquent de la même manière que j’ai illustré les réalisations des Egyptiens qui s’étendent sur plusieurs millénaires, je vais tenter de faire la même chose avec les Hébreux, les Israélites, les Juifs  !  

 

Si toutes les images que j’ai postées sur l’Ancienne Egypte, sont des photos d’oeuvres physiquement visibles, donc incontestables, donc qu’il n’est nul besoin de prouver, il n’en est pas de même pour les Hébreux dont IL N’Y AUCUNE PREUVE PHYSIQUE ATTESTANT DU DÉBUT DE LEUR HISTOIRE TERRESTRE TELLE QUE COMPTÉE DANS LA BIBLE. 

Ce point est capital : je répète AUCUNE PREUVE !                  

Abraham est le personnage fondamental de la bible et plus généralement des peuples sémitiques. Il est considéré comme l’ancêtre des peuples hébreu et arabe, père du Judaisme, patriarche du christianisme et prophète de l’Islam ainsi que de la religion primitive des Hébreux et des Arabes.

L’histoire d’Abraham est racontée dans la Genèse et dans le Coran.

Quand la bible était vue comme un récit historique, on datait cette époque environ 1800 ans avant notre ère………

La conclusion des études scientifiques est la non-historicité d’Abraham, personnage biblique, qui n’est donc pas un personnage historique.

(données wikipédia)

Néanmoins, il existe un tombeau des patriarches !

Moïse  

Pour le monothéisme juif et chrétien, Moïse est à la fois l’auteur et le principal personnage de la bible hébraïque (son rôle prophétique est aussi reconnu dans l’Islam, religion dans laquelle Moïse est élevé au rang de prophète majeur et est considéré comme l’un des messagers.

On lui attribue d’avoir, sous l’inspiration divine, écrit le pentateuque, les cinq premiers livres de la bible (la genèse, l’exode, le lévitique, le livre des nombres et le deutéronome) et d’y avoir raconté sa propre histoire, celle des patriarches et celle du peuple d’Israël.

Les archéologues, philologues et autres scientifiques spécialistes de la Bible et des lieux bibliques considèrent, dans leur très grande majorité, depuis la fin du XXe siècle qu’il s’agit d’un personnage légendaire. 

(données Wikipédia)

Effectivement le bien pratique et polyvalent personnage de Moïse issu de l’imagination des scribes hébreux, qui se sont inspirés de l’histoire et des héros Gentils, prend l’eau de toutes parts.

La Vérité plus puissante que les mensonges finalement est en train de faire craquer la carapace des mensonges, d’impostures et autres manigances et manipulations en tout genre dont les Juifs sont les maîtres et dans laquelle ils ont emprisonné l’humanité.     

 

Le Premier Temple ou le Temple de Salomon  

Nous n’avons aucune donnée archéologique sur le Temple de Salomon. Le nom même du roi Salomon n’apparaît nulle part, à l’époque archéologique, dans les documents du Proche-Orient.

(wikipédia)

Il faut savoir que le temple de Salomon est une allégorie et le thème sous-jacent de la bible judéo-chrétienne  qui est, comme je l’ai déjà évoqué, un très puissant outil subliminal de soumission des populations gentilles aux juifs utilisant leur énergie psychique, renforcée par la magie et les pouvoirs occultes.

Le Second Temple était le Temple de Jérusalem. 

Là encore les informations que nous avons viennent de la bible.

Néanmoins, il est rapporté qu’Hérode le Grand entreprit une rénovation massive ainsi qu’une extension dudit temple.

Le Mur occidental connu désormais sous le nom de Mur des Lamentations ne constitue qu’une partie du mur de soutènement conçu pour contenir une énorme esplanade artificielle, appelée l’esplanade du Temple pour les Juifs, l’esplanade des Mosquées pour les Musulmans. Cette esplanade est située sur le  Mont du Temple qui aurait abrité le Second Temple.

Ensuite nous avons une longue, très longue période pendant laquelle, il n’y aucune réalisation juive concrète puisqu’ils oeuvrèrent dans les réalisations de l’esprit en créant toutes sortes d’outils de manipulation des corps et des esprits goys qu’ils volèrent et pillèrent tant et plus.

Et nous arrivons à l’époque contemporaine où après avoir bien travaillé, bien infiltré les nations gentilles grâce à leur vie en diaspora, après avoir utilisé jusqu’à plus soif leur magie noire kabbalistique d’une part et leur état de fausses victimes d’autre part, nous avons

LA CRÉATION DE L’ÉTAT D’ISRAEL sur les terres volées aux Palestiniens.  

 

 

En 1953 était créé à Jérusalem, le premier mémorial en mémoire des victimes juives de la Shoah perpétrée par les Nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale : Yad Vashem.

« Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés » Isaie 56 : 5

L’École internationale d’études de la Shoah a intégré un bâtiment neuf où il y a plus de 17 salles de classes, un centre multimédia, un espace d’exposition. Lors des 6e rencontres Internationales d’études de la Shoah plus de 700 éducateurs de 52 pays se sont rassemblés.

Selon wikipédia qui nous l’avons vu prend soin de défendre les positions israéliennes, ce mur appelé faussement barrière de séparation israélienne est construit depuis 2002 pour protéger la population israélienne des terroristes palestiniens.

Et oui ! encore une fois, ce sont les Palestiniens qui sont les terroristes et les Juifs qui ont besoin de se protéger.

La vérité est tout autre.

Israël, siège du futur gouvernement mondial ou plutôt de la dictature planétaire est en train de faire de ce territoire le mirador du monde et par conséquent a nécessité de protéger sa future forteresse.

Malheureusement, comme vous avez pu le constater, les Juifs ne savent pas construire. Ils ne savent rien créer par eux-mêmes. Ce sont des parasites qui ne savent que manipuler pour s’agripper sur leurs hôtes afin de les voler, les piller, et désormais les priver de toute substance de vie.

La vie n’a aucune valeur à leurs yeux et encore moins celle d’un Gentil.

Maintenant que nous avons fait le tour, nous allons, si vous voulez bien me suivre, changer d’ambiance,  retourner en Egypte parler de vos potentiels divins !

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 février 2012 dans Deuxième Partie, Mon Livre

 

Tags: , , , , , , , , , , ,

Deuxième partie – Chapitre 4 – L’Argent, Moyen Politique pour le Contrôle Mondial et l’Asservissement de la Race Humaine

"La nation juive est la seule choisie par Dieu, 
pendant que toutes les autres sont méprisables  et détestables.
Toutes les propriétés des autres nations appartiennent à la nation juive, 
qui par conséquent a le droit de les saisir sans aucun scrupule. 
Un Juif religieux n’est pas obligé d’observer les principes de moralité 
envers les populations Goyim.
 Il peut agir à l’opposé de la moralité, si cela lui est profitable, 
à lui ou aux Juifs en général.
Un Juif peut voler un Goy, il peut le tromper par une facture, 
pour que cela ne soit pas perçu par lui, 
afin que le nom de Dieu ne soit pas déshonoré."
Schulchan Aruch, Choszen Hamiszpat, 348

"Un Juif peut et doit faire un faux serment lorsque les Goyim demandent 
si nos livres contiennent quelque chose contre eux."
Szaaloth-Utszabot, The Book of Jore Dia 17
(Quand le Jour du  Grand Pardon – Yom Kippour –  les Juifs entrent dans la 
synagogue , la toute première prière qu’ils récitent, et pour laquelle ils restent debout  - c’est d’ailleurs la seule pour laquelle ils ont obligation de rester debout  et de la répéter trois fois  - est le Kol Nidre. 
Dans cette prière, ils promettent à leur Dieu Tout-Puissant
- Anu/Yahvé/Jehovah, Dieu des Juifs – que tout serment , tout voeu, ou engagement fait au cours des douze prochains mois  seront nuls et non avenus. D’ailleurs le Talmud enseigne : " Ne pas oublier , lorsque vous prêtez un serment, un voeu, un engagement de vous remémorer  la prière du Kol Nidre que vous avez récité le Jour du Grand Pardon car elle vous exempte de remplir vos engagements.)
 
"Comment interpréter le terme de ‘vol’. Il est interdit à un Goy de voler,
 de dévaliser ou de prendre des femmes esclaves à un Juif ou à un Goy. Mais il n’est pas interdit à un Juif de faire tout cela à un Goy."
Tosefta Aboda Zara 8,5
                                                                                                                           
"Quand un Gentil est pris entre les griffes d’un Juif, un autre Juif peut aller vers ce même Gentil, lui prête de l’argent et à son tour, le trompe, de manière à ce que le Gentil soit ruiné. Car la propriété d’un Gentil, selon notre loi, appartient à personne, et le premier Juif qui passe a tous les droits de la saisir."
Schulchan Aruch, Choszen Hamiszpat 156

Voici des exemples de commandements talmudiques que les Juifs se sont fait un plaisir d’appliquer à la lettre et dont nous constatons la pleine réalisation actuelle. 

“Economic crises have been produced by us for the goyim by no other means than the withdrawal of money from circulation.”  – Protocols of Zion – 20
 
"Les crises économiques ont été créées par nous pour les goyim  
comme moyen de retirer l’argent de la circulation".
Protocoles de Sion – 20   

I – INTRODUCTION 

L’argent est au coeur de la vie juive.

Pour les Juifs, il y a deux choses qui comptent:  Dieu et l’argent.

Et l’argent est le moyen choisi par le dieu des juifs pour asservir l’humanité.

"Lorsque Abram devenu Abraham , s’installe en Canaan, Dieu lui donne deux ordres. D’abord de croître, de se multiplier et de mettre en valeur la terre. Dieu lui demande d’être riche pour Le servir. Aussi la Genèse (13, 2) mesure-t-elle avec fierté les progrès de cette richesse : ‘Abraham était lourd en troupeaux, argent et or’ – tous biens constituant alors les principales monnaies d’échange. Et, pour les obtenir, presque tous les moyens sont bons, y compris la ruse…"           

"… Dieu n’a pas besoin de sacrifice humain mais Il ne renonce pas au sacrifice animal; Il place ainsi l’homme à part dans la Création et détourne la violence vers la seule destruction de ses richesses matérielles."

"Ces deux premiers ordres de Dieu à Son peuple ne sont pas indépendants l’un de l’autre : la richesse sous forme de troupeaux, d’or ou d’argent est le meilleur substitut à la violence. On retrouvera à mille et une reprises ce lien entre l’argent et le sang, lancinant avertissement lancé par Dieu aux Hébreux et à travers eux, à tous les hommes: l’argent est d’abord un moyen d’éviter la violence. En s’imposant à lui-même le remplacement du sacrifice par l’offrande, le peuple juif annonce tout son destin : il utilisera l’argent comme un moyen de réparer les dommages et d’arrêter l’engrenage des représailles. L’argent va devenir pour lui un moyen de négocier au lieu de combattre, de faire la paix. Par l’argent, le peuple juif va dire sa haine de la violence." 1       

Jacques Attali, économiste nous donne dans son livre Les Juifs, le Monde et l’Argent, la vision juive de l’argent. Son ouvrage d’économie est entièrement basé sur les préceptes et commandements bibliques et talmudiques dont il fait référence à chaque page.

Encore une fois, nous pouvons constater à quel point notre société actuelle est fondée sur les principes destructeurs de la Bible et du Talmud qui l’un comme l’autre, même s’ils s’adressent à des publics différents, l’un non juif, l’autre juif ne sont que des injonctions à obéir, à se soumettre. Injonctions qui devinrent lois.

Notre vie toute entière dans tous les domaines est rythmée par ces lois malsaines.

Nous n’avons aucune idée de ce que serait notre vie sans cette maudite bible tant elle imprègne chaque fibre de notre société et de nos vies.

A quoi cela sert-il finalement de se déclarer athée religieusement parlant, si dans tous les domaines de la vie de celui qui se définit comme tel, il se retrouve sous le coup de la loi biblique et talmudique.

Aussi le combat pour nos libertés se situe bien au delà de la bible, bien au-delà des doctrines judéo-chrétiennes.

Regardons ce que nous dit Attali  :

"Au tournant du millénaire, le système monétaire étouffe face aux demandes du commerce…….le volume des moyens de paiement ne suffit plus à couvrir les besoins des paysans, des artisans, des marchands, et surtout des seigneurs et des monarques. Il faut donc du crédit…Or, prêter reste absolument interdit aux chrétiens ; l’Eglise nomme encore avec horreur usura le revenu qu’on en tire…. Tout prêteur est considéré comme un diable qui tente l’emprunteur et crée les conditions de sa ruine : le prêt et le prêteur sont, à l’image, respectivement de la pomme et du serpent dans le Jardin d’Eden. Le prêteur est donc haï de celui à qui il rend service, même si ses conditions de prêt ne sont pas usuraires. De surcroît, l’Eglise s’inquiète de voir le crédit renforcer les monarques qui s’opposent à elle, et les villes, où elle peut moins facilement qu’à la campagne encadrer les corps et les âmes. Elle continue donc à interdire à tout chrétien de prêter; mais paradoxalement, elle n’interdit pas aux fidèles d’emprunter…..Il n’est personne d’autre que les Juifs pour exercer le commerce de l’argent." 2

Les choses sont claires pour ne pas dire flagrantes. Des rôles bien distincts ont été assignés à chacune des communautés religieuses. Les Juifs sont devenus dans l’ordre naturel des choses, les fournisseurs en argent, exclusifs, tandis qu’il ne restait aux Chrétiens que le droit d’emprunter.

Voilà pourquoi, il est important d’étudier l’ensemble des sujets qui constituent notre société, dont le premier d’entre eux, la religion, pour voir se dévoiler la trame et prendre conscience de l’ensemble de la stratégie mise en place. Puisque tout ce qui se veut naturelle conséquence ou suite logique n’est en fait qu’une monstrueuse manipulation pour donner aux uns ce dont on dépouille les autres.

L’argent, tel qu’on le connaît aujourd’hui, a entièrement été créé par les Juifs

"comme une forme supérieure d’organisation des relations humaines permettant de régler sans violence, tous les conflits, y compris d’ordre religieux. Les auteurs du Talmud, pour la plupart marchands eux-mêmes, sont souvent des experts en économie ; leurs jugements sont d’une rare finesse théorique, et même d’une grande modernité." 3     

La situation économique dramatique que nous vivons actuellement n’est absolument pas le fruit du hasard mais plutôt la résultante d’une stratégie de longue haleine aussi intelligente que perverse avec comme objectifs : la ruine de l’humanité, autrement dit la ruine de tous les non juifs avec pour  corollaire l’enrichissement des Juifs.

Encore une fois, pour comprendre ce que nous vivons en France (ou dans tout autre pays), il est nécessaire de se tourner vers les Etats-Unis puisque nous sommes devenus, il est inutile de se voiler la face, un pays satellite de la grande puissance américaine. Je sais que cela peut paraitre choquant mais pourtant c’est une réalité. Economiquement et politiquement, nous sommes totalement dépendants des décisions de la nation américaine. Pour l’instant. Le reste n’est qu’amusement, divertissement, pure  diversion, donc illusion totale.

Mais occupons nous de l’aspect économique, bancaire et financier puisque c’est l’objet de ce chapitre. Le système bancaire donc financier américain est appliqué en France comme dans toute l’Europe et le reste du monde.

Il en va de même pour la stratégie économique.

Or, l’histoire bancaire américaine est elle-même la concrétisation de la volonté d’un petit groupe, souvent définie comme élite, je pense que clique est plus approprié, qui s’employa férocement à mettre main basse sur l’argent du peuple américain mais aussi sur toutes les richesses de notre planète.

L’histoire commence en Europe avant de se poursuivre sur le continent américain.

II – LA CRISE FINANCIÈRE : RÉSULTANTE IMPARABLE D’UNE LONGUE HISTOIRE

1791, Les Rothschild obtiennent le contrôle de l’argent de la nation américaine via Alexander Hamilton, leur agent dans le cabinet de George Washington. Lorsqu’ils montent leur première banque centrale aux Etats-Unis, appelée la First Bank of the United States, elle est établie pour vingt ans par contrat sur le modèle de la Banque privée d’Angleterre.

Benjamin Franklin qui connaissait parfaitement le fonctionnement de cette dernière réalisa très vite le danger que représentait une banque centrale privée contrôlant l’émission d’argent dans son pays et en bloqua l’accès jusqu’à sa mort en 1790. 4

Ensuite Thomas Jefferson (1743-1826) s’opposa férocement à la loi qui donnait le feu vert à la création d’une banque centrale contrôlée par des intérêts privés mais George Washington signa l’autorisation sur les conseils de Hamilton, malgré le fait que la Constitution américaine plaçait très clairement le contrôle de l’argent national entre les mains du seul Congrès.

"J’ai pour conviction que les institutions bancaires sont plus dangereuses que les armées permanentes….Si un jour le peuple américain laisse les banques privées contrôler l’émission de monnaie, les banques et les sociétés qui s’érigeront autour de lui, le priveront de ses propriétés jusqu’à ce que ses enfants se réveillent sans abri sur le continent que leurs pères conquirent. " - Thomas Jefferson

La banque nationale d’Hamilton n’était pas une banque du gouvernement fédéral américain: elle était détenue à 80% par des investisseurs privés, par ceux là même qui avaient combattu sur le champ de bataille contre l’indépendance des Etats-Unis : la City de Londres.

En fait les termes de banque nationale ou centrale se réfèrent depuis le départ à des banques privées sur le modèle britannique.

Nathan Rothschild, banquier le plus puissant de Londres investit lourdement sur la nouvelle banque américaine. Guidant les activités de ladite banque depuis les coulisses londoniennes, les banquiers de la City visaient  le contrôle des activités financières en Amérique et le contrôle total du crédit.

Pour de nombreux Américains conscients de ce qui se passait, cela équivalait à une re-colonisation des Etats-Unis par l’Angleterre mais par des moyens financiers et économiques. 5

C’est à ce moment que fut menée la première tentative de mêler les intérêts gouvernementaux et privés pour donner une façade gouvernementale à ce qui n’était en fait que des intérêts privés.

En 1811, le contrat de la First Bank of the United States arriva à sa fin et le Congrès refusa de voter son renouvellement. Elle était, en effet, désignée comme responsable de la hausse des prix à la consommation.

Nathan  Rothschild, furieux, déclara : "Ou bien l’accord de renouvellement est accordé ou bien les Etats -Unis vont se retrouver impliqués dans une guerre des plus désastreuses."

Les Etats-Unis maintinrent leur position : le contrat ne fut pas renouvelé et Nathan Rothschild déclara: "Donne une leçon à ces impudents d’Américains. Ramène les au colonialisme."

En 1812, soutenu par l’argent des Rothschilds et sur les ordres de Nathan Rothschild, les Britanniques déclarèrent la guerre aux Etats-Unis. Là les versions diffèrent, certains disent que c’est James Madison qui pressa le Congrès de déclarer la guerre à l’Angleterre mais le résultat est que cette guerre endetta considérablement les Etats-Unis qui tombèrent entre les griffes des banques privées londoniennes.

La guerre anglo-américaine se termina par la mort de milliers de soldats britanniques et américains mais les Rothshild avaient réussi; ils avaient leur banque !

Le plan des Rothschild était d’endetter les Etats-Unis à un point tel qu’ils ne leur resteraient qu’à se soumettre à eux et permettrait au fameux contrat d’être reconduit.

En 1816, le Congrès américain vota une loi permettant à une autre banque centrale dominée par les Rothschild de prendre le contrôle de l’émission d’argent étasunien. C’est la Second Bank of the United States qui a aussi un contrat de 20 ans.

La nouvelle banque, dont 80% appartenaient à des fonds privés britanniques, a désormais en supplément le pouvoir de contrôler la totalité de la structure fiscale américaine.

En 1819, la Cour Suprême américaine déclara la Second Bank of the United States, constitutionnelle alors qu’elle ne l’était pas et qu’il fallut une contorsion juridique des plus douteuses pour arriver à cette conclusion.

En 1832, le président Andrew Jackson (7ème président des Etats-Unis de 1829-1839) fait campagne pour un second mandat sous le slogan Jackson and no bank. Ceci en référence à son plan de reprendre le contrôle du système monétaire américain au bénéfice du peuple américain et non à celui des Rothschild et de leur mafia.

"Je suis l’un de ceux qui ne croient pas que la dette nationale soit une bénédiction…tout ceci est calculé pour ériger autour de l’administration une aristocratie argentée dangereuse pour les libertés du pays." - Lettre d’Andrew Jackson à L.H Coleman of Warrington, N.C le 29 avril 1824.  

En 1833, Andrew Jackson commence à retirer les dépôts gouvernementaux de la Seconde Bank of the United States contrôlée par les Rothschild et les dépose à la place dans des banques dirigées par des  Gentils.

Les Rothschild manipulèrent les volumes d’argent de telle manière que cela causa la panique de 1837 et une  dépression.

Le président Jackson savait de quoi ils étaient capables et déclara plus tard :

 "Vous êtes une bande de vipères, de voleurs et j’ai l’intention de vous expulser et par le Dieu Éternel, je vous expulserai".  

En 1835, le 30 janvier, on tenta d’assassiner le président Jackson qui échappa miraculeusement à l’attentat. Il déclara plus tard qu’il savait que les Rothschild étaient responsables de la tentative d’assassinat à son encontre.

En 1836, Jackson réussit finalement à mettre dehors la banque centrale des Rothschild par le non renouvellement du contrat.

Mais en 1837, en pleine panique financière, Nathan Rothschild envoya August Belmont Sr en Amérique, en tant que son agent privé. August Belmont fonda la banque d’investissement, August Belmont and Co avec Nathan Rothschild dans les coulisses.

Rothschild était obligé d’opérer via ses agents plutôt qu’en son nom propre après la défaite de la Seconde Bank of the United States et la très mauvaise publicité qui en avait résulté.

Belmont protégea si efficacement le nom et les intérêts Rothschild qu’il devint plus tard conseiller financier de présidents étasuniens, chef du parti démocrate, positions qui lui permirent depuis les coulisses de fomenter la Guerre civile américaine. 6

1841 : Le président John Tyler (10ème président des Etats Unis de 1841-1845) mit son veto à l’acte de renouvellement de la Banque des Etats-Unis. Il reçoit des centaines de lettres de menaces de mort.

1861 : Le président Abraham Lincoln (16ème président des Etats Unis 1860-1865) approche les grandes banques new-yorkaises pour tenter d’obtenir des prêts pour financer la guerre civile.  Etant donné que ces banques étaient largement sous l’influence des Rothschild, elles lui firent une offre qu’elles savaient qu’il ne pourrait accepter, à savoir: 24 à 36% d’intérêts sur toutes les sommes prêtées.

Lincoln, furieux, décida d’imprimer son propre argent et informa le public que c’était désormais la monnaie ayant cours légal pour les dettes privées et publiques.

En 1862: 449 338 902 $ en monnaie légale furent imprimés et distribués. Lincoln déclara :

"Nous avons donné au peuple de cette république la plus grande bénédiction jamais reçue, son propre argent pour payer ses propre dettes. "

En 1863, Abraham Lincoln apprit que le Tsar de Russie, Alexandre II (1855-1881) avait des problèmes avec les Rothschild aussi parce qu’il leur refusait constamment de pouvoir monter une banque centrale en Russie. Le Tsar apporta alors à Lincoln un soutien inattendu. Il donna ordre que si l’Angleterre ou la France prenait part activement à la guerre civile américaine et aidait le Sud (guerre de Secession), la Russie considérerait cet acte comme une déclaration de guerre et prendrait parti pour le Président Lincoln. Pour montrer qu’il ne plaisantait pas, il envoya une partie de sa flotte du Pacifique au port de San Francisco et une autre à New-York.

En 1865, dans une déclaration au Congrès, le Président Abraham Lincoln déclara;

"Jai deux grands ennemis, l’Armée du Sud en face de moi et les institutions financières dans mon dos. Des deux, celui derrière moi, est le pire. "  

Un peu plus tard, le 14 avril de la même année, Lincoln était assassiné.

Abraham Lincoln représentait une très sérieuse menace pour les intérêts Rothschild et consorts, autrement dit les gros banquiers internationaux juifs.

Dès que sa mort fut annoncée, une bataille s’ensuivit au Congrès pour retirer de la circulation l’argent que le défunt président avait créé et le remplacer par une monnaie désormais soutenue par l’or.

Le but était de permettre à ceux qui détenaient de l’or, à savoir Londres et une petit clique de banquiers internationaux basée à New-York de verrouiller l’émission de monnaie américaine par une équivalence en or. Et à cette époque, l’or était aux mains principalement de la Banque d’Angleterre et des autres banques londoniennes.

Les banquiers internationaux avaient pour but de s’enrichir, bien sûr, mais aussi de contrôler la politique mondiale via l’argent.

William Engdahl dans son livre Gods of Money nous dit :

En 1862 au cours des premiers mois de la Guerre de Sécession, un mémo circula secrètement entre les mains des riches aristocrates et banquiers de la City de Londres. Il donnait une évaluation des événements ayant cours aux Etats Unis:                     

"L’esclavage sera vraisemblablement aboli par la guerre et le droit de posséder des esclaves aussi. Moi et mes amis européens sommes favorables à l’esclavage, parce que l’esclavage n’est que la propriété du travail et comporte la prise en charge des travailleurs, alors le plan européen, conduit par l’Angleterre est que le capital contrôlera le travail par les salaires. La grande dette que les capitalistes verront doit être créée à partir des guerres et utilisée comme moyen de contrôle du volume d’argent. Pour accomplir ceci, les obligations doivent être utilisées comme base bancaire. Nous attendons maintenant que le Secrétaire au Trésor fasse cette recommandation au Congrès. Cela ne permettra plus au billet vert de circuler librement pendant encore longtemps parce que nous ne pouvons le contrôler. Mais nous pouvons contrôler les obligations et à travers elles, les émissions des banques. " 7  

1881 : Le Président James A Garfield (20ème président des Etats-Unis qui ne resta en poste que 100 jours) déclara deux semaines avant d’être assassiné.

"Quiconque contrôle le volume d’argent dans notre pays est le maître absolu de toute l’industrie et de tout le commerce….et lorsque vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une poignée d’hommes très puissants, il n’est pas nécessaire que l’on nous explique l’origine des inflations et des dépressions. "

LA CRÉATION DE LA RÉSERVE FÉDÉRALE

Alors que l’Empire britannique amorçait son déclin après la dépression débutée en 1873, un défi s’annonçait à relever de l’autre côté de l’Atlantique. De puissantes familles d’industriels et de banquiers réunies autour de J.P. Morgan et John D. Rockefeller concentraient toute la richesse et l’industrie américaine entre leurs mains.

Dans leur ascension pour le pouvoir et la richesse, les Morgan et Rockefeller avaient déployé toutes les manoeuvres et machinations possibles sans aucune considération morale; fraude, imposture, violence, corruption, trafic de l’or, des diamants, d’esclaves et autres contrebandes en plus de manipuler délibérement les paniques financières mais ce pouvoir et cette puissance devait rendre des comptes à Londres, qui elle seule, détenait le véritable pouvoir. Et le pouvoir à Londres portait le nom de Rothschild. Il s’avérait donc que les Etats-Unis étaient déjà sous l’emprise de la City de Londres et des Rothschild avant la création de la Réserve Fédérale. C’est d’ailleurs grâce à cela qu’elle put être créée.

C’est à ce moment là aussi que se consolida plus officiellement l’axe anglo-américain en vue de la prise de contrôle total sur  l’argent, le crédit, la finance sur le continent américain. Toutes ces associations et partenariats s’établirent sur une base de sociétés secrètes visant à réunir une élite pour oeuvrer à des projets communs. La Pilgrims Society fondée en 1902 fut l’une d’elles.

En 1910, les puissants banquiers internationaux juifs se réunirent en grand secret pour travailler au projet de ce qui allait devenir la Réserve Fédérale.

Sept hommes des plus puissants d’Amérique se rendirent dans la propriété de J.PMorgan à Jekyll Island

  • Nelson W. Aldrich, président de la National Monetary Commission, associé de J.P Morgan et beau-père de John D Rockefeller Jr.
  • Abraham Piatt Andrew, secrétaire assistant du Trésor US
  • Frank Vanderlip, président de la National City Bank of New-York des Rockefeller, la plus puissante banque de l’époque
  • Henry Davison, associé senior de J.P Morgan
  • Charles D. Norton, président de la First National Bank of New-York de JP Morgan
  • Benjamin Strong, vice président du Bankers Trust contrôlé par JP Morgan
  • Paul Warburg, cerveau de l’opération, associé de Kuhn, Loeb et Cie et représentant la Maison Rothschild de France et d’Angleterre et frère de Max Warburg qui était de son côté à la tête du consortium bancaire Warburg en Allemagne et aux Pays-Bas.

Le projet, une fois monté, devait être remis au Sénateur Aldrich qui était chargé de le faire voter par le Congrès.

Au début de l’année 1907, le New York Times Annual Financial Review avait publié le plan de réforme d’un dénommé Paul Warburg (un associé de Kuhn, Loeb and Co) appelé  "A plan for a Modified Central Bank " dans lequel il donnait les grandes lignes de remèdes pour éviter les paniques.

Toujours en 1907, Jacob Schiff, le CEO (PDG) de Kuhn, Loeb and Co avait fait un discours à la Chambre de Commerce de New-York avertissant le public :

"A moins que nous ayons une banque centrale avec un contrôle adéquat des ressources de crédit, ce pays va subir la plus sévère et jamais atteinte panique financière. " 8 

La panique frappa de plein fouet en octobre 1907.

La panique de 1907 avait été orchestrée afin d’amener le peuple à accepter l’idée d’une réforme bancaire.

Morgan et Rockefeller avaient préparé le terrain en utilisant leur position dominante pour déclarer qu’une puissante banque new-yorkaise était en faillite, ce qui provoqua une réaction en chaîne débutant par une gigantesque panique parmi le public qui s’empressa d’aller retirer ses avoirs, forçant certaines banques à vendre tous leurs biens pour emprunter et payer leurs clients.

Il serait ensuite plus facile de proposer un remède au mal qu’ils avaient eux-mêmes créé.

Une tactique juive récurrente consiste à créer le problème qui va générer une réaction qui demande solution.

Autrement dit, PROBLÈME – RÉACTION – SOLUTION. 

La recette juive mise à toutes les sauces !

Cette panique déclencha une investigation menée par le Sénateur Nelson Aldrich qui préconisa en remettant ses conclusions au Congrès, la création d’une banque centrale pour éviter que ce type d’événement ne se reproduise dans le futur.

Le travail d’Aldrich avait pour but de faire valider par le Congrès le projet de banque élaboré en secret à Jekyll Island par les banquiers (comme étant ses propres conclusions), avec promesse de stabilité financière, de contrôle par des experts impartiaux sans interférence avec la politique. Le nom fut soigneusement choisi afin de donner l’illusion d’une institution fédérale, donc gouvernementale mais pour ce faire, il fallait  que cette loi fut votée par le Congrès et signée par le Président. C’est l’accord qui fut passé entre les banquiers juifs et Woodrow Wilson : le soutien financier des banquiers afin qu’il accède à la Présidence et en retour, il devait signer le Federal Reserve Act.

Un avantage notable du travail de JP Morgan pour la maison Rothschild était la croyance soigneusement entretenue que Morgan, sinon ouvertement "antisémite", évitait de participer à des opérations avec des banques juives, et que son entreprise n’embauchait pas de personnel d’origine juive. C’était la même imposture que lorsque Nathan Rothschild avait embauché le prédécesseur de Morgan, George Peabody, pour travailler à Londres. Wall Street préconisait que si vous vouliez avoir affaire à une banque gentille, vous alliez chez J.P Morgan, tandis que si vous vouliez avoir affaire à une banque juive, il y avait un certain nombre d’établissements à disposition mais le plus influent, et de loin, était Kuhn, Loeb Co. Dans les deux cas, le client n’était jamais mis au courant qu’il avait affaire avec un représentant américain de la Maison Rothschild. 9

En 1913, la Réserve Fédérale fut donc créée sous la présidence de Woodrow Wilson qui fut téléguidé par le Colonel Edward House qui soutenait les intérêts des banquiers de Londres et de Wall Street, et le concept de société fabianiste.

Wilson, sur son lit de mort, reconnut son erreur, disant qu’avoir permis la création de la Réserve Fédérale fut une trahison à son pays. 

"Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré entre les mains de quelques hommes. Nous sommes devenus l’un des gouvernements les plus  contrôlés et les plus dominés du monde – nous ne sommes plus un gouvernement libre de ses opinions, ni de ses convictions ni respectant le vote de la majorité, mais un gouvernement sous la contrainte d’un petit  groupe d’hommes puissants". 

Le Congrès vota donc le Federal Reserve Act qui allait donner tout pouvoir aux banquiers pour piller les Américains comme le reste du monde grâce à une façade fédérale donc gouvernementale masquant la réalité privée des gigantesques intérêts en jeu. Il s’agissait ni plus ni moins de la création d’un cartel. Le contribuable américain et plus largement le contribuable du monde entier allait devenir par ce tour de passe passe légalisé juridiquement, l’esclave économique des banquiers juifs. Ainsi tout ce que pourquoi s’étaient battus jusqu’à en perdre la vie les précédents présidents américains était désormais caduc.

Ce cartel avait pour but d’éliminer la compétition et de maximiser les profits en utilisant le pouvoir des organes et institutions gouvernementales pour installer et renforcer le cartel.

Il était donc encore une fois vital que l’imposture reste totalement secrète pour ce qui allait devenir la plus grande catastrophe planétaire et la ruine de l’humanité.

De nombreux membres du Congrès étaient conscients que le Plan Aldrich était le plan de Wall Street.

Charles August Lindbergh Sr, féroce opposant, écrivit en 1913, Banking, Currency and Money Trust dans lequel il décrivait minutieusement l’objectif politique des banquiers internationaux de Wall Street qui étaient en train de concevoir le projet d’une nouvelle banque centrale par laquelle, ils contrôleraient l’économie nationale. Il dénonça les machinations secrètes des puissants intérêts financiers de Wall Street et leur effort pour faire passer une loi, qui plus que tout autre, allait façonner la future histoire de la nation américaine et encore plus, celle du monde, le Federal Reserve Act. 10

"Le Plan Aldrich est le Plan de Wall Street. Ce qui signifie une autre de panique, si nécessaire, pour intimider le peuple. Aldrich, payé par le gouvernement pour représenter le peuple, propose à la place un plan pour les trusts – Le Plan Aldrich fut le plan annonciateur qui engendra la Réserve fédérale". – Charles Lindbergh, Membre du Congrès.

"Ceci [Le Federal Reserve Act] établit le plus gigantesque cartel sur terre. Lorsque le président signe ce projet de loi, le gouvernement invisible de la puissance monétaire sera légalisé …. le pire crime législatif de tous temps est perpétré par ce projet de loi bancaire et monétaire." - Charles Lindbergh, Membre du Congrès

Malheureusement, la propagande que les banquiers menèrent à coups de millions de dollars permit de faire voter la loi.

Six ans plus tard, un écrivain financier appelé Bertie Charles Forbes, futur fondateur du Magazine Forbes, écrivait:

"Imaginez quelques uns des plus importants banquiers du pays quittant New-York à la dérobée dans un wagon de train privé camouflé par la nuit noire, se hâtant quelques centaines de miles au Sud et embarquant furtivement pour se rendre sur une île déserte dont le personnel pendant toute une semaine est tenu au secret de telle façon qu’aucun nom des participants ne fut mentionné une seule fois pendant leur séjour de peur que les serviteurs puissent les identifier et révéler au monde, cette étrange et des plus secrètes expéditions de l’histoire américaine de la finance. 

Je ne suis pas en train de romancer. Je suis en train de révéler au monde pour la première fois la véritable histoire sur la manière dont le fameux rapport monétaire Aldrich, les bases de notre nouveau système monétaire fut écrit…..Le plus grand secret fut demandé à tous. Le public ne devait pas grapiller la moindre information sur ce qui était en train de se faire. Le sénateur Aldrich notifia chaque participant de se diriger calmement vers le wagon privé que les chemins de fer avaient reçu ordre de déplacer vers une plateforme déserte. Les omniprésents reporters new-yorkais avaient été éloignés…..

Nelson Aldrich avait avoué à Henry, Frank, Paul et Piatt qu’il devait les garder enfermés à Jekyll Island, coupés du reste du monde, jusqu’à ce qu’ils aient élaboré et dressé un savant système monétaire pour les Etats-Unis, la création du système actuel de la Réserve Fédérale américaine. Le plan fut élaboré à Jekyll Island à la réunion entre Paul, Frank et Henry…….Warburg est le lien qui lie le système Aldrich au système actuel. Lui (Paul Warburg) plus que quiconque a fait d’une possibilité une réalité. " 11    

Reconstituant les pièces du puzzle quelques années plus tard, Fredrik Allen de Time Magazine déclara:

"Les intérêts Morgan profitèrent… afin de précipiter la Panique de 1907 la guidant habilement au fur et à mesure qu’elle progressait."

"……Il est peu connu, qu’il y a, cependant, une agence fédérale qui distance les autres de très loin en termes de secret. Le système de la Réserve Fédérale n’a aucune obligation de rendre des comptes à quiconque, ni de s’expliquer sur ses décisions et actions comme elle n’a aucun budget et n’est soumis à aucun audit. Aucune commission de Congrès ne connaît ou ne peut véritablement superviser ses opérations. La Réserve Fédérale, qui a, en fait, un contrôle total sur le système monétaire vital du pays, n’ a aucun compte à rendre à quiconque – et cette étrange situation, si elle est reconnue par tous, est proclamée invariablement comme étant une vertu." 12

Voilà ce que nous dit Caroll Quigley dans son livre Tragedy and Hope:

"Le but des banquiers internationaux était de créer un système mondial de contrôle financier entre les mains de banques privées capables de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son ensemble. Ce système devait être contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde entier agissant de concert, par des accords secrets pris lors de fréquentes réunions et conférences privées." 13 

Il est à noter que cet ouvrage fut publié pour la première fois en 1975 aux USA mais fut retiré des étagères de librairies séance tenante tant ce qu’il dénonçait était explosif et dangereux. En effet Quigley qui était professeur d’histoire au Foreign Service School of Georgetown University avait eu accès pendant deux années aux archives privées du Committee on Foreign Relations (CFR), une organisation internationale que la famille Rockefeller contrôle avec la Commission Trilatérale et la Royal Institute of International Affairs (RIIA de Londres). Ce livre fut réimprimé en 1995 grâce à Bill Clinton, une fois que le danger était passé. En effet, actuellement, cela ne pose plus de problème à ces grands hommes que la vérité soit révélée, au moins sur certains plans, tant ils sont absolument certains de leur réussite. Voici que qu’a dit David Rockefeller en 1991 au cours de la réunion du Bilderberg à Baden-Baden:

" Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New-York Times, à Time Magazine ainsi qu’à d’autres grandes publications dont les directeurs respectifs ont assisté à nos réunions depuis bientôt quarante ans en respectant leur promesse d’être discrets." 

"Il nous aurait été impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été soumis aux feux de l’actualité tout au long de ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus averti et prêt à s’orienter vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers internationaux vaut sûrement mieux que l’autodétermination nationale en vigueur au cours des siècles passés."14

Un certain Ezra Pound eut beaucoup moins de chance quand il subodora, beaucoup plus tôt, beaucoup trop tôt, les desseins des puissantes forces occultes à l’oeuvre, ce qui lui valut d’être incarcéré, sans avoir  droit au moindre procès, comme prisonnier politique pendant plus de treize ans à St Elizabeth’s Hospital, Washington DC, une institution fédérale pour malades mentaux. Poéte, musicien, critique, Ezra Pound avait vu clair dans le jeu qui se profilait et fit tout ce qui était en son pouvoir notamment via des émissions de radio pour persuader le peuple américain de ne pas entrer en guerre (WWII). C’est pendant son emprisonnement qu’il rencontra Eustace Mullins qui effectuait des travaux de recherche à la Library of Congress (l’équivalent américain de notre Bibliothèque Nationale de France) à qui il demanda de mener l’enquête sur la Réserve Fédérale.

Après deux années de travail intensif et de découvertes ô combien troublantes, Eustace Mullins se mit à la recherche d’un éditeur qu’il ne trouva jamais puisque personne ne voulut prendre le risque d’éditer son manuscrit. Le livre fut finalement publié en 1952 grâce à deux disciples de Pound sous le titre de Mullins on the Federal Reserve. Il révélait donc pour la première fois toute l’histoire de la création et de la mise en place de la Réserve Fédérale par une oligarchie de banquiers internationaux.

Une seconde édition parut en 1954 sous le nom de Federal Reserve Conspiracy. En 1955, le livre était édité en Allemagne où le tirage de 10 000 exemplaires fut saisi en totalité et brûlé par des agents du gouvernement allemand. Une décision confirmée par le Juge de la Cour Suprême bavaroise, Israel Katz, le 21 avril 1961. Le gouvernement américain refusa d’intervenir. C’était pourtant le seul cas de livres brûlés en Allemagne depuis la seconde guerre mondiale.

En 1968, une édition piratée apparut en Californie. Pendant plus de dix ans, Eustace Mullins porta plainte contre cet état de fait mais le FBI et les inspecteurs de la US Postal refusèrent d’agir.15

Eustace Mullins consacra le restant de sa vie à ce domaine et ceux connexes.

Louis Thomas McFadden (1876-1936), membre du Congrès et militant acharné contre les banquiers juifs déclara son intention de déposer une procédure d’impeachment pour la Fédérale Réserve. Il avait déjà survécu à deux tentatives d’assassinat, lorsque la troisième réussit. Il fut empoisonné lors d’un banquet avant qu’il ne puisse obtenir le vote de l‘impeachment 

Le 5 avril 1933 tombait the Executive Order 6102. Il s’agissait d’un ordre exécutif par le Président Roosevelt au profit de la Réserve Fédérale.

TOUT L’OR DÉTENU PAR DES PARTICULIERS AMÉRICAINS DEVAIT ÊTRE RESTITUÉ À LA RÉSERVE FÉDÉRALE. 

Cette loi interdisait dorénavant la possession d’or à tout particulier et ce, quelqu’en soit la forme. Les contrevenants risquaient jusqu’à 10000$ d’amende ou une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans ou les deux. C’est à ce moment là que des particuliers possédant de grosses quantités d’or les transférèrent à l’étranger, comme par exemple en Suisse.

C’est aussi pour cette raison inavouable bien sûr que les Juifs, le moment venu, voulurent se venger des Suisses et utilisèrent l’environnement historique de l’Holocauste pour faire payer la Confédération Helvétique.

Image Wikipédia

LES COMPTES

La Réserve Fédérale allait coûter aux seuls Américains, une dette de trois trillions de dollars avec des intérêts annuels avoisinnant les trois cent billions de dollars par an payés à ces banquiers… finalement impossible à rembourser.

Les officiels de la Réserve Fédérale noyèrent le poisson en expliquant que la Réserve Fédérale avait été établie par le Congrès, qu’elle n’était donc pas une société privée, tout en disant d’un autre côté que les stocks des banques de la Réserve Fédérale appartenaient en totalité à des banques commerciales privées, elles-membres du système de la Réserve Fédérale. Aucune explication ne fut jamais donnée sur le fait que le gouvernement ne détenait aucune part dans aucune des banques de la Réserve Fédérale ni à la question, pourquoi la Réserve Fédérale n’est-elle pas privée puisque tous ses stocks le sont.

A partir du moment où la Réserve Fédérale fut créée, les banquiers juifs n’eurent de cesse que de VOLER tout l’argent des Gentils gagné à la sueur de leur front comme de PILLER toutes les richesses de la planète. Progressivement, l’argent allait perdre sa valeur pour n’être que du papier dont la seule valeur réside désormais dans la confiance des peuples à son égard et surtout tant que la Réserve Fédérale le décide.

La convertibilité du dollar en OR fut suspendue en 1934 par Roosevelt qui prévoyait de dévaluer sa monnaie puis reconduite par les accords de Bretton Woods qui donnaient une prépondérance au dollar sur la place mondiale.

En 1963, le 4 juin le président John F Kennedy (35ème président des Etats-Unis 1961-1963) signa le Executive Order 11110 qui redonnait au gouvernement américain le pouvoir d’émettre la monnaie sans avoir à passer par la Réserve Fédérale. Il sera assassiné le 22 novembre.

Voici son discours en date du 17 avril 1961 où il dénonce les agissements occultes qui l’amenèrent à  émettre l’Executive Order 11110 qui aura pour conséquence son assassinat.

Version sous-titrée en Français.     

En 1971Nixon décide l’inconvertibilité du dollar par rapport à l’OR. Cette décision extrêmement importante signait les prémisses de ce que nous vivons actuellement. Nous avions à partir de là une monnaie  de référence mondiale qui "flottait" n’étant plus rattachée à aucune valeur sécure.  

Jusqu’en 1934, le dollar US ($) était convertible/remboursable en OR ou en ARGENT (MÉTAL). Ci-dessous vous avez un billet de 20$ qui stipule - IN GOLD COIN – PAYABLE TO THE BEARER ON DEMAND - Donc, PAYABLE en OR au PORTEUR à la DEMANDE. 

 

Ci-dessous un billet de 5$ noté - SILVER CERTIFICATE - sur la partie supérieure du billet et sur sa partie inférieure - IN SILVER PAYABLE TO THE BEARER ON DEMAND – donc PAYABLE EN ARGENT (MÉTAL).   

Ci-dessous, vous avez un billet de 1$ toujours payable en ARGENT – SILVER CERTIFICATE sur le haut du billet et - IN SILVER PAYABLE TO THE BEARER ON DEMAND - au bas du billet.

Par contre, il y a DEUX MODIFICATIONS d’importance sur ce billet.

 La première est le NOUVEAU sceau des Etats-Unis Annuit coeptis et Novus Ordo Seclorum qui apparaît pour la PREMIÈRE FOIS sur le billet américain à partir de 1935. 

 La seconde est la devise - IN GOD WE TRUST -  faisant donc bien sûr référence à Dieu et complétant ainsi le nouveau sceau des Etats-Unis

Or la Constitution Américaine est très claire. Le Premier Amendement porte sur la liberté de culte, autrement dit : la religion. Le texte dit : "Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof; or abridging the freedom of speech, or of the press; or the right of the people peaceably to assemble, and to petition the Government for a redress of grievances."

Traduction  Le Congrès ne fera aucune loi pour conférer un statut institutionnel à une religion, (aucune loi) qui interdise le libre exercice d’une religion, (aucune loi) qui restreint la liberté d’expression, ni la liberté de la presse, ni le droit du peuple de s’assembler paisiblement, ni celui de se plaindre du gouvernement pour la réparation des fautes dont il se sent victime (sans risque de punition ou de représailles). 

Ce Premier Amendement est encore renforcé par l’article VI prohibition on religious tests et par le Quatorzième Amendement.

De surcroît Thomas Jefferson dont nous avons vu la position au sujet du christianisme écrivit que le Premier Amendement érigeait un mur de séparation (wall of separation) entre l’Eglise et l’Etat. 

Relisons à nouveau la conversation entre les Pères Fondateurs.

"Ils (les Juifs) travaillent plus efficacement contre nous que les armées de l’ennemi. Ils sont cent fois plus dangereux pour nos libertés et la grande cause dans laquelle nous sommes engagés. Il est bien dommage que chaque Etat, il y a longtemps, ne les ait pas traqués comme des parasites de la société et les plus grands ennemis que nous ayons contre le bonheur de l’Amérique". Maxims of George Washington by A.A. Appleton and Co.

"Je suis tout à fait d’accord avec le Général Washington que nous devons protéger cette jeune nation d’une influence et d’une infiltration insidieuses. Cette menace, messieurs, est les Juifs. Dans quelque pays que ce soit où les Juifs se sont installés en grand nombre, ils ont nivellé les mentalités par le bas; ils ont déprécié l’intégrité commerciale; se sont isolés des autres; ne se sont jamais assimilés; ont construit un état dans l’état; et quand ils se sont vus opposés, ont tenté d’étrangler à mort  financièrement ce pays, comme dans le cas de l’Espagne et du Portugal.

Depuis plus de 1700 ans, les Juifs se sont lamentés sur leur triste sort, dans le sens qu’ils furent exilés de leur patrie, qu’ils appellent Palestine. Mais, messieurs, si le monde la leur donnait gratuitement, ils trouveraient immédiatement une raison pour ne pas y retourner. Pourquoi? parce que ce sont des vampires, et les vampires ne peuvent pas vivre sur d’autres vampires. Ils ne peuvent pas vivre entre eux. Ils doivent subsister grâce aux autres peuples qui ne sont pas de leur race. Si vous ne les excluez  pas de la Constitution des Etats-Unis, en moins de 200 ans, ils auront proliféré en un tel nombre qu’ils domineront et s’accapareront notre terre, changeront notre modèle de gouvernement, pour lequel, nous Américains, avons versé notre sang, donné nos vies, notre substance, au péril de nos libertés.

Si vous ne les expulsez pas, dans moins de 200 ans, nos descendants travailleront dans les champs pour leur fournir la substance, pendant qu’ils se frotteront les mains dans les bureaux comptables. Je vous préviens, messieurs, si vous n’expulsez pas les juifs pour toujours, vos enfants vous maudiront dans vos tombes." 16

Il est clair que nombre de Pères Fondateurs avaient conscience de la menace juive mais visiblement le ver était déjà dans le fruit. Les Juifs présents sur le sol américain depuis un bon moment avaient oeuvré dans ce sens. Si les Juifs ne savent rien créer, ils sont par contre maîtres en infiltration, corruption, manigance, manipulation occulte, abus de confiance et coups tordus de toutes sortes.

Je précise aussi que un tiers des Pères Fondateurs étaient des Francs-Maçons, les vrais, avant que cette institution ne soit infiltrée par les Juifs qui en corrompirent toutes les valeurs de fond comme ils firent partout.

La Constitution ne prône aucune religion, le texte est clair, aucun dieu afin de laisser une totale liberté de culte à chacun. C’est le Premier Amendement, donc la base fondamentale qui devait se vérifier dans la vie quotidienne des Américains comme par exemple, l’émission de billets, qui effectivement, ne comporte aucune mention concernant dieu.

Aussi, à partir du moment où l’on constate l’émission de billets de banque faisant apparaître la devise "IN GOD WE TRUST", que d’autre part, les présidents prêtent serment sur la bible en prenant leurs fonctions, c’est qu’il  s’est passé quelque chose de grave sur le sol américain.

D’autant que cette devise surgit sur des billets  qui sont désormais conçus, imprimés et propriétés des banquiers juifs. Sans nul doute, c’est une référence à leur dieu, autrement dit, ANU/JEHOVAH/YAHVÉ. 

Constitutionnellement, c’est donc illégal puisque les Athées américains bataillent depuis des années pour faire retirer cette devise des billets et surtout cette référence constante à dieu même lors de la prise de fonction du président, et ce depuis l956, date à laquelle, la devise a été déclarée juridiquement compatible avec la Constitution. Ce qui est encore une complexité juridique tordue dont les Juifs ont l’art (lisez le Talmud et vous comprendrez).  Il n’empêche que dès lors, le mur de séparation entre l’église et l’état, si cher à Thomas Jefferson, s’écroule.

Mais ce n’est pas tout.

Les Etats-Unis sont un pays où l’Eglise est très puissante et très présente. Dans chaque chambre d’hôtel, vous avez une bible. Vous ne pouvez pas faire 100 mètres sans tomber sur une église, une chapelle. Il y en a partout d’un bout à l’autre du pays qui est d’ailleurs un pays-continent, c’est vous dire le nombre d’églises, chapelles et même de baraquements préfabriqués qui abritent Jésus. La souveraineté de Jésus y est criante.

Ceci sans parler des autres religions puisque nous avons une liberté de culte. Simplement cette liberté de culte se traduit finalement par Dieu. Tout le monde, toutes les religions se retrouvent sous la bannière "dieu" qui prouve s’il en était besoin que dieu, autrement dit le dieu des juifs s’est proclamé dieu de TOUS, alors qu’il a usurpé la place des autres dieux, à savoir, le Dieu des Gentils avec son Panthéon.

Et donc de nouveau, J’AFFIRME que les CHRÉTIENS PRIENT le DIEU des JUIFS via JÉSUS.     

Jamais sinon, l’Eglise n’aurait été autorisée par les Juifs à acquérir une telle puissance si elle ne servait pas LEURS intérêts.

Le fondement du drame que vit l’Humanité actuellement EST UNIQUEMENT RELIGIEUX. Tant que les Gentils n’en prendront pas conscience, ils ne sortiront pas vivants de ce cauchemar.

AUCUNE RÉFÉRENCE À DIEU NE DEVRAIT APPARAÎTRE SUR LES BILLETS ÉMIS PAR DES BANQUIERS JUIFS SI NOUS ÉTIONS DANS UNE HONNÊTE ET VÉRITABLE SÉPARATION DE L’ÉTAT ET DE LA RELIGION.

LES PRÉSIDENTS NE DEVRAIENT PAS NON PLUS PRÊTER SERMENT SUR LA BIBLE. 

Sinon, c’est chaque communauté qui devrait être représentée par son dieu dans un pays où soi-disant la première des libertés est la religion…afin que chacune d’elle soit ainsi respectée dans sa liberté de culte comme le prévoit la Constitution……..A moins que toutes ces communautés ne prient le même dieu, le DIEU des JUIFS  !!    

CE QUI PROUVE SANS AUCUN DOUTE L’ESCROQUERIE MAJEURE À LA BASE DE NOTRE SOCIÉTÉ QUI EST EN TRAIN DE S’ÉCROULER PARCE QU’ELLE EST ENTIÈREMENT BASÉE SUR DES MENSONGES ET DES IMPOSTURES.  

LA VÉRITÉ QUANT À ELLE NE CRAINT JAMAIS D’ÊTRE MALMENÉE NI D’ÊTRE SCRUTÉE, TOUT SIMPLEMENT PARCE QU’ELLE EST LA VÉRITÉ !!   

Ci-dessous un billet de 1$ depuis que la convertibilité OR/ARGENT a été supprimée. Il est noté - FEDERAL RESERVE NOTE – plus aucune équivalence !!

A partir de ce moment fatidique, l’ARGENT N’A PLUS DE VALEUR. Il est devenu monnaie de singe !!

Alors bien sûr, tout ceci a été froidement planifié et calculé depuis bien longtemps pendant que l’Humanité vaquait à ses occupations, ne se doutant de rien.

En 2006depuis le 23 mars exactement la Réserve Fédérale ne publie plus le M3, l’indice le plus fiable sur la quantité de dollars US en circulation dans le monde. 

Autrement dit, le monde n’a absolument plus le moindre indice sur la valeur réelle du dollar.                 

La Réserve Fédérale américaine a en même temps supprimé d’autres indices dits secondaires qui auraient permis de reconstituer le M3 comme le montant des EuroDollars, les cessions en pensions, les dépôts à terme de gros montants. Toutefois, il faut savoir que la Réserve Fédérale continue de calculer le M3 et tous les autres indices et chiffres mais pour elle seule puisqu’elle a décidé de ne plus les partager avec le reste du monde. 

Il est clair, pour moi, qu’il n’y a plus d’argent en circulation. J’entends par là d’argent qui ait la moindre valeur. L’argent et toutes les richesses de la planète sont désormais dans les coffres des banques, fondations, organisations et sociétés juives.  

L’OR 

 

L’OR est LA première richesse qui ait été pillée par les Juifs. A mon avis, il ne fait aucun doute qu’IL N’Y A PLUS D’OR à FORT KNOX et même s’il y en avait…. 

C’est le moment ou jamais de comprendre et de réaliser que les Juifs ont utilisé nombre de subterfuges pour vous VOLER, vous PILLER et qu’ils utilisent depuis des décennies une façade gouvernementale pour le faire, que ce soit ICI en FRANCE, aux ETATS-UNIS, ou partout ailleurs.

L’ARGENT, l’OR comme tout le reste désormais leur appartient. Ce n’est même plus une conspiration ou un complot désormais, CE SONT DES FAITS.

C’est pour cette raison que je vous presse de bouger !!

Tous travaillent de concert pour un même but. Il n’y a pas de bons Juifs et de mauvais Juifs. Il y a l’élite juive dont le top est la caste rabbinique, ensuite les grandes familles et pour finir, comme dans une ruche, il y a les travailleurs mais tous ont le même patron et vont dans la même direction. Le reste n’est que propagande pour endormir les Goyim et les plonger toujours plus profondément dans la confusion. 

Nous avons vu qu’était tombé le 5 Avril 1933, l’Executive Order 6102 qui obligeait les citoyens américains à remettre tout leur OR, sous quelque forme que ce soit, à la Réserve Fédérale.

UN ORDRE EXÉCUTIF DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL AMÉRICAIN POUR LE COMPTE DE BANQUES PRIVÉES !! 

Où croyez-vous que soit allé cet OR ? 

Directement chez les banquiers juifs !  

TOUT L’OR FUT RÉCUPÉRÉ PAR LES JUIFS. 

En 1934, le Gold Reserve Act abolit l’OR en tant que monnaie et confirme l’Executive Order de 1933. Tout l’argent qui était donc échangeable/remboursable en OR fut retiré de la circulation.

Mais il était toujours échangeable/remboursable pour les propriétaires étrangers de dollars, et ce jusqu’en 1971, date d’inconvertibilité pour tout le monde.   

Un petite brochure publiée par la FED à cette époque dit :

"La monnaie ne peut plus être échangée ni remboursée contre l’OR du Trésor ou n’importe quel actif servant d’équivalence. A la question quelle est la valeur qui soutient les billets émis par la Réserve Fédérale, la réponse est, les livres comptables."  

"Il est préférable que le peuple de la nation ne comprenne pas notre système bancaire et monétaire, car sinon, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain le matin."Henry Ford     

Tout ceci nous démontre de manière incontestable que l’argent papier avec lequel nous fonctionnons depuis 1971 n’a AUCUNE VALEUR et que tout ceci fut dûment planifié pour arriver à la situation actuelle qui n’est que le début d’une ruine des personnes avec des souffrances incommensurables à la clé si les peuples ne se réveillent pas et vite.

Suite à un procès en justice impliquant un véhicule de la FED qui avait accidenté un citoyen américain, certains faits concernant les banques de la FED furent établis…et révélés : (Lewis vs U.S, 680 F.2d 1239 9th Circuit 1982)

"Les banques régionales de la Réserve Fédérale ne sont pas des agences gouvernementales…mais sont des sociétés indépendantes, privées et contrôlées localement. Chacune d’elle émet de l’argent sous formes de billets ou de prêts consentis aux autres banques. LES BANQUES DE LA RÉSERVE FÉDÉRALE SUPERVISENT LES AUTRES BANQUES."

Ce qui confirme que l’argent que nous utilisons TOUS est un argent qui appartient uniquement aux banques privées de la FED, autrement dit, aux banquiers juifs.

Les juifs impriment l’argent que nous utilisons depuis des décennies. Or nous savons tous que dans cette société aux valeurs uniquement matérialistes, les gens qui ont de l’argent sont puissants, alors imaginez la PUISSANCE DE CEUX QUI L’IMPRIMENT.

Le reste n’est qu’un système d’écrans très complexe qui sert à masquer la réalité.

IL EST IMPÉRATIF DE METTRE FIN À CELA.

Le problème est, selon moi, que toutes les tentatives américaines pour tenter de savoir ce qu’il en est de Fort Knox, ne peuvent avoir que peu d’impact sur le problème actuel puisque LA MONNAIE N’EST PLUS SOUTENUE PAR L’OR, et ce depuis 1971. Ce qui fait que si OR, il y a, il est un actif de la FED (qui, entre temps, a fait faillite!). Point.    

Imaginez-vous bien que les Juifs se sont bordés juridiquement de tous les côtés et la solution n’est certainement pas là pour récupérer ce qui vous a été VOLÉ !!   

Et maintenant en France, comme ailleurs, on va voir fleurir des lois qui vont de plus en plus contraindre les propriétaires d’OR comme les vendeurs d’OR jusqu’à ce que l’étau se resserre, et toujours sous des motifs fallacieux qui ne sont que mensonges et propagande ou conséquences directes d’une politique initiée par les Juifs dont ils savaient pouvoir se prévaloir, le moment venu  !!

En effet, que va-t-il se passer une fois que les personnes se seront réfugiées en achetant de l’OR?? 

Continuons avec l’ARGENT.   

L’argent actuel n’existe que par le remboursement des dettes et crédits. Le but est donc de créer de plus en plus de dettes individuelles et collectives par le jeu des crédits, des refinancements et des renflouements de toutes sortes qui génèrent simultanément à chaque fois, un peu plus d’assujettissement des personnes, sociétés ou états endettés aux banquiers juifs de la FED. Une sujétion qui est politique et en vue d’un contrôle mondial des individus comme des états.

Le paiement des dettes, des crédits créent désormais l’argent qui est encore une fois pompé par les seuls Juifs. Il n’est pas besoin de sortir de polytechnique pour comprendre que nous avons affaire là à une exsanguination de l’humanité par l’argent pour une prise de contrôle mondial avec à la clé, pauvreté, famines et maladies. Ces individus ont mis au point une stratégie d’extermination de la race humaine des plus cruelles. Il n’y a d’ailleurs pas de mot assez fort pour décrire la perversité de l’esprit juif et l’atrocité des crimes mis en place qui vont générer des souffrances terribles. 

 Les crédits à titre individuel donnent une valeur à l’argent du prêt, qui est fictif au départ parce que créé à partir d’un jeu d’écriture, seulement lorsque le prêt est remboursé ou l’objet du prêt saisi.

La prophétie de Benjamin Franklin commence d’ailleurs à se réaliser puisque les logements dont les crédits n’étaient plus payés ont été saisis à des centaines de milliers d’Américains. De surcroît, les banques juives récupèrent donc de l’immobilier et des terrains.

Actuellement, étant donné que l’immobilier récupéré par les banques ne vaut plus rien ( et pour cause), des centaines de maisons sont rasées pour libérer  du terrain. Ce sont des signes avant-coureur d’événements graves.

En date du 15 février 2011, les forclusions et saisies des maisons avait augmenté de 50% en Californie, Arizona, Washington et de nombreux autres états. Le chiffre n’a fait que croître le mois suivant prochain, vu que le moratoire mis en place, il y a quelque temps, a expiré. Ci-dessous le lien de l’article  ainsi qu’une vue Google Earth des maisons, terrains et autres récupérés par les banques (en début d’année).

http://www.businessinsider.com/foreclosure-radar-moratorium-2011-2

http://www.businessinsider.com/satellite-tour-foreclosure-cities-2011-1#20-boise-idaho-1-in-21-homes-in-foreclosure-the-red-dots-show-foreclosures-1

Les crédits à titre collectif et nationaux pour renflouer les économies des états suivent le même schéma et ont donc pour but via les impôts et taxes de pomper l’argent individuel tout en asservissant politiquement  lesdits états aux banques. La naissance de l’impôt sur le revenu aux Etats-Unis fut une des innombrables conséquences de la création de la FED.

Actuellement (août 2011), nous vivons dans la crainte de ces fameux défauts de paiements. Chaque jour, nous avons droit au cirque médiatique à ce sujet. A mon avis, c’est encore du cinéma. Les banquiers juifs n’ont pour l’instant encore (mais jusqu’à quand) aucun intérêt aux défauts de paiements des pays. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils perdraient leur emprise sur ledit pays et sur sa population, ce qui n’est pas dans leur intérêt du tout.

L’augmentation de la dette des pays leur permet de faire marcher la planche à billets, donc de récupérer de l’argent et des valeurs, tout en gardant et même en augmentant leur emprise sur le pays en question qui va donc mettre en place de plus en plus de mesures d’austérité lesquelles ont pour but de rendre la vie des citoyens dudit pays, intenable, (réduction voire suppression des aides sociales, toutes sortes de mesures pour retarder et éviter de payer les retraites, augmentation des taxes et autres…).

Le but est toujours le même : ruiner et détruire les populations par tous les moyens.

LA FED fête ses 100 ans de DOMINATION  juste avant de se déclarer en faillite !! 

Cela se passe de commentaires, n’est-ce pas !!

   

http://www.businessinsider.com/fed-jekyll-island-club-2010-11#ixzz14HrXb2Aw

http://www.frbatlanta.org/news/conferences/10jekyll_index.cfm

Depuis le 6 Janvier 2011, la FED est en faillite. 

En fait, elle fonctionne à l’image d’une société dont les gérants et/ou associés retirent tous les bénéfices et même les fonds propres. En fait tout l’argent qui rentre dans les caisses est retiré de sorte qu’elle ne puisse même plus assurer les charges courantes ! 

Ce qui a pour résultat que la société est en faillite. 

Là, c’est exactement la même chose, les banquiers juifs ont retiré tout l’argent des comptes de la FED direction leurs comptes personnels. 

Aussi maintenant, la FED est placée sous la protection du Trésor américain !  
http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml? num=a70f5241d1d16d0a859671db3ba305b2

Imaginez l’histoire : tout le produit des ventes d’une société dont le chiffre d’affaires colossal est versé sur ses comptes et retiré au fur et à mesure par ceux qui la détiennent.

De surcroît, elle ne paie NI IMPÔTS NI TAXES !   

Sauf qu’une société "normale" n’a pas le droit de faire cela, enfin ses dirigeants. Ils ont des  obligations fiscales et juridiques, et une responsabilité pénale. Sans parler des impôts, taxes et autres charges que la société doit assumer. 

Or nous avons vu que la FED est au-dessus des lois, elle peut donc faire ce qu’elle veut comme elle veut quand elle veut car elle a pris le contrôle sur les pays et les gouvernements.    

Les recettes de la FED sont générées par les intérêts prohibitifs des prêts qu’elle a fait et continue de faire aux différents gouvernements des pays via les banques centrales, mais aussi aux banques "privées" etc. 

Le résultat est que c’est toujours le consommateur final qui paie d’une manière ou d’une autre, le plus souvent par les impôts et taxes, et remplit donc les caisses et les comptes de la FED. 

Autrement dit et encore une fois, ce sont les Gentils qui par leur travail remplissent les caisses juives ! 

Donc cette annonce de faillite est une nouvelle mise en scène pour le prochain 11/09 que les Juifs  préparent afin de faire basculer les Etats-Unis et le monde entier dans la dictature.  

C’est exactement ce qui est écrit et prévu dans les textes juifs dont les Protocoles de Sion. Qui peut encore croire que ce texte est un faux ! 

Ce texte est tout simplement tombé malencontreusement entre les mains de personnes qui n’auraient jamais du en avoir connaissance. Alors il a bien fallu encore une fois trouver une histoire à raconter aux Goyim !                            

VOICI UN AUTRE EXEMPLE DE SYNCHRONICITÉ DE L’INTÉGRITÉ JUIVE ! 

Le 2 mai 2010 : Un prêt est accordé à la Grèce pour la secourir d’une situation économique désastreuse.
Les pays de la zone euro et le FMI alignent un montant de 110 bn-euro sous forme de prêt.
En contrepartie, la Grèce s’engage à prendre des mesures d’austérité drastiques.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/8656649.stm
Le 23 mars 2011 : On lit que "La Grèce peine à se ressaisir."
http://www.econostrum.info/La-Grece-peine-a-se-ressaisir_a5021.html
Le 24 mars 2011: "Greece Oks compensation for Jewish cemetery".
Ce qui veut dire pour ceux qui ne comprendraient pas la langue de Shakespeare que la Grèce vient d’accepter de payer 14 millions de dollars de compensations à la communauté juive de Salonique pour la destruction de son cimetière pendant la guerre.
http://www.jta.org/news/article/2011/03/24/3086544/greek-government-approves-compensation-for-jewish-cemetery

En conclusion, les Juifs jouent sur tous les tableaux:

  • Ils prêtent via le FMI, donc la FED et vont donc avoir un retour sur investissement direct. La FED  étant je le rappelle un cartel de banques privées détenus par les Juifs.
  • Le FMI et donc encore la FED font "participer" les pays de la zone euro qui mettent la plus grande partie du prête sur la table pour aider la Grèce.
  • La Grèce qui, elle, en période de vaches très maigres et de promesses d’austérité va PAYER 14 MILLIONS DE DOLLARS A LA COMMUNAUTÉ JUIVE DE SALONIQUE POUR LA DESTRUCTION D’UN CIMETIÈRE ! 
  • Les peuples aussi bien grec que de toute la zone euro vont payer l’addition dont le montant exorbitant est directement versé sur les comptes bancaires juifs ou permet d’étrangler un peu plus le dit pays pour la prochaine étape de leur projet diabolique. Il faut savoir qu’une grande partie de toutes les sommes récoltées part  direction Israël. Israël qui mène grand train au dépens des pays occidentaux.
  • J’entends par là que la technologie de pointe israélienne en de nombreux domaines est payée par l’ouest et que les pays occidentaux financent par la même occasion la guerre israélo-palestinienne, les centrales nucléaires israéliennes qui ont déjà leurs ogives atomiques prêtes à détruire les capitales européennes au cas où les Européens n’obtempéreraient pas aux désidératas de l’entité juive. http://iraqwar.mirror-world.ru/article/188125    

Pour revenir à notre sujet après cette digression, l’objectif est de mettre les états à genoux afin qu’ils implorent l’aide des banques et qu’ils soient aux ordres desdites banques.

Quant aux personnes, de plus en plus nombreuses, qui se retrouvent sans travail, sans logement et sans pouvoir même se nourrir, elles accueilleront toute situation qui les sortira de leur misère avec soulagement et n’hésiteront pas une seconde.

Il est important de garder en mémoire que les Juifs, tout au long de leur stratégie, ont utilisé les valeurs  des Gentils qu’ils ont intégré à leur stratégie et qui sont donc devenues des armes contre eux.

En conséquence, le dégoût, l’écoeurement, la répugnance des populations gentilles générées par la corruption massive qui se dévoile chaque jour,  sert les intérêts juifs puisque les propositions de solution à ce mal seront les bienvenues pour les masses afin de sortir de là, à tout prix.

Le problème crée la réaction qui ne demande qu’une solution.

Et les problèmes sont TOUJOURS créés par les Juifs pour leur bénéfice au détriment des Gentils.

Les banques, le FMI, toutes les organisations mondiales et consorts sont entre les mains des Juifs. Il y a fort à parier qu’ils vont, d’ici peu, utiliser cette situation pour imposer un gouvernement mondial.

Au bout du compte, c’est la ruine et la dissolution des nations et populations pour un état mondial avec une gouvernance mondiale.

 "Aujourd’hui, les Juifs gouvernent ce monde par procuration. Ils obtiennent des autres qu’ils se battent et meurent pour eux."  
Mahathir Mohamad, Premier Ministre de Malaysie le 17 Octobre 2003  

Quant à l’argent liquide, il est désormais malvenu et suspect. Le but est de le retirer totalement de la circulation afin que toute transaction se fasse par carte bancaire, qui elle est "traçable" et donne toutes les informations nécessaires sur son propriétaire (profil psychologique, statut social, goûts, choix, idées etc).

L’étape suivante étant la puce électronique qui elle permettra en plus de traquer l’humain (enfin ce qu’il en restera) dans ses moindres faits et gestes…..

Je ne peux malheureusement pas parler de tout tant il y a de choses à dire mais je vous conseille fortement de vous informer des processus en cours aux Etats-Unis qui sont en train de vivre un retournement complet de situation, un véritable cauchemar, parce que après eux, cela risque bien d’être nous. Je vous transmets autant que possible toutes mes sources disponibles afin que vous puissiez vous informer, prendre des décisions et agir en conséquence, si vous le souhaitez.

Voici un lien qui vous emaile chaque samedi, lorsque vous êtes inscrit, les informations de la semaine écoulée. Elles sont compilées par Edward Griffin qui est l’auteur de The Creature of Jekyll Island qui parle du système de la Réserve Fédérale et de bien d’autres ouvrages.

Il est indéniable que la création d’une société uniquement basée sur l’argent et les richesses, donc purement matérielle et entièrement contrôlée par les Juifs allait contribuer à couper les Gentils de tout leur capital et potentiel divin de naissance qui, à l’inverse des Juifs, est d’essence spirituelle, pour les asservir avant l’étape finale qui consiste à les détruire.

C’est aujourd’hui presque chose faite. Nous vivons dans une société où il n’y a que l’argent qui compte.

Votre valeur est fonction de votre compte en banque. Pour l’instant, puisque le but c’est évidemment qu’il ne reste plus un centime aux mains des Gentils. Le processus est déjà bien enclenché comme nous le glisse habilement Jacques Attali dans un de ces derniers livres Tous ruinés dans 10 ans ?

Non, Jacques Attali n’est pas prophète en matière économique ni dans tout autre matière d’ailleurs, il est simplement Juif donc bien sûr au coeur de ce qui se trame.

La façon dont les choses se sont mises en place est totalement dramatique puisque ce sont les Gentils qui, de quelque côté que l’on se tourne, financent leur propre destruction.

Le but des Juifs, ennemis de l’humanité est de faire de l’humain, un être matériel, rationnel et limité. Au contraire de sa nature divine qui est spirituelle, intuitive et illimitée.

Donc la solution pour les Gentils est d’ordre spirituel : elle signifie développer leurs pouvoirs psychiques et SURTOUT rejoindre leur VÉRITABLE DIEU ET CRÉATEUR qui n’est en aucun cas le dieu des Juifs, dieu de haine et de cruauté des religions monothéistes, qui avec son peuple élu n’a qu’un but : exterminer les Gentils, autrement dit, toute la race humaine.

J’ai commencé à traduire une série de vidéos de Joan Veon qui donna via ces conférences des informations très intéressantes pour la compréhension de cette crise financière que nous vivons actuellement, qui n’est que le prémisse d’une mise en esclavage de l’Humanité avec pour but final, son extermination.

A lire également le programme européen de confiscation de l’or.

III – LE RÔLE DES BANQUIERS DANS LES GUERRES ET RÉVOLUTIONS…ET PLUS GLOBALEMENT DANS TOUTE  LA POLITIQUE  MONDIALE   

Il est évident qu’il n’y aurait jamais eu de Première Guerre Mondiale si la Réserve Fédérale n’avait pas existé. En fait, l’entrée des Etats-Unis dans cette guerre avait parmi ses multiples avantages, celui aussi d’obliger le gouvernement américain à contracter des prêts très importants pour financer la guerre, prêts qui enclenchaient la spirale infernale de la dette inextinguible U.S envers les banquiers juifs.

Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale, la Grande-Bretagne fut forcée d’abandonner l’étalon-or et d’autres nations lui emboîtèrent rapidement le pas. La Réserve Fédérale émit très vite de l’argent pour financer le coût de la guerre, car elle était mieux placée que le Trésor pour émettre des obligations de guerre. Elle en est ainsi devenue le fournisseur principal sous la direction du Trésor. Après la guerre, la Fed, dirigée par Paul Warburg et le gouverneur de la banque de New-York, le président Benjamin Strong, convainquirent le Congrès de modifier ses pouvoirs, en lui donnant la possibilité à la fois créer et de détruire de l’argent.

Lisons ce que nous dit Benjamin Freedman dans son bien connu AVERTISSEMENT aux Américains: (parenthèses et caractères gras sont mes ajouts)  

Ici, aux Etats-Unis, les sionistes et leurs coreligionnaires ont un contrôle total sur notre gouvernement. Pour de nombreuses raisons, trop nombreuses et trop complexes pour entrer dans les détails ici, les sionistes et leurs co-religionnaires gouvernent les États-Unis, comme si ils en étaient les monarques absolus….Laissez-moi vous expliquer ce qui s’est passé alors que nous étions tous endormis. Qu’est-il arrivé? 

La Première Guerre mondiale a éclaté l’été 1914…..Cette guerre était menée d’un côté par la Grande-Bretagne, la France et la Russie, et de l’autre par l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Turquie. 

En deux ans l’Allemagne avait gagné la guerre…..Pas un coup de feu n’avait été tiré sur le sol allemand. Pas un seul soldat ennemi n’avait franchi la frontière allemande. Et pourtant l’Allemagne proposait la paix à l’Angleterre….Aussi pendant l’été 1916, l’Angleterre considéra sérieusement les termes de paix offerts par l’Allemagne qui consistaient en un ‘statu quo ante basis’, c’est à dire revenir à la situation d’avant que la guerre ne débute, ce qui était d’une grande magnanimité.    

Simultanément, les sionistes d’Allemagne qui représentaient les sionistes d’Europe de l’Est, se rendirent au cabinet de guerre britannique et — je vais être bref car c’est une longue histoire mais je possède tous les documents qui prouvent mes déclarations — ils dirent : " Ecoutez, vous pouvez encore gagner cette guerre. Vous n’avez pas à céder. Vous n’avez pas à accepter les termes de paix négociés qui vous sont proposés par l’Allemagne. Vous pouvez gagner cette guerre si les Etats-Unis entrent en guerre à vos côtés."

Les Etats-Unis qui n’étaient pas dans cette guerre à l’époque.                  

Ils (les sionistes) dirent à l’Angleterre : " Nous vous garantissons de faire entrer les Etats-Unis dans la guerre à vos côtés, pour combattre comme votre allié, si vous nous promettez la Palestine une fois que vous avez gagné la guerre." En d’autres termes, ils firent ce marché : " Nous allons faire entrer les Etats-Unis en guerre en tant qu’allié. Le prix que vous devez nous  payer en retour est la Palestine, une fois que vous avez gagné la guerre et vaincu l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Turquie." 

Or l’Angleterre avait autant le droit de promettre la Palestine à quiconque que les Etats-Unis avaient le droit de promettre le Japon à l’Irlande et ce, pour quelque raison que ce soit.           

C’est totalement absurde car la Grande-Bretagne qui n’avait jamais eu la moindre connexion ou le moindre intérêt ou le moindre droit sur ce qui est connu comme la Palestine devait l’offrir pour payer les sionistes – d’avoir fait entrer les Etats-Unis dans la guerre en tant qu’allié - comme si elle était un avoir du royaume. Cependant, c’est bien l’accord qui eut lieu en octobre 1916.   

Je dis que les Etats-Unis étaient presque totalement pro-allemands, car les journaux ici étaient contrôlés par les Juifs, les banquiers étaient juifs, tous les médias de communication de masse du pays étaient contrôlés par les Juifs, et les Juifs, étaient pro-allemands. Ils étaient pro-allemands, car beaucoup d’entre eux venaient d’Allemagne, et ils voulaient voir l’Allemagne écraser le Tsar. Les Juifs n’aimaient pas le Tsar, et ils ne voulaient pas que la Russie  gagne cette guerre. Ces banquiers juifs allemands, comme Kuhn & Loeb et les autres grandes banques aux Etats-Unis refusèrent de financer la France ou l’Angleterre, avec le moindre dollar. Ils restèrent en dehors et dirent: "Aussi longtemps que la France et l’Angleterre seront liées à la Russie, elles n’auront pas un centime. Mais ils donnèrent de l’argent à l’Allemagne, ils  combattirent aux côtés de l’Allemagne contre la Russie, pour tenter d’écraser le régime tsariste.

Or, ces mêmes Juifs, lorsqu’ils virent possibilité d’obtenir la Palestine, se rendirent en Angleterre pour passer ce marché. A ce moment-là, tout  changea, de la même manière qu’un feu de circulation passe du rouge au vert. Alors que les journaux étaient tous pro-allemand, alors qu’ils racontaient  au peuple, les difficultés que l’Allemagne avait à lutter contre la Grande-Bretagne commercialement et à bien d’autres égards, tout d’un coup les Allemands n’étaient plus bien. Ils étaient mauvais. Ils étaient les Huns. Ils tiraient sur les infirmières de la Croix-Rouge. Ils coupaient les mains des bébés. Ils n’étaient plus bons. Peu de temps après cela, Mr. Wilson déclara la guerre à l’Allemagne.

Les sionistes de Londres envoyèrent des cables à Justice Brandeis aux Etats-Unis "Allez travailler le Président Wilson. Nous sommes en train d’obtenir de l’Angleterre ce que nous voulons. Maintenant, allez de votre côté convaincre le Président Wilson que les Etats-Unis entrent en guerre. " 

Voici comment les Etats-Unis entrèrent en guerre. Nous n’avions aucune intérêt à le faire; nous n’avions pas plus intérêt à y être que à être sur la lune ce soir au lieu d’être dans cette pièce. Il n’y avait aucune raison que la Première Guerre Mondiale soit notre guerre. On nous a forcés la main – si je puis être vulgaire – on nous a trompés  - de manière à ce que les sionistes du monde obtiennent la Palestine. C’est une chose qui n’a jamais été révélée aux Américains. Ils n’ont jamais su pourquoi ils étaient entrés dans la Première Guerre Mondiale.    

Après que nous soyons entrés en guerre, les sionistes se rendirent en Grande-Bretagne et ils dirent:"Eh bien, nous avons effectué notre partie de l’accord. Donnez-nous quelque chose par écrit qui nous prouve que vous allez respecter votre engagement et nous donner la Palestine, une fois que  vous aurez gagné la guerre ». 

Ils ne savaient pas si la guerre allait encore un an ou dix ans. Alors ils  commencèrent à travailler sur une attestation. Cette attestation prit la forme d’une lettre, qui était rédigée dans un langage très cryptique afin que le monde entier ne sache pas de quoi il s’agissait. Et elle fut appelée la Déclaration Balfour.

Voir le Chapitre Israël 

"J’étais l’homme de confiance de Henry Morgenthau, Sr., qui était président de la commission des finances, et j’étais agent de liaison entre lui et Rollo Wells, le trésorier. Aussi, je me tenais assis à ces réunions avec le président Wilson en tête de table, et tous les autres, et que j’entendais répéter inlassablement au Président Wilson l’impôt progressif sur le revenu, ce qu’était devenue la Réserve fédérale, et aussi comment ils l’endoctrinaient avec le mouvement sioniste."17

"Justice Louis Brandeis et le Président Wilson étaient comme les deux doigts de la main et Woodrow Wilson était aussi incompétent à comprendre ce qui se passait qu’un nouveau-né. C’est comme cela que nous fûmes entraînés dans la Première Guerre Mondiale, pendant que nous dormions tous. Ils envoyèrent nos fils se faire massacrer. Pour quoi ? Pour que les Juifs puissent avoir la Palestine comme nation. Ils vous ont tellement berné que vous ne savez même plus où vous en êtes." 18

En fait, les Juifs ont toujours tout fait pour détruire l’Allemagne. Chez moi, bien que mes grands-parents soient nés en Russie, les générations antérieures étaient juives allemandes. Or il est vrai que j’ai toujours pu noter, dans la famille, une haine particulièrement féroce et viscérale pour les Allemands, bien au delà de la Seconde Guerre Mondiale. Et en même temps que cette haine, une peur, une vraie peur inavouable comme je n’avais jamais vu ma famille en ressentir pour aucune autre nation.

J’aurai l’occasion de revenir sur les relations entre Juifs et Allemands puisque le mal qu’ont fait les Juifs à cette nation est aussi gigantesque que catastrophique. Cette nation et son peuple ont été humiliés par les juifs comme aucun autre ne l’a jamais été, aussi il est temps que la VÉRITÉ soit enfin révélée et que les véritables monstres soient dénoncés pour ce qu’ils sont.

Dans son livre The White Man’s Bible, Ben Klassen donne son point de vue intéressant et très pertinent sur la relation particulière entre les Juifs et les Allemands.

Bien que son livre prône la suprématie de la Race Blanche, il donne des arguments imparables sur la raison et l’obsession des Juifs à s’en prendre aux Allemands.

Avant de vous en parler, je vous dirai simplement que si il y a bien un peuple qui s’y connaît en termes de race, c’est bien le peuple juif ; que ce soit sur la suprématie de la race, la protection de la race, le mélange des races…

Puisque bien sûr et sans aucun doute, les Juifs sont une race. La religion, la culture et tout le reste ne sont  que l’habillage, les outils indispensables du programme politique juif.

Or curieusement les Allemands semblent aussi avoir une idée précise de la notion de race. Et personne ne peut nier que plus de 60 ans après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, ce sujet est plus que jamais tabou. Les Juifs ont fait une telle propagande sur cette guerre qu’il est impossible de sortir de la ligne politiquement correcte admise sans déchaîner les foudres. Ce qui, déjà en soi, paraît pour le moins suspect d’autant qu’ils font eux-mêmes ce qu’ils reprochent aux Allemands d’avoir fait.

Regardons ce que nous dit Ben Klassen dont je vous résume les propos:

"Bien que quatre décennies se soient écoulées…., le réseau juif mondial déverse toujours une propagande massive d’invectives empoisonnées contre Hitler avec un vice inégalé dans toutes les annales historiques. Non seulement ces mensonges et calomnies sont-elles  dirigées contre Hitler personnellement mais aussi contre les Allemands en tant que peuple, de la même manière que les Juifs menèrent une propagande de haine contre les Romains…..De la même manière que tout ce qui était Romain fut méprisé, diabolisé, diffamé, calomnié, tout ce qui est allemand et l’image allemande a été continuellement attaqué, calomnié, diffamé, terni par le réseau de propagande international juif. Pourquoi ? Parce que les Allemands sont intelligents, créatifs, productifs, énergiques, doués et que leur position géographique en aurait fait les leaders naturels du continent européen.

Les Juifs en décidant de s’attaquer à ceux qu’ils jugeaient les plus dangereux parce que les meilleurs dans bien des domaines affaiblissaient le coeur même de la race humaine.

Détruire l’Allemagne devint donc une priorité et c’est ce que les Juifs entreprirent de faire depuis maintenant près de 400 ans…. Les Juifs déclarèrent donc une guerre totale sur l’Allemagne : financière, propagandiste, militaire, économique, raciale – ils les attaquèrent sur tous les aspects possibles….."

La Seconde Guerre mondiale apparaît, pour moi aujourd’hui après toutes mes lectures, mon analyse et mon vécu personnel comme étant l’évènement majeur qui empêcha le continent européen de basculer dans le totalitarisme  communiste juif.

Les Allemands et Hitler nous ont protégé de tomber aux mains de ces pestilences de Juifs. Il est extrêmement difficile d’y voir clair dans ce jeu de forces complexes mais une chose est par contre tout à fait sûre ; quand les Juifs s’en prennent à ce point à une nation et/ou à un homme, c’est que vraiment il(s) représente(nt) un réel danger pour eux et qu’ils doivent le détruire pour leur propre survie.

Et visiblement, ils n’ont toujours pas relâché la pression.

Lire à ce sujet, Nature’s Eternal Religion de Ben Klassen Page 207 et suivantes.

Vous pouvez aussi visiter le site http://www.holocaustdenialvideos.com/

Et n’oubliez jamais que ce qui est mauvais pour un Juif est bon pour un Gentil, et vice versa.  

En août 1933, Samuel Untermeyer président du World Jewish Economic Federation appela les leaders juifs du monde entier à déclarer la guerre à l’Allemagne au nom des Juifs… Il déclara lors d’un discours à la radio que les juifs du monde avaient déclaré la guerre à l’allemagne et affameraient les Allemands jusqu’à ce que mort s’en suive. 19

Le journal juif hollandais Centraal-Blaad Voor Israeliten déclare le 13 septembre 1939

"Les millions de juifs qui vivent en Amérique, en Angleterre, en France, au Nord et Sud de l’Afrique, sans oublier ceux de Palestine, sont déterminés à mener une guerre d’annihilation contre l’Allemagne jusqu’à sa destruction finale". 20  

The Chicago Jewish Sentinel du 8 octobre 1942 déclara :

"La Seconde Guerre Mondiale est menée pour la défense des fondamentaux du Judaisme ". 21

Vladimir Jabotinsky, juif communiste, fondateur de l’ organisation terroriste Irgun écrivit dans le numéro de janvier 1934 de Natcha Retch

" Le combat contre l’Allemagne est mené depuis des mois par chaque communauté juive, conférence, organisation commerciale, par chaque Juif du monde….Nous allons lâcher une guerre spirituelle et matérielle du monde entier contre l’Allemagne. L’ambition de l’Allemagne est de devenir à nouveau une grande nation, de reconquérir ses territoires et ses colonies perdues.

D’un autre côté, nos intérêts juifs exigent la destruction totale de l’Allemagne. La nation allemande est collectivement et individuellement un danger pour nous, Juifs. "  

Cela pouvait-il être dit plus clairement ? Les faits sont clairs et nets  - l’Allemagne et les Allemands, avec ou sans Hitler étaient et sont une menace pour la domination mondiale des Juifs et leur but de détruire la race humaine.."22

L’ironie, comme le note William Engdahl, lui-même Allemand, dans son livre Gods of Money est que le cerveau du montage juridico financier de la FED,  Paul Warburg était un juif allemand et que c’est à cause de lui, que les Américains financèrent la première guerre mondiale via la Reserve Fédérale qui allait voir la défaite de l’Allemagne. 23

Encore aujourd’hui en 2011, le gouvernement allemand, qui n’a malheureusement plus son indépendance, a décidé de doubler le montant des allocations aux survivants de la Shoah pour l’année 2011, selon le vice-président de la Claim Conférence (comité des réparations), Shlomo Gour. Le montant des indemnisations passera de 55 millions d’euros à 110 millions d’euros. Cette somme sera transférée au budget des services sociaux pour les rescapés de la Shoah qui sont encore 520000 personnes dans le monde, dont la moitié réside en Israel. 24

Ben Klassen n’est pas le seul à révéler les véritables motifs des deux guerres mondiales du 20ème siècle. Ils sont désormais légion. Et ça continue; toutes les guerres menées depuis, le sont pour défendre les intérêts juifs et leur permettre de faire progresser leur objectif de contrôle mondial, en même temps que la destruction totale et systématique de l’humanité.

Il fallait à la fois, qu’ils modifient la donne géopolitique du monde en raflant au passage toutes les richesses de la planète, tout en détruisant l’humanité et les vestiges de la véritable histoire.

Malheureusement les Britanniques et plus largement les Anglo-saxons tombèrent les premiers dans le piège et envoyèrent leurs enfants se faire tuer pour les Juifs. Les Britanniques et les Américains n’auraient jamais du être impliqués dans ces guerres, elles ne les concernaient pas; c’est leur classe dirigeante, l’aristocratie gentille britannique qui, peut-être plus vénale que les autres, se fit acheter par les Juifs et servit de façade au programme politique juif.

Enfin, gardez bien en mémoire, que les Juifs utilisent toujours une façade gentille pour mener leur politique.

Mais c’est la Révolution Russe, financée par les banquiers juifs, qui créa l’opportunité de manifester la prophétie biblique de Sion (création de l’état d’Israel). Karl Marx, un juif dénommé Mordechai Levi, allait catalyser l’événement grâce à son Manifeste.

Jacob Schiff, le richissime banquier juif new-yorkais, finança la révolution russe en dollars-or que le juif Trotsky (dont le vrai nom est Bronstein) déposa ensuite dans une banque Warburg pour être transféré en Russie, via la Suède. Il épousa d’ailleurs une fille Warburg.

En 1917, Les Rothschild ordonnèrent aux Bolchéviques qu’ils contrôlaientt, l’exécution du Tsar Nicolas II et de toute sa famille, pourtant le Tsar avait déjà abdiqué le 2 mars. Ils commirent cet acte pour prendre d’une part le contrôle du pays et d’autre part pour se venger du Tsar Alexandre I qui avait bloqué leur plan de gouvernement mondial en 1815 au Congrès de Vienne, et de Nicolas II qui avait pris le parti de Lincoln en 1864.

"Depuis l’époque de Spartacus-Weishaupt (célèbre agent Rothchild) à celle de Karl Marx, en passant par  Trotsky (Russie), Bela Kun (Hongrie), Rosa Luxembourg (Allemagne ), et Emma Goldman (États-Unis), cette conspiration mondiale pour le renversement de la civilisation et pour la reconstitution de la société sur la base d’un arrêt du développement, d’une malveillance envieuse, et d’une impossible égalité, n’a cessé de croître. Elle a joué, comme un écrivain moderne, Mme Webster, l’a si bien montré, une partie définitivement reconnaissable dans la tragédie de la Révolution française, elle a été la cheville ouvrière de chaque mouvement subversif au cours du dix-neuvième siècle; et maintenant, enfin, cette bande de personnalités extraordinaires de la pègre des grandes villes d’Europe et d’Amérique a empoigné  le peuple russe par les cheveux et est devenue pratiquement le maître incontesté de cet énorme empire." 25

PRÉSIDENT FRANKLIN D. ROOSEVELT’S  JEWISH CABAL 26

Quelques uns de ces Juifs furent directement responsables de plonger l’Amérique dans la Seconde Guerre Mondiale en aliénant délibérément l’Amérique des pays anti-communistes comme l’Allemagne et le Japon bien avant le déclenchement des hostilités. Ces Juifs lancèrent aussi l’idée d’un grand gouvernement égalitaire en Amérique; plusieurs d’entre eux furent découverts plus tard comme ayant été des espions pour l’Union Soviétique.    

Franklin Delano Roosevelt (FDR), président des Etats-Unis d’Amerique, 1933-1945, était lui-même, en partie, d’origine juive hollandaise.

  • Bernard M. Baruch — financier et conseiller de FDR.
  • Felix Frankfurter — Cour Supreme de Justice; acteur clé dans le New Deal system de FDR.
  • David E. Lilienthal — directeur du Tennessee Valley Authority, conseiller qui a modifié la relation du gouvernement aux affaires en Amerique.
  • David Niles — aide presidentiel.
  • Louis Brandeis — Cour Supreme de Justice U.S. ; confident de FDR; "Père" de New Deal.
  • Samuel I. Rosenman — rédacteur officiel de discours pour FDR.
  • Henry Morgenthau Jr. — Secrétaire au Trésor, conseiller présidentiel "non officiel". Père du Plan Morgenthau pour re-structurer l’Allemagne et l’Europe après la Seconde Guerre Mondiale.
  • Benjamin V. Cohen — Officiel du Département d’Etat, conseiller de FDR.
  • Rabbi Stephen Wise — ami proche de FDR, porte-parole du American Zionist mouvement, chef du American Jewish Congress.
  • Frances Perkins — Secretaire du Travail; supposée Juive/adoptée à la naissance ; non confirmé.
  • Sidney Hillman — conseiller présidentiel.
  • Anna Rosenberg – conseiller du Travail de longue date de FDR, et conseiller pour la Main d’Oeuvre  avec le Manpower Consulting Committee of the Army and Navy Munitions Board and the War Manpower Commission.
  • Herbert H. Lehman — Gouverneur de New York, 1933-1942, Directeur de l’ U.S. Office of Foreign Relief and Rehabilitation Operations, Department of State, 1942-1943; Directeur-General de UNRRA, 1944 – 1946, ami de FDR.
  • Herbert Feis — Officiel de l’U.S. State Department, économiste, et conseiller des affaires économiques internationales.
  • R. S. Hecht — conseiller financier de FDR.
  • Nathan Margold — Département de l’Interior Solicitor (Avocat), conseiller légal.
  • Jesse I. Straus — conseiller de FDR.
  • H. J. Laski — "conseil étranger non officiel" de FDR.
  • E. W. Goldenweiser — Directeur de la Réserve Fédérale.
  • Charles E. Wyzanski — Conseiller légal du Département U.S. du Travail.
  • Samuel Untermyer — avocat, "conseiller non officiel à la propriété publique" de FDR.
  • Jacob Viner — Expert fiscal au Trésor, assistant du Secrétaire au Trésor.
  • Edward Filene — homme d’affaires, philanthrope, conseiller présidentiel non officiel.
  • David Dubinsky — Leader du Travail, président du International Ladies Garment Workers Union.
  • William C. Bullitt — demi-Juif, ambassadeur en USSR [déclaré comme étant le petit-fils de Jonathan Horowitz; non confirmé].
  • Mordecai Ezekiel — Economiste au Département de l’Agriculture.
  • Abe Fortas — Assistant directeur de Securities and Exchange Commission, Department of the Interior Undersecretary.
  • Isador Lubin — Commissioner of Labor Statistics, unofficial labor economist to FDR.
  • Harry Dexter White [Weiss] — Secretaire Assistant au Trésor; un des fondateurs clés du FMI,  et de la Banque Mondiale; conseiller, proche ami de Henry Morgenthau. A co-écrit le Plan Morgenthau.
  • Alexander Holtzoff — Special assistant, U.S. Attorney General’s Office until 1945; [présumé juif ; non confirmé].
  • David Weintraub — officiel à l’ Office of Foreign Relief and Rehabilitation Operations; aida à la création des Nations Unies ; Secretaire, Committee on Supplies, 1944-1946.
  • Nathan Gregory Silvermaster — Officiel de l’Agriculture Department et chef de la Near East Division of the Board of Economic Warfare; aida à la création des Nations Unies.
  • Harold Glasser — Directeur du Départment au Trésor, division de la recherche monétaire. Porte-parole du Trésor sur les affaires des Nations Unies.
  • Irving Kaplan — U.S. Treasury Department official, ami de David Weintraub.
  • Solomon Adler — Département du Trésor, représentant en Chine durant World War II.
  • Benjamin Cardozo — U.S. Supreme Court Justice.
  • Leo Wolman — président de la National Recovery Administration’s Labor advisery Board; labor economist.
  • Rose Schneiderman — organisateur du travail; au conseil d’administration de la National Recovery Administration.
  • Jerome Frank — conseil général à l’Agricultural Adjustment Administration, Justice, U.S. Court of Appeals, 1941-57.
  • Gerard Swope — acteur clé dans la création de la N.R.A. [National Recovery Administration]
  • Herbert Bayard Swope — frère de Gerard
  • Lucien Koch — division de la Consommation , N.R.A. [apparemment-Juif]
  • J. David Stern — Conseil d’administration de la Réserve Fédérale, appointé par FDR
  • Nathan Straus — Conseiller au logement
  • Charles Michaelson — Democratic [DNC] publicity man
  • Lawrence Steinhardt — ambassadeur en Union Soviétique
  • Harry Guggenheim — héritier de la fortune Guggenheim fortune, conseiller en aviation
  • Arthur Garfield Hays — conseiller aux libertés civiles
  • David Lasser — Chef du Worker’s Alliance, militant de travail
  • Max Zaritsky — Conseiller au Travail
  • James Warburg — millionaire, bailleur de fonds du New Deal avant le recul
  • Louis Kirstein — associé of E. Filene
  • Charles Wyzanski, Jr. — conseil, Dept. du Travail
  • Charles Taussig — Conseiller au début du New Deal
  • Jacob Baker — assistant to W.P.A. head Harry Hopkins; assistant head of W.P.A. [Works Progress Admin.]
  • Louis H. Bean — Dept. of Agriculture official
  • Abraham Fox — research director, Tariff Commission
  • Benedict Wolf — National Labor Relations Board [NLRB]
  • William Leiserson — NLRB
  • David J. Saposs — NLRB
  • A. H. Meyers — NLRB [New England division]
  • L. H. Seltzer — head economist at the Treasury Dept.
  • Edward Berman — Dept. of Labor official
  •  Jacob Perlman — Dept. of Labor official
  • Morris L. Jacobson — chef statisticien du Government Research Project
  • Jack Levin — assistant general manager, Rural Electrification Authority
  • Harold Loeb — economic consultant, N.R.P.
  • William Seagle — council, Petroleum Labor Policy Board
  • Herman A. Gray — policy committee, National Housing Conference
  • Alexander Sachs — rep. of Lehman Bros., early New Deal consultant
  • Paul Mazur — rep. of Lehman Bros., early consultant for New Deal
  • Henry Alsberg — head of the Writer’s Project under the W.P.A.
  • Lincoln Rothschild — New Deal art administrator

PENDANT L’ADMINISTRATION CLINTON  

C’est au moment où Clinton était président que je suis allée le plus souvent aux Etats-Unis. J’y ai vécu, à cette époque, entre plusieurs semaines et plusieurs mois par an. Et cette période fut une des plus fastes pour les Juifs qui avaient investi, plus nombreux que jamais, les hautes sphères du pouvoir et se réjouissaient de pouvoir aller et venir dans le Bureau Ovale.

Voici une liste non exhaustive des Juifs qui composaient l’administration Clinton. A l’époque, celui qui n’était pas encore président avait promis au peuple américain une administration à l’image des Etats-Unis.

A voir la liste, c’est plutôt une administration à l’image d’Israël puisqu’encore une fois, le nombre de Juifs ayant de hauts postes était inversement proportionnel à leur pourcentage officiel dans la population.

Je n’ai pas pu retrouver le pourcentage de la population juive aux USA entre 1992 et 1998 mais en 2007, il était de 1,7% et en 2008 de 2,2 % !

Vu ces chiffres officiels (Wikipédia); ou bien les Juifs ne sont que dans les hautes sphères du pouvoir et de l’argent ou les chiffres sont faux ou c’est les deux !

  • Karen Adler – Agent de Liaison entre la Présidence et la Communauté Juive
  • Madeleine Albright – Ambassadeur des Etats-Unis 
  • Jane Alexander – Dotation aux Arts
  • Roger Altman – Adjoint au Secrétaire au Trésor 
  • Zoe Baird (Gerwitz) – Asst. Conseil à la Sécurité Nationale 
  • Samuel Berger – Chef Adjoint à la Sécurité Nationale
  • Robert Boorstin – Porte parole à la Santé
  • Keith Boykin – Assistant à la Communication
  • David Dreyer - Assistant à la Communication
  • Stuart Eisenstat – Asst. Secrétaire de la Sécurité pour l’Etat
  • Jeff Eller - Assistant à la Communication
  • Tom Epstein – Assistant particulier du President
  • Judith Feder – Conseiller auprès du Secrétaire à la Santé 
  • Hershel Gober – Secrétaire Asst. aux Affaires des Vétérans
  • Stanley Greenburg – Enquêteur auprès du Président 
  • Mandy Grunwald – Consultante de Presse et Conférences 
  • Morton Halperin – Secretaire Asst.à la Défense
  • Margaret Hamburg – Chef adjoint au Dept SIDA 
  • Alexis Herman – Secretaire du Président pour les Travaux Publics
  • Phillip Heymann – Procureur Général Adjoint 
  • Martin Indyk – Dir. des Affaire du Moyen-Orient pour le Conseil de Sécurité Nationale 
  • Mickey Kantor – Représentant au Commerce 
  • Steve Kessler – Membre de la Commission de la Food and Drug Administration
  • Ron Klain – Troisième Conseiller à la Maison Blanche 
  • Madeleine Kunin – Adjointe au Secrétariat à l’Education
  • David Kusnet - Assistant à la Communication
  • Anthony Lake – Haut Conseiller à la Sécurité Nationale
  • Arthur Levitt, Jr. – Président de la Securities and Exchange Commission (organisme fédéral de réglementation et de contrôle des marchés financiers) 
  • Eugene Ludwig – Directeur de l’Hôtel de la Monnaie 
  • Ira Magaziner – Chef conseiller auprès du President
  • David Mixner – Agent spécial de liaison à la Communauté Gay-Lesbienne 
  • Frank Newman –  Secretaire Asst. aux Finances
  • Bernard Nussbaum – Conseil à la Maison Blanche 
  • Stephen Oxman – Assistant au Secrétaire d’Etat à l’Europe
  • Howard Paster – Secretaire Présidentiel au Congrès 
  • Emanuel Rahm – Secrétaire Présidentiel aux Affaires Politiques 
  • Robert Reich – Secrétaire au Travail

Les Juifs occupent des postes-clés depuis des décennies, altérant aussi bien la politique étrangère des Etats-Unis que sa politique intérieure pour répondre à leurs seuls buts et aux seuls objectifs d’Israël. Avoir le contrôle du gouvernement respecte les enseignements du Talmud, à savoir: les Juifs sont les maîtres et les Goys, les esclaves.

"……. L’un des indices les plus évidents de cette position privilégiée est le montant total d’aide étrangère qu’Israel a reçu des contribuables américains. De 1948 à 2005, l’assistance directe, économique et militaire s’est montée à presque 154 milliards de dollars (en dollar constant), sous la forme de subventions directes plutôt que de prêts. Comme nous le verrons plus loin, la somme actuelle est beaucoup plus importante à la fois parce que l’aide américaine est fournie dans des conditions exceptionnellement favorables, et parce que les Etats-Unis accordent à Israël d’autres formes d’assistance matérielle qui n’apparaissent pas dans le budget de l’aide aux pays étrangers. " 27

Le seul fait que l’Amérique donne plus d’aide financière à Israël qu’à toute autre nation dans le monde est la preuve que la politique étrangère américaine n’est focalisée que par et vers les intérêts juifs.

"Le lobby israélien a enregistré des succès considérables au cours des années 1990, même s’il devenait plus difficile de soutenir qu’Israël conservait une valeur stratégique."28

Je rajouterai à cela que le personnage qui, selon moi, a fait le plus de mal aux intérêts gentils tout en servant au mieux les intérêts juifs est bien le Juif Henry Kissinger, protégé des Rockefeller.

Il est l’origine de la politique de contrôle alimentaire dont nous commençons juste à mesurer les effets désastreux. Il en est de même pour le contrôle du pétrole. Quant à sa responsabilité dans la Guerre du Viet-Nam, elle est colossale. 29

QUELQUES MOTS SUR……

FAMILLE ROTHSCHILD 

Mayer Amschel Rothschild né Bauer a eu deux filles et cinq fils. Il enverra chacun de ses fils créer ou prendre la tête d’une filiale de la banque familiale à Londres, Paris, Vienne, Naples et Francfort.

 "Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font les lois"
Mayer Amschel Rothschild

"Cette dynastie bancaire commença avec Mayer Amschel Bauer, un Juif allemand né le 23 Février 1744, à Francfort…Le jeune Mayer avait étudié pour devenir rabbin. Il était particulièrement brillant dans la Halakah, un mélange de religion, de loi hébraïque et d’argumentation.  La mort de ses parents le força à quitter l’école rabbinique et à devenir apprenti dans un établissement bancaire. Il apprit rapidement  le commerce, et devint un agent financier à la cour de William IX, administrateur royal de la région de Hesse-Kassel, et franc-maçon éminent. Il se gagna les bonnes grâces de William, qui n’avait qu’un an de plus que lui en partageant son intérêt pour la franc-maçonnerie et les antiquités. Mayer partit à la recherche de pièces de monnaie anciennes qu’il revendit à son bienfaiteur à prix réduit. Compte tenu de sa formation rabbinique, associée à ses sérieuses recherches d’antiquités, il développa sûrement une profonde compréhension des anciens mystères en particulier ceux de la Kabbale juive. C’est durant cette même période que la métaphysique de la Kabbale commença à fusionner avec les traditions de la Franc-Maçonnerie. "29

"Si mes fils n’avaient pas voulu de guerres, il n’y en aurait jamais eu.
Gutle Schnaper, épouse de Mayer Amschel Rothschild.

"Les Rothschild ont conquis le monde de manière plus approfondie, plus habile, et beaucoup plus durable que tous les Césars avant…."
Frédéric Morton, auteur  

"Les Rothschild ont introduit le pouvoir de l’argent dans la politique européenne. Les Rothschild ont été les serviteurs de l’argent qui entreprirent la reconstruction du monde à l’image de l’argent et de ses fonctions. L’argent et l’emploi de la richesse sont devenus la loi de la vie européenne; nous n’avons plus de nations, mais des provinces économiques." 30

"L’argent est le dieu de notre époque et Rothschild est son prophète".  
 Heinrich Heine, poète  

"Un Rothschild qui n’est pas riche, pas juif, pas philanthrope, pas banquier, pas travailleur et qui ne mène pas un certain train de vie, n’est pas un véritable Rothschild."  Edmond de Rothschild

PAUL WARBURG (1868-1932) :

  • Né dans une riche famille juive allemande de rabbins et commerçants.
  • Fait son apprentissage chez Samuel Montague et cie, banquiers à Londres (1889-1890) et à la Banque Russe pour le Commerce Étranger à Paris  (1890-1891)
  • En 1891, entre dans la banque familiale M.M.Warburg et Cie
  • Emigre aux Etats-Unis en 1904 où il fut naturalisé en 1911.  
  • Associé de Kuhn, Loeb et Cie, banquiers à New- York où il rejoint Otto Kahn et Jacob Schiff.
  • Epouse la fille de Simon Loeb, Nina.  
  • Frère de Max Warburg qui fut à la tête des services secrets allemands pendant la Première Guerre Mondiale et qui représenta l’Allemagne à la conférence de paix de 1918-1919 au moment où Paul était lui-même président de la réserve fédérale – Max Warburg était banquier également
  • Auteur du plan de montage juridique et financier de la Réserve Fédérale.
  • Frère de Félix Warburg, associé de Kuhn, Loeb et Cie

JACOB SCHIFF (1847-1920)

  • Fils de rabbin allemand
  • Né dans la maison Rothschild en Allemagne
  • Emigre aux Etats-Unis où il épouse Thérèse Loeb, fille de Solomon Loeb, fondateur de Kuhn, Loeb et Cie
  • Devient associé principal de Kuhn, Loeb et Cie par apport de capital Rothschild très important.
  • En tant que représentant des intérêts Rothschild, il prend le contrôle de la plus grande partie du réseau ferroviaire américain
  • George R. Conroy a déclaré dans le magazine Truth de Boston, le 16 décembre 1912, "M. Schiff est à la tête de la grande banque privée de Kuhn, Loeb & Cie, qui représente les intérêts Rothschild de ce côté de l’Atlantique. Il a été décrit comme un stratège financier et a été pendant des années le maître des finances de la grande puissance impersonnelle connue sous le nom de la Standard Oil. Il a été main dans la main avec les Harriman, les Goulds et les Rockefeller dans toutes leurs entreprises de chemin de fer et est devenu la puissance dominante dans le chemin de fer et le monde financier de l’Amérique."

RÉFÉRENCES ET NOTES

  • 1 - Les Juifs, le Monde et l’Argent de Jacques Attali p 20
  • 2 – ibid p194-195
  • 3 – ibid p 124
  • 4 - Gods of Money by F. William Engdahl p 9
  • 5 – ibid
  • 6 – ibid p12
  • 7 – ibid p 3
  • 8 - The Panic of 1907 and Some of Its Lessons; Annals of the American Academy of Political and Social Science, vol.31 (Janv-June 1908) by Myron T. Herrick
  • 9 - The World Order by Eustache Mullins
  • 10 - Gods of Money by F. William Engdahl p 3
  • 11 - The Secrets of The Federal Reserve by Eustace Mullins, p 2
  • 12 - The Case against the Fed by Murray N. Rothbard p 3
  • 13 - Tragedy and Hope by Caroll Quigley p 324 et Gods of Money p 2
  • 14 - La Véritable Histoire des Bilderbergers by Daniel Estulin   p 125
  • 15 - The Secrets of The Federal Reserve, by Eustace Mullins
  • 16 – Ces commentaires de Benjamin Franklin furent enregistrés dans "Chit Chat Around the Table during intermissions", section du Journal de Charles Cotesworth Pickney de Caroline du Sud Pickney (1746-1825) assista à la Convention des Pères Fondateurs des Etats-Unis en tant que délégué, prit des notes détaillées sur les discours et entretiens qu’il publia plus tard dans son journal. 
  • 17 - A Jewish Defector Warns America   Benjamin Freedman
  • 18 – ibid
  • 19 - The White Man’s Bible by Ben Klassen p 188
  • 20 – ibid
  • 21 – ibid
  • 22 – ibid p 189
  • 23 - Gods of Money by F. William Engdahl p 46
  • 24 - Blog Anne Kling 1/02/2011
  • 25 - Zionism versus Bolshevism, Winston Churchill, Sunday Herald 8 February 1920, page 5
  • 26- http://www.vanguardnewsnetwork.com/lettersOct-Nov03/102803wsifdrandjews.htm
  • 27 - Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine de John Mearsheimer et Stephen Walt p36
  • 28 – ibid
  • 29 - Rule by Secrecy par Jim Marrs, p 58 et 59
  • 30 -  Professeur Wilheim, a German historian, New-York Times, July 8, 1937

Autres sources :

  • The Creature of Jekyll Island by Edward Griffin
  • The Trillion Dollar Conspiracy by Jim Marrs
  • Full Spectrum Dominance by F William Engdahl
  • Pétrole, une guerre d’un siècle by F William Engdahl

Dana Golstein
© Tous droits réservés pour tous pays
2011 – 2012  

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 février 2012 dans Deuxième Partie, Mon Livre

 

Deuxième partie – Chapitre 3 – Maladies, Médecines, Traitements, Médicaments

Un système pour maintenir la maladie 

I – LES MALADIES

Malheureusement toutes nos maladies contemporaines, en particulier celles qui font le plus de dégâts, ne sont pas le fruit du hasard mais le fait d’une stratégie politique.

Comme je l’ai expliqué dans le chapitre sur l’argent, les Juifs via les familles Rothschild et Rockefeller s’employèrent à prendre la contrôle économique, bancaire et financier des Etats-Unis au cours du 19ème siècle.

Ils savaient que ce pays-continent  serait l’avenir du monde.

En effet, les pères fondateurs de la Constitution Américaine, inspirés par le Véritable Dieu de la Race Humaine, avaient pour projet de créer un pays de liberté ou chaque individu pourrait vivre selon sa nature individuelle sans pour autant nuire à son voisin afin de créer un nouveau monde très avancé de haute essence spirituelle comme ce fut le cas des anciennes grandes civilisations avant l’avènement de notre civilisation mortifère  judéo-chrétienne.

Le but était que tous les Gentils épris de liberté et de justice qui désiraient fuir l’Europe déjà  gangrénée par les forces juives puissent se retrouver et fonder une nouvelle société à l’image de leur véritable nature Gentille avec le soutien de leur Dieu Légitime, qui combattait le dieu des Juifs depuis des millénaires.

Cette constitution avait pour objectif de protéger les droits individuels de chacun : liberté, justice, créativité pour un bien-être global, une harmonie réelle entre les personnes où l’abondance serait de mise mais non pas basée sur l’accumulation de  richesses matérielles comme ce fut le cas pour notre civilisation qui n’a rien fait d’autre que donner l’illusion de la richesse pendant que simultanément elle appauvrissait le potentiel humain.

C’est ce que beaucoup ressentirent comme le fameux "rêve américain" qui malheureusement tourna au cauchemar.

Puisque la nation américaine est actuellement en train de se transformer en une dictature.

Je redonne ici ce qui a été dit dans le chapitre sur la religion et je conseille vivement à tous mes lecteurs intéressés par leur devenir de bien vouloir lire TOUS les chapitres afin de  comprendre comment les choses ont été organisées et à quel niveau se situe le problème de base car la mentalité et l’esprit des Juifs sont à des années-lumière de ceux des Gentils qui sont trop purs et trop intègres  pour imaginer la noirceur d’âme des Juifs !

*****

Ils (les Juifs) travaillent plus efficacement contre nous que les armées de l’ennemi. Ils sont cent fois plus dangereux pour nos libertés et la grande cause dans laquelle nous sommes engagés. Il est bien dommage que chaque Etat, il y a longtemps, ne les ait pas traqués comme des parasites de la société et les plus grands ennemis que nous ayons contre le bonheur de l’Amérique". Maxims of George Washington by A.A. Appleton and Co.

"Je suis tout à fait d’accord avec le Général Washington que nous devons protéger cette jeune nation d’une influence et d’une infiltration insidieuses. Cette menace, messieurs, est les Juifs. Dans quelque pays que ce soit où les Juifs se sont installés en grand nombre, ils ont nivellé les mentalités par le bas; ils ont déprécié l’intégrité commerciale; se sont isolés des autres; ne se sont jamais assimilés; ont construit un état dans l’état; et quand ils se sont vus opposés, ont tenté d’étrangler à mort  financièrement ce pays, comme dans le cas de l’Espagne et du Portugal.         

Depuis plus de 1700 ans, les Juifs se sont lamentés sur leur triste sort, dans le sens qu’ils furent exilés de leur patrie, qu’ils appellent Palestine. Mais, messieurs, si le monde la leur donnait gratuitement, ils trouveraient immédiatement une raison pour ne pas y retourner. Pourquoi? parce que ce sont des vampires, et les vampires ne peuvent pas vivre sur d’autres vampires. Ils ne peuvent pas vivre entre eux. Ils doivent subsister grâce aux autres peuples qui ne sont pas de leur race. Si vous ne les excluez  pas de la Constitution des Etats-Unis, en moins de 200 ans, ils auront proliféré en un tel nombre qu’ils domineront et s’accapareront notre terre, changeront notre modèle de gouvernement, pour lequel, nous Américains, avons versé notre sang, donné nos vies, notre substance, au péril de nos libertés.  

Si vous ne les expulsez pas, dans moins de deux cent ans, nos descendants travailleront dans les champs pour leur fournir la substance, pendant qu’ils se frotteront les mains dans les bureaux comptables. Je vous préviens, messieurs, si vous n’expulsez pas les juifs pour toujours, vos enfants vous maudiront dans vos tombes."

Ces commentaires de Benjamin Franklin furent enregistrés dans "Chit Chat Around the Table during Intermissions", section du Journal de Charles Cotesworth Pickney de Caroline du Sud. Pickney (1746-1825) assista à la Convention des Pères Fondateurs des Etats-Unis en tant que délégué, prit des notes détaillées sur les discours et entretiens qu’il publia plus tard dans son journal. 

*******

Aussi, après la sujétion spirituelle des anciens Gentils réalisée  par la nouvelle religion chrétienne et leur asservissement économique via la mise en place des systèmes financier et bancaire, la prochaine étape était d’attaquer l’intégrité physique donc la santé des êtres humains.

En conséquence, tout fut fait pour créer une société et un environnement dans lesquels les maladies graves et dévastatrices proliféreraient joyeusement.

Plus le temps de vie d’une personne est court, moins elle a le  temps de contrecarrer une stratégie, si tant est qu’elle en soit consciente.

Plus une personne est malade, plus elle est fragile psychologiquement et donc malléable, manipulable.

Il fallait donc maintenir une durée de vie courte tout en donnant l’illusion que tout était fait pour l’augmenter.

N’avez-vous jamais noté que malgré tout cet extraordinaire déploiement de médecine, de matériel, la vie humaine ne s’était nullement prolongée au fil du temps en rapport des investissements faits.

Pourquoi ?

Le maintien de la maladie est beaucoup plus intéressant pour ceux qui veulent détruire que la santé. Voir chapitre "Nouvelle vie, Nouvel Âge"

Jacques Collin dans son livre L’insoutenable vérité de l’eau nous dit  «Nous ne sommes pas simplement composés d’une masse de 60 000 milliards de cellules mais une architecture sophistiquée, structurée, intelligente de cellules vivantes, vibrantes, collaborant et échangeant ensemble et entre elles, se nourrissant d’énergies vitales et subtiles provenant de toutes sortes d’univers et de dimensions….Le rayonnement cosmique irradie et infiltre toute la nature vivante.» 1

Nous avons besoin de cette nature «vivante» originelle pour apporter ce qui est nécessaire à notre vie en bonne santé.

Il est clair que l’être humain a été conçu pour vivre en bonne santé grâce aux énergies cosmiques et telluriques.

Toutes les traditions orientales, depuis l’Extrême-Orient avec la Médecine Chinoise jusqu’à  l’Ancienne Egypte en passant par l’Inde, possédaient la Véritable Connaissance qui est  basée sur cette réalité.

Voici ce que l’on peut lire dans le livre de Marina Vasquez-Mato dans Mystères de l’Archéologie, L’Egypte Secrète, Edition 2000

"Notre médecine moderne doit beaucoup aux précieux apports des médecins égyptiens.

Une foule de documents antiques, récemment découverts, témoignent de profondes connaissances en pathologie, en anatomie, en chirurgie et sur d’autres techniques de soins très élaborées. L’idée reçue qui faisait de ces précurseurs de la science de simples superstitieux est désormais dépassée".

Jacques Collin nous dit encore «Il est donc évident que notre corps n’est pas simplement une grosse machine thermo-dynamique dont le fonctionnement serait uniquement alimenté par de la nourriture matérielle. Il est surtout une antenne cosmique captant par des récepteurs, ce flot de rayonnements provenant des espaces sidéraux.» 2

Il nous explique par exemple que c’est un mythe de notre société de consommation que de nous faire croire qu’il est bon de boire des eaux minérales car elles vont nous minéraliser.

De cette façon, ces minéraux seront très peu assimilés par l’organisme humain. Ces minéraux ne peuvent être assimilés par l’homme de manière profitable que s’ils le sont sous la forme d’oligo-éléments ou de complexes métalluriques.

Et ce sont les végétaux, fruits, légumes, herbes, algues, lorsque les sols sont correctement cultivés qui  transforment ces minéraux en oligo-éléments  et complexes organo-métalliques qui à ce moment là peuvent être correctement assimilés par l’organisme humain.

Il nous explique une chose fondamentale pour notre compréhension, à savoir que ce n’est pas la composition chimique du minéral brut sous forme de caillou ou du minéral organique qui compte puisqu’elles sont identiques, mais c’est l’énergie qui fait la différence pour l’assimilation au corps.

Par exemple, l’énergie du calcium minéral est faible tandis que l’énergie du calcium provenant de la plante est très élevé, pourtant chimiquement, c’est la même chose.

Il y a un autre effet à prendre en compte au niveau des plantes, c’est la synergie. Tous les éléments composant cette plante pris ensemble sont plus efficaces que dissociés et pris séparément.

«Ces phyto-chimies sont des éléments indispensables à la vie. De cette façon, nous absorbons par les plantes de l’énergie provenant du soleil grâce à la photosynthèse.

Malheureusement nous sommes formés pour penser que ces éléments phyto-chimiques pris séparément  et dissociés sous formes de gélules, d’isolats chimiques, de pilules et même de produit de synthèse sont plus efficaces.» 3

En fait, il est difficile voire impossible de dissocier les maladies de notre alimentation, de notre environnement, de notre style de vie.

Nous vivons dans une société qui a tout cloisonné, tout séparé, afin que chacun soit dans son domaine et n’en dépasse pas les limites qu’elles soient professionnelles ou personnelles.

Cette stratégie avait encore une fois un but bien précis : que chacun devienne hyper spécialisé dans son domaine mais totalement ignorant des autres.

L’étude des connaissances a été organisée de manière verticale et non pas transversale or elle devrait être les deux.

De cette manière, on était sûr que personne ne comprendrait jamais la totalité de la stratégie, ni même ne la verrait. Une tactique hautement politique dont le but était de continuer sans être trop dérangé le processus de destruction, d’extermination de l’humanité.

Comme je l’ai déjà dit mais préfère le répéter: Tout Juif est éduqué selon le principe de base qu’il fait partie du peuple élu, et qu’en tant que tel, il doit protéger et travailler à perpétuer sa race contre le monde extérieur qui est son ennemi, à savoir le Goy.

On lui inculque que le Goy veut sa destruction parce qu’il est jaloux du statut extraordinaire du juif, peuple élu de dieu !

Bref, les Juifs d’une génération à l’autre se passent le témoin de protection et maintien de leur  race via le pouvoir de l’argent et une prise de pouvoir croissante sur la société qui a été organisée sur base d’argent et de biens matériels à fin de domination. Tandis que les Goyim vivent leur vie, ne se souciant au plus que de transmettre leurs biens matériels à leurs descendants.

La différence est de taille puisque les uns ont un projet à l’échelle de leur race tandis que les autres n’ont qu’un projet à l’échelle familiale !

Si les gens commencent à ouvrir les yeux actuellement, c’est que tout ce que nous vivons tous domaines confondus devient trop gros pour être "naturel" et que de plus en plus de personnes prennent conscience qu’ils ont été manipulés et guidés vers leur auto- destruction.

La Vie ne peut s’appréhender que de manière globale. Pour ce faire, il faut créer des passerelles entre les différents domaines qui la composent et faire les liens, de la même manière que dans notre corps, tout est relié et qu’à l’image de la réflexologie, il faut toucher un point spécifique du pied pour soulager une douleur ou un problème particulier à la tête.

Aujourd’hui vu les mesures politiques qui sont mises en place pour atteindre plus que jamais à notre santé jusqu’à mettre notre vie en danger, de nombreux médecins et scientifiques de tous pays se mobilisent pour expliquer et éduquer les gens, enfin ceux qui veulent bien l’être.

Nous savons maintenant de manière certaine et très documentée que notre alimentation a un impact direct sur notre santé.

Or une des premières conséquences de notre alimentation délibérément et progressivement dégradée est le fléau que représente l’obésité dans de nombreux pays du monde, notamment les pays riches.

L’obésité est un facteur important des maladies chroniques.

Dans son livre Japanese Women Dont’ Get Old or Fat (Les Japonaises ne  vieillissent pas et ne grossissent pas), Naomi Moriyama commence par dresser le bilan catastrophique de l’obésité galopante semant maladies et morts sur son passage partout dans le monde et touchant même les enfants.

Pourtant, il y a un pays qui tirait son épingle du jeu (avant qu’il ne soit rattrapé par la "malbouffe" made in USA), qui tenait la première place en longévité avec une bonne qualité de vie et des dépenses de santé moins importantes : le Japon.

Ces excellents résultats étaient dus à l’alimentation des Japonais  à base de riz (qui remplace notre pain ), de légumes et fruits frais, de céréales complètes, de soja et de poisson principalement. Selon le Dr Dean Omish directeur de The Preventive Medecine Research Institute in California (Institut de Recherche de Médecine Préventive en Californie): «Cette alimentation peut même inverser le processus du cancer de la prostate».

Il dit encore que les personnes qui veulent se prémunir des infarctus doivent suivre ce type d’alimentation (cité plus haut) en mangeant très peu de poisson, l’utilisant plutôt comme condiment.

Naomi Moriyama nous enseigne dans son livre comment cuisiner japonais en nous donnant mille et une recettes.

Elle nous explique que c’est en vivant en Occident (Etats-Unis et Royaume-Uni) qu’elle découvrit des femmes obsédées par le régime, passant leur vie à tous les tester. A Tokyo, où elle fut élevée, elle ne savait même pas ce que cela signifiait.

Son livre démontre que les Japonais ont sans aucun doute une culture et un style de vie à l’origine qui leur octroient une meilleure santé qu’en Occident.

LE CANCER

Au début de mon livre, je parle d’épidémie concernant le cancer. C’est exactement ce que représente la progression galopante de ce fléau. Il s’avère encore une fois que cette progression n’est pas naturelle. Elle est une maladie systémique ! Crée par l’alimentation, les conditions de vie environnementales et les médecines et traitements non adaptés.

L’OMS nous annonce, sur son propre site à la rubrique questions/réponses cancer « On prévoit une augmentation de 45% du nombre de décès par cancer entre 2007 et 2030 (de 7,9 millions à 11,5 millions), en partie à cause de l’accroissement et du vieillissement de la population. Cette estimation tient compte de la légère baisse attendue pour certains types de cancers dans les pays à revenu élevé. On prévoit aussi que le nombre de nouveaux cas passera de 11,3 millions en 2007 à 15,5 millions en 2030».

Il apparaît clairement au regard de celui qui cherche que ces informations si elles sont vraies, ne sont que la résultante d’une stratégie en amont comme par exemple,  l’enseignement à la base des études de médecine qui est fait de manière à ce que personne.. ou presque ne puisse trouver de solution à la guérison définitive de cette maladie.

Aujourd’hui, il devient évident à la lumière du travail de nombreux médecins que le CANCER EST UNE MALADIE SYSTÉMIQUE, autrement dit pour faire court, CRÉÉE PAR NOTRE SYSTÈME DE VIE !   

Ceux qui osèrent remettre en question les dogmes médicaux eurent quelques surprises sur les réactions que suscitèrent leurs trouvailles.

Regardez ces vidéos au nombre de 5 d’environ 15 minutes chacune mais qui valent vraiment la peine pour celui qui veut  comprendre pourquoi "l’épidémie cancer" n’a jamais été stoppée.

x9wezk_1-6-andre-gernez-le-docteur-le-plus_news

x9wet1_2-6-andre-gernez-le-docteur-le-plus_news

x9wap8_3-6-andre-gernez-le-docteur-le-plus_news

x9wakw_4-6-andre-gernez-le-docteur-le-plus_news

x9wecr_5-6-andre-gernez-le-docteur-le-plus_news

x9wa7y_6-6-andre-gernez-le-docteur-le-plus_news

TOUT a été fait pour que la soi-disant guerre menée contre le cancer ne soit jamais gagnée.

La terrible vérité est que le cancer rapporte trop d’argent ! Il y a là donc un double bénéfice, celui de l’argent bien sûr mais ce n’est pas le pire. Le pire étant la mise à mort de l’humanité. 

L’argent ne fût que l’appât, l’alibi dans lequel beaucoup sont tombés et n’ont pas vu ce que cachait cette politique effrénée de l’argent. Elle n’est que la partie immergée de l’iceberg !   

"When healing becomes a crime" (Quand guérir devient un crime)

Un jour alors que je me promenais sur amazon.fr, je découvris  un livre dont le titre m’interpella When Healing Becomes A Crime (Quand Guérir Devient Un Crime) que j’achetais aussitôt

C’est un ouvrage  aussi passionnant que sidérant.

Il a été écrit par Kenny Ausubel, journaliste d’investigation, auteur, et producteur. Il fut amené à s’intéresser aux thérapies alternatives à la suite de la mort de son père qui fut terrassé par un cancer en six mois à l’âge de 55 ans.

Deux semaines après son décès, il  trouvait dans sa boîte aux lettres un courrier vantant un traitement alimentaire  mis au point par un dentiste du nom de Donald Kelley accompagné de témoignages de patients qui juraient avoir été guéris par lui alors qu’ils étaient condamnés par la médecine conventionnelle. Cette information le troubla tellement qu’il décida de mener son enquête.

Il voulait en savoir davantage sur ces thérapies alternatives qui déclaraient soigner des maladies dites «incurables».

Il tomba sur un article qui parlait de la guerre menée depuis plusieurs décennies par l’AMA (American Medical Association) contre Harry Hoxsey qui était en possession d’un remède contre le cancer.      

Quelques temps plus tard, Kenny Ausubel débutait une investigation minutieuse sur la plus importante et dramatique affaire qui opposa pendant presque 50 ans, Hoxsey à l’establishment médical américain et qui vit la suppression de son traitement contre le cancer.

Catherine Salveson, infirmière du secteur public collabora avec Kenny Ausubel et ils produirent ensemble un film du même nom que le livre.

Ils utilisèrent le Freedom Act of Information pour obtenir les dossiers de la FDA pour Food and Drug Administration (encore elle !) et de l’AMA sur le traitement de Hoxsey. Ils interviewèrent les patients ayant suivi le traitement Hoxsey ainsi que tous ses collaborateurs.

Tous les témoignages des patients furent vérifiés méticuleusement d’un point de vue médical.

Ils découvrirent ainsi qu’une grande proportion de cancers pouvait être évité, et que le problème était plus politique que médical. 

Harris Hoxsey, guérisseur «fut traqué comme une bête sauvage» pendant des décennies par les autorités médicales américaines et finit par voir son traitement contre le cancer interdit et ses cliniques fermées alors qu’il n’y eut là non plus jamais le moindre test scientifique pour infirmer ou confirmer la validité de son traitement.

Il mourut brisé, angoissé par le futur car il sentait que quelque chose lui avait été volé à lui et à l’humanité». 4

A la fin de 19ème siècle, la profession médicale américaine était représentée équitablement par les différentes spécialités, que l’on a depuis séparé entre médecine conventionnelle et médecines alternatives non-orthodoxes.

L’American Medical Association (AMA) était une petite association médicale qui vit le jour en 1847 mais qui n’avait aucun projet particulier mis à part, réunir des gens de même profession.

Mais au début du 20ème siècle, de nouveaux traitements médicaux émergèrent qui représentaient un énorme potentiel économique et financier. L’AMA se fit récupérer par les fortunes des puissants financiers Carnegie, Morgan et Rockefeller qui l’utilisèrent pour promouvoir la chirurgie, les radiations et toutes les drogues synthétiques. Ces financiers furent à la base de la nouvelle économie médicale. S’ensuivit une ré-organisation de l’AMA qui devint le bras armé de ces financiers pour éradiquer toutes les spécialités médicales qui desservaient leurs intérêts, à savoir : les médecines alternatives et les guérisseurs qui obtenaient eux, d’excellents résultats de guérison. 

C’est à ce moment là que débuta la propagande qui les labellisa en termes de charlatans, escrocs, menteurs, voleurs, rebouteux, imposteurs…     

L’AMA possédait un journal, The Journal of American Medical Association (JAMA). Elle utilisa ce puissant levier de communication pour d’une part lancer sa propagande de manière à rallier à sa politique tous les médecins du pays et d’autre part pour détruire la vie et les réputations de tous ceux qui se mettaient sur son chemin.

Ensuite elle quadrilla le territoire et le structura grâce à une hiérarchie sophistiquée qui finit par aboutir au contrôle total des médecins américains entre les mains d’un seul homme, le Dr Morris Fishbein. 

Il était celui qui avait mené la réorganisation. Il alla même jusqu’à créer un département «le Bureau d’Investigation» chargé de traquer tous les médecins pratiquant des thérapies alternatives, guérisseurs, et autres «charlatans (300 000 noms y furent répertoriés). Harry Hoxsey fut une de ces principales cibles.

L’histoire commence avec le grand-père Hoxsey, fermier en Illinois dans les années 1840. Il possédait un cheval qui souffrait  d’une tumeur maligne au jarret. En tant que Quaker, il ne put se résigner à abattre l’animal, aussi il le mit dans un pré afin qu’il meure en paix. Trois semaines plus tard, il remarqua que la tumeur s’était stabilisée et que l’animal se frottait vigoureusement la partie malade sur les mauvaises herbes tandis qu’il se nourrissait de plantes ne faisant pas partie habituellement de son régime alimentaire.

Trois mois plus tard, la tumeur était en voie de guérison totale. Il commença à expérimenter  le traitement y ajoutant d’autres ingrédients et le déclina en trois remèdes contre les cancers externes. Il se fit rapidement connaître comme guérisseur de tumeurs et de cancers pour les animaux. 5

Les formules des remèdes furent transmises aux générations suivantes et ainsi arrivèrent entre les mains de John C. Hoxsey, petit-fils du fermier. C’est lui qui vétérinaire de profession les testa pour la première fois et avec succès sur des êtres humains.

Son fils Harry, montra dès l’âge de 8 ans un grand intérêt à aider son père et se découvrit ainsi une véritable passion pour la guérison.

Il était bien décidé à devenir médecin pour pouvoir appliquer légalement ces traitements. Malheureusement, il perdit son père jeune, se retrouva avec sa mère et sa soeur malade à charge et dut gagner de l’argent pour les faire vivre.

Son père qui lui avait légué les formules permettant de fabriquer les remèdes lui fit promettre sur son lit de mort de donner son nom aux remèdes et de ne jamais refuser de soigner un malade parce qu’il n’avait pas d’argent. Il le prévint qu’une longue et dure bataille l’attendait, qu’il allait se faire beaucoup d’ennemis car de nombreux médecins n’apprécieraient pas qu’il leur enlève l’argent de la poche. Et qu’ils s’organiseraient contre lui, le persécuteraient, le diffameraient, tenteraient de se débarrasser de lui par tous les moyens. «Ne les sous-estime pas, ils sont puissants, ce sont les Grands Prêtres de la Médecine.» 6

Harry Hoxsey commença ses études de médecine mais ne put jamais les finir. Il était en permanence sollicité pour guérir des patients. Pendant un temps, il refusa ne voulant pas se retrouver hors la loi mais un jour, un des malades qu’il refusait de soigner lui déclara « Personne n’a besoin de diplôme pour sauver des vies ». 

Il résista mais le malade insista et lui opposa les enjeux éthiques « La première chose qu’on enseigne aux médecins est que la vie humaine est sacrée. Vous avez le pouvoir de sauver la mienne, si vous me traitez maintenant. Si vous ne le faites pas, je mourrai et vous serez responsable de meurtre.» 7

Il tint bon mais était intérieurement torturé par ce dilemme de vie et de mort aussi il finit pas accepter de le soigner à condition qu’il n’en parlât à personne. Promesse qui ne fut naturellement pas tenue puisque lorsqu’il revint le voir la fois suivante, il amena avec lui un de ces amis, lui aussi malade.

C’est ainsi qu’il se retrouva à fonder sa première clinique en 1924 avec un médecin diplômé pour associé puisqu’il ne possédait pas le diplôme lui-même.

Son traitement consistait en trois formules de phytothérapie; deux formules escharotiques pour les tumeurs externes et un tonique pour les cancers internes.    

Il commença à sauver des vies par dizaines, par  centaines, par milliers alors qu’elles étaient condamnées par la médecine conventionnelle. 

L’AMA commença à lui mener la vie dure mais le pire était encore à venir. Ce fut à la suite d’une démonstration de ses talents de guérisseur à Chicago que la guerre fut déclarée.

Il y avait été sollicité pour rencontrer un malade, Thomas Mannix âgé de 66 ans, atteint d’un très grave epithélioma en phase terminale. Ni la chirurgie ni les radiations qu’il avait subi ne l’avaient soulagé, bien au contraire.

Soigner un cas aussi désespéré était un défi que le flamboyant Harry Hoxsey décida de relever contre l’avis général.

Il y réussit et devant cette incroyable prouesse, les médecins qui l’avaient invité à Chicago décidèrent d’organiser une démonstration devant des centaines de médecins témoins, séance pendant laquelle Hoxsey procèderait à la dernière phase du traitement de Thomas Mannix.

Le Dr Fishbein était présent. Dès le lendemain, Harry Hoxsey fut convié à le rencontrer personnellement. Il lui fut présenté par le Dr Harris comme «l’homme le plus puissant du milieu médical. Il est l’homme qui dicte la politique médicale dans ce pays». 8

A son grand étonnement, un contrat lui fut présenté pour signature. Il s’agissait d’un contrat lui proposant une période de cinq années de tests où il devait donner ses formules ainsi qu’une quantité de remèdes fabriqués à partir des dites formules. Il devait également ne plus s’impliquer dans l’évolution que prendrait le traitement et cesser toute pratique personnelle. 

Les formules devenaient la propriété d’un consortium incluant le Dr Fishbein et le Dr Harris.

Harry Hoxsey toucherait 10% des profits après dix ans si le traitement fonctionnait bien ! 

Harry prit le document sous prétexte de le montrer à son avocat pour y apporter des modifications expliquant qu’il avait fait une promesse à son père et qu’il ne pouvait signer ce contrat en l’état. Le Dr Harris lui mit la pression lui disant «qu’aucun médecin digne de ce nom ne voudrait jamais avoir affaire à lui à moins qu’il ne signe le document.» 9

«Hoxsey resta sur sa position. Immédiatement le Dr Harris saisit le téléphone pour appeler l’hôpital et lui interdire l’accès à la chambre de Mr Mannix jusqu’à qu’il ait signé le document.»

Et il reprit le contrat en disant à Hoxsey « Vous êtes l’homme le plus fou que la terre ait jamais porté. Ou vous signez ce contrat ou vous ne soignerez plus jamais un seul cas de cancer et pourrirez en prison.»

«C’est ce que vous croyez» lui rétorqua Hoxsey. 

«Miller et moi rentrons à Taylorville». 

Le Dr Harris le menaça alors « Si vous rentrez à Taylorville et travaillez là-bas, Fishbein et moi vous traquerons aussi longtemps que vous vivrez.» 10

C’est dans son livre You don’t have to die (Vous n’avez pas à mourir) que Harry Hoxsey révéla les dessous de la politique médicale américaine. Il y décrivait une culture vénale de tyrannie et de corruption, une dictature médicale visant et soutenant de gros intérêts financiers. Il y accusait un représentant officiel de l’AMA d’avoir tenté de lui acheter ses formules et déclara que c’est à la suite de son refus que ses ennuis commencèrent. 11

Ces faits jusque là inconnus du public furent bien sûr démentis par l’AMA bien que par la suite le Dr Andrew C. Ivy qui faisait des recherches sur le cancer avec un remède appelé Krebiozen développé par le Dr Durovic déclara avoir reçu une proposition similaire. 

Néanmoins, ce fut à ce moment-là que la situation s’envenima entre l’AMA et Harry Hoxsey et prit une tournure nationale dramatique. 

En 1936, Hoxsey avait établi la plus grande clinique indépendante du pays à Dallas, Texas. Les gens venaient s’y  faire soigner par centaines. 

Il y fut confronté à un nouvel ennemi aux ordres de l’AMA en la personne du Procureur Al Templeton qui le harcela et le fit arrêter plus 100 fois en deux ans pour exercice illégal de la médecine jusqu’à ce que son propre frère Mike atteint d’un cancer fut sauvé par Hoxsey.

Et c’est ainsi  que le procureur Al Templeton passa du rôle de persécuteur à celui d’avocat dévoué à sa cause.    

Dans les années 1950, Hoxsey avait établi des cliniques dans dix sept états et elles ne désemplissaient pas. 

Morris Fishbein continuait lui d’utiliser son JAMA (Journal of American Medecine Association) pour le discréditer, le ridiculiser, le dénigrer, le traîner dans la boue le traitant du «plus grand charlatan de tous les temps». 

Parallèlement à sa propagande, il menaçait de retirer leur licence à tous les médecins qui faisaient mine de le soutenir. 

Son influence était énorme et personne, que ce soit les médecins ou l’énorme machine de la Public Health Service (Service de Santé Publique) n’osait aller contre lui de peur de perdre son travail et de voir sa vie détruite!   

Mais il y eut un moment où Fishbein dépassa les bornes, et alla jusqu’à insulter la mémoire du père d’Harry Hoxsey dans un article intitulé Bloody Money qui parut dans le American Weekly Sunday Magazine de Hearst papers en 1949 lu par 20 millions de personnes. 

Hoxsey porta plainte à son tour pour calomnie et diffamation contre l’empire de presse Hearst, l’AMA et le Dr Fishbein et cette fois-ci, il gagna ! 

Il devint le premier charlatan à gagner un procès contre les puissants !  

Fishbein expliqua que son but avait été de dénoncer les intentions malhonnêtes de cette médecine frauduleuse pour protéger le public, ce qui était son rôle au sein de l’AMA!!  

Il  parlait dans cet article de «guérisseurs malveillants porteurs de faux espoirs alors qu’ils n’étaient que des charlatans, des imposteurs voulant tirer un profit financier du malheur des malades.»

Mais le pire fut la phrase suivante. 

«….Ils ressemblent à des hommes, ils parlent comme des hommes et pourtant en eux, réside une telle malveillance qu’ils ne peuvent être considérés comme faisant partie de la race humaine…. Ces imposteurs parmi lesquels se trouve Harry Hoxsey qui hérita du remède contre le cancer de son père amateur vétérinaire, guérisseur qui mourut lui même d’un cancer….».  12

Je précise que nous sommes là dans l’inversion accusatoire typique du fonctionnement juif puisque nous verrons que cette description, au demeurant très juste ne s’appliquait pas à Hoxsey, le Gentil, mais à Fishbein, le Juif. Puisque je répète que les Juifs ne sont pas des humains, à proprement parler; ils ne font pas partie de la race humaine mais sont une race qui a été manipulée génétiquement ayant l’apparence humaine pour détruire la vraie race humaine, les Gentils. 

Fishbein fut renvoyé de l’AMA. Il en fut humilié mais il avait été trop loin et ces «patrons» n’eurent pas d’autre choix que de faire une démonstration de leur intégrité et bonnes intentions vis-à-vis  du public. 

Mais la plainte d’Hoxsey contre Fishbein porta aussi des fruits pour le moins inattendus. 

Les procès et investigations révélèrent que celui qui avait été  The Voice of American Medecine (la Voix de la Médecine Américaine) pendant tant d’années avait échoué en anatomie et n’avait jamais terminé son internat de médecine ! 

Il n’avait pas son diplôme !!

Il n’avait jamais pratiqué la médecine, ne serait-ce qu’un seul jour et n’avait jamais traité un seul patient de toute sa vie. 

Il finit par admettre que le baume externe utilisé par Hoxsey était efficace. Ceci après des années de propagande pour détruire le remède soi-disant inefficace et dangereux.  

Lorsqu’il quitta la barre, Morris Fishbein transpirait à grosses gouttes mais sa définition du charlatan « celui qui prétend avoir des talents médicaux qu’il ne possède pas» s’était retournée contre lui et lui était maintenant renvoyée par l’effet miroir de sa propre malhonnêteté. 13

Comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras face aux puissants car les choses de la vie peuvent se retourner !  

L’ironie de l’histoire entre ces deux hommes fut que Morris Fishbein, soi-disant médecin diplômé, était le véritable imposteur tandis qu’Harry Hoxsey qui, lui, pratiquait  la médecine sans être diplômé tout en sauvant des milliers de vies était de fait plus médecin que quiconque  mais poursuivi pour exercice illégal de la médecine ! 

Morris Fishbein fut acquitté dans un autre procès où par contre l’AMA fut condamnée pour pratique commerciale abusive notamment sur un groupe de médecins indépendants qu’elle tenta de détruire. 

La Cour Suprême soutint le verdict contre l’AMA. Les médias s’emparèrent de l’histoire et s’ensuivit un tollé général de la part du public contre l’AMA dans les années 1950. Il s’avéra que l’AMA n’était qu’une entreprise commerciale qui ne tolérait aucune concurrence !

Même le Congrès adhéra à cette opinion lorsque le rapport Fitzgerald détermina que le traitement Hoxsey ainsi que douze autres thérapies alternatives, incluant le Krebiozen mentionné plus haut, étaient victimes d’une conspiration, d’une convergence d’intérêts de personnes peu scrupuleuses égoistes, jalouses et intrigantes, ayant des motivations malhonnêtes, malveillantes et qui faisaient de l’obstruction d’une manière qu’il n’avait jamais rencontrée auparavant.  

Morris Fishbein continua tranquillement sa vie en tant qu’éditeur du Medical World News et créa ensuite le Morris Fishbein Center consacré à l’étude de l’histoire de la science et de la médecine à l’Université de Chicago.

Curieusement Wikipédia fait à peine mention de ses «exploits» à l’AMA et surtout sans entrer dans les détails ni mentionner qu’il en fut renvoyé et dans quelles circonstances.

J’invite mes lecteurs qui comprennent l’anglais à lire le livre de Kenny Ausubel qui est un vrai dossier documenté et passionnant sur cette terrible affaire Hoxsey qui dura une bonne partie du 20ème siècle illustrant parfaitement les forces en présence.

Morris Fishbein qui fut pendant vingt-cinq ans à la tête de l’AMA démontra un zèle particulièrement  vicieux à tenter de détruire toutes les médecines alternatives des Etats-Unis.

De son côté Harry Hoxsey avait une force de caractère, une volonté à toute épreuve mais aussi une personnalité flamboyante de  bonimenteur qui le desservit souvent.

En fait, il fallait que les gens soient à son contact, confrontés à la maladie pour eux ou un être cher pour voir de leurs propres yeux la manière dont il les sauvait de la mort. C’est comme cela que de fil en aiguille des milliers de personnes devinrent ses supporters.

Mais pour Harry Hoxsey, les malheurs ne s’arrêtèrent pas avec le départ de Morris Fishbein. 

Visiblement le gouvernement américain était plus pressé et intéressé à fermer les cliniques d’Hoxsey qu’à accéder à sa demande de tests. Jamais pendant plus de trente cinq ans, il ne put obtenir des autorités AMA, FDA, ni NCI que des tests scientifiques impartiaux soient menés pour démontrer l’efficacité de son tonique et ce malgré le soutien d’éminentes personnalités et de milliers de patients qui avaient retrouvé leur santé grâce à lui.

Au contraire, la FDA et la NCI prirent le relais de la traque et réussirent  finalement à faire interdire le traitement Hoxsey et à fermer définitivement ses dix-sept établissements en 1960.           

Il en fut effondré mais se releva avec un nouveau plan.

Il demanda à celle qui avait été sa plus proche collaboratrice et infirmière en chef Mildred Nelson de partir au Mexique monter une nouvelle clinique. Il lui demanda de ne pas utiliser son nom afin d’éviter les problèmes. 

C’est ainsi qu’en 1963, naquit la Bio Medical Center à Tijuana au Mexique qui continua de recevoir des patients par centaines. 

Harry Hoxsey mourrut en 1976 et Mildred Nelson en 1999. 

Juste avant la mort de Mildred, c’est sa soeur June qui prit sa suite puisque la clinique existe toujours. 

Concernant les tarifs, ils étaient au moment où le livre fut écrit (1999/2000) de 3500 $ (environs 2800€). 

Ce prix est payé une fois pour toutes inclut visites et  remèdes. Le patient peut revenir autant de fois que nécessaire, il ne paiera que les tests et examens. 

Les patients peuvent payer selon leurs moyens par petites mensualités. Comme l’explique Kenny Ausubel, «la clinique n’envoyait jamais de facture et ne possédait même pas de service dédié.»  

Lorsqu’on lit le livre, on voit mal les patients venus se faire soigner, repartir guéris et donc sauvés de la mort rechignaient à payer un prix aussi modique.

Finalement si les gens deviennent malhonnêtes, c’est qu’ils constatent que le système l’est bien plus qu’eux !

Pour ma part, ce livre m’a réconforté pour plusieurs raisons.

D’abord, il n’y pas de fatalité à la maladie, même le cancer qui sème tant de morts sur son passage, peut être évité ou guéri. 

Le livre et le film démontrent que cette maladie  est devenue du «big business», donc le problème est uniquement politique et non pas médical.   

Et il en est de même pour toutes nos maladies contemporaines. 

Les Juifs veulent la destruction de l’humanité, vous devez malheureusement garder cela présent à l’esprit.  Aussi au fur et à mesure qu’ils prirent le pouvoir, ils mirent en place ,d’une manière très intelligente il faut le reconnaître, des systèmes, des stratégies, des politiques qui favorisaient non seulement la non guérison mais la prolifération de toutes les maladies. 

Le Sida a, par exemple, était inoculé aux populations qui selon les Juifs, ne méritaient pas de vivre. 

Je vous dis et vous redis que vous n’avez encore qu’une toute petite idée de ce que ces gens sont capables de faire !    

Dans le livre The Secret Relation between Blacks and Jews, il est expliqué que les mères africaines avaient remarqué que lorsqu’elles acceptaient de faire vacciner leurs enfants, elles remarquaient que leur progéniture perdait leurs dons et leurs capacités psychiques, aussi elle décidérent de simuler une mrque de vaccin sur leurs petits afin qu’ils évitent la vaccination. 

Bien sûr, il faut savoir que les Noirs sont dotés de très puissants dons et pouvoirs psychiques, aussi ils furent les cibles des Juifs, aussi bien en termes de vaccination qu’en termes de conversion à la religion chrétienne afin qu’ils passent sous contrôle juif et soient  progressivement détruits. 

Idem pour les Indiens, eux aussi descendants du Dieu Cosmique ENKI  désormais appelé SATAN par les Juifs et les Chrétiens. Pour ces derniers donc Dieu et Diable ont été inversés.    

Tous avaient de puissants pouvoirs occultes et  ils détenaient encore une partie de la Connaissance qui leur avait été  transmise par leurs Dieux. 

Le chamanisme, le travail avec les Forces Cosmiques,  de la Nature étaient au centre de leur vie. 

En Occident, toutes ces anciennes mais si efficaces techniques ont été remplacées par une soi-disant médecine qui fait plus de dégats qu’elle ne sauve de vies. Surtout si l’on considère que ces maladies systémiques, je rappelle, ne devraient même pas exister, tout au moins à cette échelle et auraient du et pu être contrecarrées, il y a longtemps.                       

Nous retrouvons toujours la même bande qui tire les ficelles partout.

Pour ce qui me concerne plus personnellement, je reconnais dans le comportement de Morris Fishbein une manière de faire que je connais bien, celle des Juifs: 

  • se faire passer pour ce que l’on est pas
  • mentir, manipuler, voler, tromper     
  • dominer les autres à tout prix pour les faire marcher au pas
  • aucune limite au désir de puissance, de pouvoir  
  • aucune conscience ni aucune valeur  
  • l’arrogance et le complexe de supériorité 
  • le mépris, le non respect des autres et de leur vie
  • aucune limite à la destruction : la fin justifie les moyens. 

Et Fishbein ne représente que «la partie visible» de l’affaire, le sommet de l’iceberg puisque derrière nous avons toujours les bienveillantes et honorables familles Rockefeller et Rothschild. 

Le très grave problème est que les juifs ont infiltré et contaminé  TOUTES les institutions et organisations gouvernementales et non gouvernementales qui sont désormais à l’opposé de leur mission d’origine. Il se passa la même chose pour toutes les organisations occultes (Franc-Maçonnerie, Skull & Bones qui au départ furent créées par des Gentils opposés au Christianisme et qui inspirés par leurs Dieux travaillaient à des projets pour l’évolultion de l’humanité – une fois que ces organisations furent infiltrées par les Juifs, ils inversèrent les intentions et missions de départ pour en faire ce que tout le monde peut constater aujourd’hu : des clubs réunisant une pègre dont le seul but est de détruire l’humanité !!) 

Nous sommes dans un monde qu’on pourrait comparer à un commerce : il y a la vitrine, le magasin et l’arrière boutique. 

Tel le client de la boutique qui est attiré par la vitrine parce qu’elle est belle et tentante, rentre acheter mais ne sait pas comment ça se passe dans l’arrière  boutique, ni même qu’il y en a une.

Je fais cette comparaison parce que pour moi elle illustre parfaitement l’organisation de notre société.

Lorsque j’étais commerçante, je soignais particulièrement la vitrine, d’abord parce que c’était ce que l’on m’avait appris à faire et surtout parce que je constatais l’impact qu’elle avait sur les ventes. Enorme ! Combien de fois, je parlais à mes clientes qui n’imaginaient même pas qu’il y ait une arrière boutique.

Et pourtant c’est bien là que tout se prépare et se met en place.

Malheureusement la plupart des gens ne croient que ce qu’ils voient, donc ce qu’on veut bien  leur montrer alors que le plus important ne se voit pas !

Heureusement quand même que plus le temps passe, plus nous approchons du point critique, plus la stratégie de l’arrière-boutique «transpire» dans le magasin où les gens peuvent maintenant constater ces «fuites» s’ils sont attentifs.

Découvrir jusqu’à quel point, nous sommes trompés et manipulés, à quel point notre vie n’a aucune valeur pour ces gens-là est très douloureux. Mais une fois la douleur passée, c’est la colère qui prend le pas, une de ces colères que l’on appelle saintes car elle est juste et émerge du plus profond de notre être.

Pour terminer, voici une vidéo d’une ex- visiteuse médicale  qui nous confirme que la médecine contemporaine est qu’une imposture. Une de plus !

***********

Références

  1. "L’Insoutenable vérité de l’eau" de Jacques Collin p 41- 42
  2. ibid p 42
  3. ibid p 47
  4. "When Healing Becomes A Crime" by Kenny Ausubel p1
  5. ibid p 12 
  6. ibid p 41  
  7. ibid p 42
  8. ibid p 46 
  9. ibid 
  10. ibid p 47
  11. ibid p 47
  12. ibid p 102
  13. ibid p 114

Dana Goldstein 

© Tous droits réservés pour tous pays 

2011 – 2012

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 février 2012 dans Deuxième Partie, Mon Livre

 

Tags: , , , , , , , , , , ,

Deuxième partie – Chapitre 2 – L’alimentation ou comment commettre un génocide planétaire

MONSANTO et Cie   

Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez les nations,

mais si vous contrôlez les semences, vous contrôlez l’alimentation.

Et celui qui contrôle l’alimentation tient la population en son pouvoir.

Henry Kissinger, protégé des Rockefelle

Depuis des années déjà, je constatais combien notre qualité alimentaire se dégradait. Les aliments perdaient de leur saveur mais gagnaient en goût et arrière-goût médicamenteux. Ils devenaient aussi plus difficiles à cuisiner.

Au fur et à mesure que je me formais à toutes ces nouvelles techniques, je pris de plus en plus conscience de l’impact de l’alimentation sur notre santé et de l’importance de sa qualité.

Aussi, j’arrêtai de consommer certains aliments mais il restait une difficulté avec le sucre. Je ne pouvais me passer de sucre et de chocolat.

Pourtant, je constatais bien dans quel état de fatigue me plongeait le sucre dès que j’en mangeais. J’étais instantanément épuisée, vidée.

Il y a une bonne dizaine d’années maintenant que ma base alimentaire a changé pour devenir de type méditerranéen, à base d’huile d’olive, de légumes et de fruits…avec toujours un peu de sucreries mais surtout du chocolat.

Je consomme beaucoup de produits bio que je n’achète que dans les magasins dédiés.

Je suis contre les OGM et en général, contre tout ce qui est n’est pas naturel.

Je savais déjà beaucoup de choses mais ce que j’ai découvert est tout simplement monstrueux.

Dans cette nouvelle vie qui est la mienne aujourd’hui, j’ai un regard fondamentalement différent sur tous les domaines qui la composent. Si je peux vous donner une image, c’est comme si j’avais traversé un pont qui relie deux rivages qui n’ont rien en commun l’un avec l’autre (les juifs d’un côté, les non juifs de l’autre) et que cette traversée m’avait donné une acuité particulière ayant vécu d’un côté pour rejoindre maintenant l’autre. Les Juifs sont, pour moi, responsables de la situation globale actuelle, responsabilité qui se dévoile et se dévoilera chaque jour davantage mais la pire des découvertes est encore à venir. Je viens d’une secte extrêmement fermée dont l’essence même est d’exercer un pouvoir absolu sur ses membres qui à leur tour sont des relais de ce pouvoir sur la société.

Quand vous vivez dans le judaïsme, vous fonctionnez selon les principes, les lois, les idées de cette soi-disant religion. Peu importe que vous soyez pratiquant ou non, peu importe que vous soyez de droite ou de gauche, que vous ayez des points de vue totalement opposés (en apparence) sur telle ou telle question, toutes ces pseudo-différences ne sont là que pour masquer la réalité,  elles ne sont qu’illusions pour démontrer aux goys une variété de points de vues, de comportements, de choix, une grande liberté de pensée qui, en réalité, n’existe pas dans le judaisme. Le but des juifs est de semer la confusion à tout va afin que les gens passent leur temps et dépensent leur énergie à se battre sur des idées et des concepts qui ne sont que des diversions, des mirages. Plus il y a de confusion, moins il y a de lisibilité sur les comportements et la stratégie des juifs. Ainsi ils se protègent jusqu’à que le piège se referme définitivement sur l’humanité.

Ou vous êtes Juif ou vous ne l’êtes pas. Si vous appartenez à la communauté, il vous est demandé d’agir en tant que tel. Si vous n’obtempérez pas, vous n’êtes plus juif, plus rien ne vous y rattache et là de sérieux problèmes vous attendent.

L’évolution alimentaire catastrophique  à laquelle nous sommes confrontés actuellement n’est pas fortuite loin s’en faut, elle suit une logique que je connais bien, la leur !

S’éduquer est la clé de notre survie sur cette planète.

Tant que l’humanité est maintenue dans l’ignorance, elle laisse le pouvoir à ceux qui décident pour elle de sa vie ou de sa mort, de son exploitation, de son asservissement, de son oppression.

Dès que la connaissance se diffuse, la chappe commence à prendre l’eau à partir du moment bien sûr où l’on accepte de voir les choses telles qu’elles sont, aussi difficile que cela puisse être et que l’on agit en conséquence.

Mon grand-père, franc-maçon, répondit finalement un jour à mon éternelle et récurrente question:

- "Dis moi papi, pourquoi nous sommes le peuple élu ?"

- "Parce que nous avons la connaissance que les autres n’ont pas".

Cette réponse qui me marqua à jamais allait m’amener à découvrir l’horrible vérité.

MONSANTO ET SA CLIQUE

Si, désormais, nous savons qu’il ne tient qu’à nous de faire le choix de développer nos pouvoirs psychiques, il est par contre un domaine où l’on a besoin d’aller chercher à l’extérieur, l’énergie qui sert de carburant à notre corps.

Nous avons besoin de nous nourrir !

Voilà à portée de main de gens malintentionnés, un moyen facile pour instiller dans nos corps les poisons qui amènent maladies et mort via la souffrance et la dégénérescence puisqu’il n’est pas question pour ces individus de ne pas nous torturer.

Le nouveau programme alimentaire mondial dont le processus est déjà bien enclenché a pour but, via l’introduction massive des OGM, de nous contraindre à nous approvisionner en aliments dénués de toutes vitamines, oligo-éléments et contenant des substances qui modifieront notablement la génétique humaine afin de façonner une nouvelle race homogène et sans d’identité d’esclaves.

C’est une véritable déchéance physique qui nous attend  puisque la nourriture ne nous apportera plus les nutriments nécessaires. Notre système immunitaire s’effondrera, ouvrant grand la porte à toutes les maladies jusqu’à que nous ne puissions plus résister au moindre microbe.

Vous n’avez encore pour l’instant qu’une très vague idée de ce que ces êtres peuvent faire mais vous allez découvrir au fur et à mesure pourquoi je dis et j’affirme que ce sont les ennemis de l’humanité.

Les informations et documents que j’ai recueillis et vous transmets sont à lire avec attention.

Je le dis à nouveau clairement, c’est la mise à mort d’une grande partie de l’humanité qui est programmée avec une cruauté inconcevable pour un esprit  «humain» normal.

Dans son livre OGM, semences de destruction  l’arme de la faim, paru aux Editions Jean-Cyrille Godefroy, William Engdahl écrit : «Trois des quatre géants des OGM, Monsanto, Dow et DuPont sont issus de multinationales de la chimie engagées depuis des décennies avec le Pentagone dans des projets militaires chimiques et biologiques secrets. Les cauchemars des contaminations par l’Agent orange, la dioxine, le PCB et le maquillage des responsabilités qui s’ensuivit proviennent de ces mêmes compagnies qui réclament à présent que nous leur confions le patrimoine semencier de l’humanité.» 1

Ça commence fort. Voilà que ceux qui sont en train de verrouiller le système pour avoir le total contrôle de la production alimentaire mondiale, sont les mêmes qui ont fabriqué des produits chimiques hautement toxiques.

Vous avez bien lu, ce sont au départ des entreprises de chimie !

Monsanto, par exemple, s’est transformé en une entreprise agricole alimentaire utilisant son savoir faire pour asseoir une position hégémonique.

or MONSANTO est une ENTREPRISE  JUIVE

L’entreprise Monsanto fut fondée en 1901 à Saint-Louis dans le Missouri par John Francis Queeny, un vétéran de l’industrie pharmaceutique.

Il donna à son entreprise le nom de jeune fille de sa femme, Olga Mendès Monsanto. 

Olga Mendès Monsanto était la fille de Don Emmanuel Mendès de Monsanto, descendant d’une famille juive espagnole et portugaise anoblie. Comme de nombreux Juifs, il modifia son nom et devint un très riche financier d’une compagnie sucrière de  Vieques, Porto Rico dont le siège était basé à St-Thomas dans les anciennes Antilles danoises (Indes occidentales danoises) aujourd’hui connues sous le nom des Iles vierges américaines. Il finança l’entreprise de son gendre.  

Elio Emmanuel MENDÈS MONSANTO est répertorié dans le très sélectif site  AMERICAN JEWISH ARCHIVES dédié comme son nom l’indique à la préservation de tout ce qui compose la vie juive américaine et dont l’immense travail du Rabin Malcolm H. Stern est devenu la référence en matière de généalogie.

En effet, le Rabin Malcolm Stern s’est très jeune passionné pour la généalogie des juifs américains qu’il a compilé das un premier livre AMERICAN OF JEWISH DESCENT publié en 1960.

Dans un second temps, continuant à accumuler des informations, un second ouvrage le FIRST AMERICAN JEWISH FAMILIES : 600 GENEALOGIES 1654-1977 parut en 1978.  

Le site http://americanjewisharchives.org/ a ainsi regroupé le travail complet du Rabin Stern sous forme d’un moteur de recherches que vous pouvez consulter comme je l’ai fait moi-même et où j’ai trouvé le nom de MENDÈS MONSANTO.   

American Jewish Archives page 61

Or il est bien connu que dans le judaïsme, c’est la femme qui transmet la religion, autrement dit le gène juif !  

Ainsi, l’ARGENT qui servit à créer MONSANTO est JUIF. Et l’ARGENT est le SANG d’une ENTREPRISE.

Le NOM donné à la nouvelle société est un NOM JUIF.

Donc, MONSANTO EST DOUBLEMENT JUIF.

Peu importe qui gère l’entreprise actuellement, SON EMPREINTE DE NAISSANCE EST JUIVE.

Avoir choisi le nom de MONSANTO ne fut pas anodin. Tout NOM JUIF est porteur de la vibration religieuse ou plutôt MAGIQUE HÉBRAÏQUE QUI GARANTIT PROTECTION, EXPANSION, SUCCÈS….et bien sûr, RICHESSE !  

Parce que les JUIFS sont bénis par DIEU (LE DIEU DES JUIFS) et par les prières quotidiennes des rabbins dont le but ultime est l’EXTERMINATION des GENTILS, comme annoncé dans tous les textes juifs.    

En fait, le but des Juifs via les OGMs est de modifier définitivement l’ADN gentil,  autrement dit  humain. 

Je demande à mes lecteurs intéressés par leur devenir, celui de leurs bien-aimés et plus largement de leur race, de lire la totalité des chapitres pour comprendre l’ampleur et la gravité de la situation.

En effet, les Gentils sont des dieux en devenir. Ce qui veut dire qu’ils possèdent un potentiel divin dans leur ADN qui peut leur donner la possibilité de développer non seulement leurs pouvoirs psychiques et occultes mais d’accéder à l’immortalité. 

C’est la raison pour laquelle ils sont à abattre à tout prix par ceux qui ne veulent pas de concurrence. 

LES OGM ont été conçus pour détruire de manière irréversible cet ADN. 

L’individualité Gentille, la force de combattre, que ce soit physique ou psychologique, est codée dans votre ADN qui est celui d’un des plus grands Dieux, si ce n’est le plus grand. 

C’est pour cette raison que nous en sommes là sur cette planète.  

Les Juifs ne possèdent pas du tout le même ADN que les Gentils, nous verrons cela  en détail, ils ne sont donc pas concernés par les OGM. 

Les Juifs sont simplement des hommes de main en mission sur Terre pour vous détruire.     

Continuons.

Ces entreprises n’ont pas vocation à nourrir les populations.  Leur passé démontre clairement leur penchant à nuire, et à détruire et ce n’est pas parce qu’elles se sont travesties en entreprise «agricole alimentaire» qu’on doit croire à leur changement et leur faire confiance. Il n’y a qu’à regarder de plus près leur stratégie commerciale qui est triple : empocher le maximum d’argent en asservissant fermiers et producteurs, tout en générant un génocide à l’échelle mondiale qui détruira la grande partie de l’humanité, soumettra les populations qui survivront et rendra les terres stériles !

C’est un plan politique hautement diabolique.

Et ces gens sans conscience sont prêts à tout pour arriver à leurs fins.

Aujourd’hui si nous en sommes là, c’est encore et toujours  à cause des Américains. Après avoir dominé le monde pendant tout le 20ème prônant l’image du «rêve américain», ils sont en train de retourner totalement la situation en devenant les leaders mondiaux du nouvel esclavage mondial via l’instauration d’un régime totalitaire.

Les dirigeants Américains sont les rois du cinéma mais surtout de la mise en scène. Ils savent parfaitement créer et mettre en scène une situation pour que des actions s’imposent d’elles-mêmes, de manière naturelle et cohérente sous le prétexte  fallacieux de protéger le peuple alors qu’il n’en est rien. Leur véritable motivation et leur but final sont  la mise sous contrôle de l’être humain (pour ceux qui survivront) durant «la phase de transformation de son ADN» en vue de devenir un être domestiqué, un esclave.

Il est nécessaire pour ces gens d’opérer cette transformation en douceur via la fabrication des conditions socio-politiques qui favorisent ensuite la propagande pour l’instauration de ces mesures.  

Pourquoi ?

Parce que l’être humain a un potentiel de pouvoir immense  dont il n’a pas idée et que s’il en était, ne serait-ce que, conscient, il écraserait son ennemi en un rien de temps.

Ces monstres le savent, c’est la raison pour laquelle ils mettent tous les moyens en oeuvre pour éviter le maximum de vagues en attendant que ce potentiel soit complètement détruit et que l’être humain soit  reprogrammé comme robot-esclave.     

C’est un revirement total qui est train de s’opérer aux États-Unis à l’opposé de l’intention de départ des Pères Fondateurs lorsqu’ils créèrent la Constitution de 1776. Nous aborderons ce sujet au chapitre Histoire.

Il est important de suivre de très près l’évolution des évènements outre Atlantique via des informations non politiquement correctes qui ne sont ni filtrées ni manipulées.

Il n’est pas question de paranaoia ou d’affabulation, il est question d’ouvrir les yeux, de regarder, d’écouter et d’étudier sérieusement la question en s’informant via différentes sources (je vous donne de nombreuses références et sites que je vous encourage à consulter pour vérifier par vous-mêmes). Ce ne sont ni les grands médiats, ni la télévision bien sûr qui nous servent un discours policé n’ayant plus rien à voir avec la réalité qui vous informeront. Leur rôle est au contraire de renforcer toute forme de divertissement et de diversion.

Voici ici quelques phrases du discours qu’a donné Hillary Clinton, Secrétaire d’Etat américaine le 8/09/2010 au CFR (Council of Foreign Relations) : « Le monde compte sur nous maintenant comme il a compté sur nous dans le passé. Les USA peuvent, doivent et mèneront ce nouveau siècle. Même si les moyens de leadership sont différents de ceux utilisés dans le passé. Mais nous devons être audacieux. Nous n’avons aucun rival. Nous sommes en train de travailler sur la nouvelle architecture mondiale, comment sera organisé le monde selon notre vision et aujourd’hui, nous pouvons dire avec confiance que ce modèle de leadership américain qui met tous les moyens à notre disposition afin d’être utilisés au nom de notre intérêt national fonctionne.» 2

Tout au long de sa présentation, elle affiche un comportement déterminé, arrogant, sûre d’elle, du droit et du devoir des Etats-Unis à imposer au monde entier «la nouvelle architecture» qui n’est autre qu’un régime totalitaire qui contrôlera les faits, gestes et pensées de chacun.

Voilà l’ambiance !

Les Etats-Unis sont aujourd’hui en train de se transformer en état totalitaire. Toutes les mesures sont prises au nom de la SÉCURITÉ intérieure (comprenez terrorisme) ou de la PROTECTION en tout genre comme  la protection alimentaire avec le Codex Alimentarius. Et comme l’a dit Hillary Clinton, «Ils doivent et continueront à mener le monde.»

Henry Kissinger a déclaré en 1970 que le premier moyen d’asservissement se fait par le contrôle de l’alimentation.

Il est évident que cette stratégie alimentaire hautement politique est l’étape fondamentale pour asseoir le nouveau pouvoir politique mondial.

En fait, il est totalement impossible aujourd’hui de séparer le moindre domaine de notre vie de la politique, que ce soit l’alimentation, la gestion de la santé, la médecine, l’histoire… pour la simple raison que cette stratégie étend ses tentacules partout pour prendre possession de la planète et surtout de nos vies.

Dans le domaine alimentaire qui nous occupe pour l’instant, c’est l’entreprise Monsanto qui a ouvert la voie pour elle et sa clique.

Monsanto a créé et commercialisé l’hormone laitière rBGH, l’herbicide Roundup et de nombreuses plantes OGM avec des conséquences désastreuses dénoncées par de très nombreux scientifiques indépendants. Mais elle créa aussi la saccharine (ce sucre artificiel) vendu à Coca-Cola et dont elle devint un des principaux fournisseurs.

Lorsque le moment fut venu pour l’entreprise Monsanto de mettre ses produits OGM  sur le marché, elle ne voulait pas perdre de temps avec les «tracasseries administratives», arguant de ses énormes investissements en R&D aussi elle infiltra la  FDA (Food and Drug Administration qui est l’agence gouvernementale américaine en charge de la santé publique concernant les denrées alimentaires et les médicaments) et se débrouilla très habilement pour leur «suggérer» le texte à rédiger concernant la réglementation des substances qu’elle avait l’intention de vendre.

Cette infiltration fut grandement facilitée par George H.W Bush père, partisan de l’agroalimentaire biotechnologique et de la déréglementation, qui était à ce moment-là vice-président du gouvernement Reagan.

William Engdahl toujours dans son livre  OGM, semences de destruction  l’arme de la faim nous dit : «En 1986, le vice-président Bush invita une délégation de l’équipe dirigeante de la gigantesque  firme chimique Monsanto, de Saint Louis, Missouri pour une rencontre stratégique à la Maison Blanche. Selon Claire Hope Cummings, l’objet de cette rencontre officieuse était la «dérégulation» de l’industrie biotechnologique en plein essor. Monsanto avait un copieux passé de collaboration avec le gouvernement américain et même avec la CIA dirigée par George Bush. La firme avait développé l’Agent orange, un herbicide mortel utilisé au Vietnam pour la déforestation de la jungle dans les années soixante. Elle avait une longue liste d’arnaques, de corruption et de coups tordus à son actif.»

Il s’ensuivit que études et tests ne furent pas suffisamment menés puisque les administrations concernées furent infiltrées par ceux qu’elles étaient censées contrôler.

Le résultat fut que leur mission de base qui est de «protéger la santé des consommateurs» fut totalement éclipsée au  profit  de Monsanto. Les quelques scientifiques de la FDA qui émirent des réserves sur les conséquences des OGM sur  la santé humaine ne furent pas écoutés.

Il se mit en place une manière de faire extrêmement malsaine dont les peuples allaient payer les conséquences,  sous couvert et bénédiction des gouvernements.

Monsanto une fois validé par la FDA pouvait alors s’attaquer aux autres pays avec le ticket d’entrée FDA du genre «La FDA américaine dit que c’est sans danger, alors c’est sans danger pour tout le monde et vous devez suivre  le doigt sur la couture» puisque les Etats-Unis décident comment nous devons vivre chez nous en France comme partout ailleurs.

Tout ce qui arrive aux États-Unis arrive chez nous, ce n’est qu’une question de temps, et un espace de temps qui se raccourcit de plus en plus.    

« Le cadre que Georges Bush avait institué était simple. Conformément aux souhaits exprimés par l’industrie biotechonologique, le gouvernement américain devait considérer l’ingénierie génétique des produits alimentaires végétaux ou animaux comme une simple extension des techniques de sélection conventionnelle des plantes ou des animaux.» 3

Les entreprises expriment leurs souhaits qui sont ensuite exécutés par les gouvernements qui sont donc à leur service!

Effectivement, le gouvernement américain fit ce qu’on attendait de lui et les nouvelles plantes OGM furent  traitées par l’administration américaine comme les plantes  conventionnelles grâce au principe fallacieux d’équivalence en substance (apparence, goût et composition chimique identiques, la seule différence étant une minuscule protéine, le prion!!!).

Tellement fallacieux que ces substances OGM soi-disant identiques ont été brevetées parce que substantiellement transformées

Le cadre légal de la brevetabilité de ces plantes fait partie des règles de l’OMC sur les droits de la propriété intellectuelle en rapport avec le commerce (Agreement on Trade Related Aspects of Intellectual Property Rights, TRIPS). 4 

Ce qui démontre la malhônneteté des gouvernants et gouvernements, des institutions nationales et mondiales qui n’ont aucun problème à utiliser la contradiction au gré de leurs intérêts. 

À l’intention du consommateur, il déclarent la semence OGM identique à celle conventionnelle donc sans aucun risque pour la santé tandis que concernant les lois commerciales, la semence n’est plus identique, elle devient originale et doit donc être protégée via notamment le paiement de royalties.

Bref le fait est qu’il n’y eut donc pas de nouveau texte, ni de nouvelle loi mise en place par la FDA. Grâce au vide juridique, les semences OGM purent être intégrées aux cultures.

"Tout le monde dans les milieux du pouvoir à Washington  savait que c’était une arnaque mais Bush père militait depuis longtemps pour une déréglementation afin de favoriser l’industrie notamment en réduisant les entraves administratives." 5

La santé des consommateurs devint ainsi une question subalterne, pire encore, ils allaient servir de cobayes !

Les conséquences furent que les terres américaines se retrouvèrent envahies par ces nouvelles cultures OGM.

Et nous n’allions pas tarder à voir le problème arriver en Europe et en France.

A ce jour, c’est grâce aux actions de certains comme José Bové, la Confédération paysanne, Marie-Monique Robin et bien d’autres que l’invasion des cultures OGM a été ralentie en France où il y a, en plus, une obligation légale d’étiqueter un aliment qui contiendrait  au delà du seuil de 0,9% d’OGM. Même si ce n’est pas parfait, c’est quand même beaucoup mieux qu’ailleurs.

Nos avons donc la possibilité lorsque nous faisons nos courses de vérifier la présence ou non d’OGM dans les produits que achetons, ce qui n’est pas le cas des Britanniques ni des Américains.

En effet, chez eux, il est illégal d’informer le consommateur !!! (sic) de la présence ou non d’OGM par l’étiquetage du produit, grâce encore à la FDA.

Une FDA, désormais infestée de personnes travaillant pour Monsanto qui établit la réglementation en faveur de ce dernier, supprimant ou aménageant tout ce qui peut  poser problème.

Il y eut d’abord Michael Taylor, juriste, qui fut placé par Monsanto pour «éviter les tracasseries administratives» et faire en sorte que les OGM passent pour ce qu’ils ne sont pas (c’est vraiment une constante que nous retrouverons partout et dans tout ) avec le principe d’équivalence en substance et ensuite nous apprenons :   «Au début des années quatre vingt-dix, le directeur scientifique de Monsanto, Margaret Miller, occupait également un poste de haut niveau à la FDA en tant que directrice adjointe pour la Sécurité Alimentaire humaine. A  ce poste, le Dr Miller avait augmenté sans explication d’un facteur supérieur à 100 la dose d’antibiotiques dans le lait admissible par la FDA. Par cette initiative, elle permit d’un trait de plume une explosion du marché de l’hormone rBGH de Monsanto. Un club confortable était en train d’émerger où se retrouvaient les firmes de biotechnologie privées et les agences gouvernementales qui auraient du les contrôler.» 6

Il faut savoir que la FDA a désormais ses bureaux au Royaume-Uni. Il est impossible d’identifier si un produit (non biologique) contient des OGM ou non. Par exemple, prenons le maïs de la marque Géant Vert. Le produit français est noté «sans OGM » et si vous allez sur leur site, vous pouvez lire qu’il est produit «en partenariat avec une importante coopérative agricole et 450 agriculteurs producteurs des Landes et Pyrénées Atlantiques»  tandis qu’aucune inscription ne figure sur les boites de maïs  Green Giant, l’équivalent anglais et si vous allez sur leur site, il n’y aucune inscription concernant d’ éventuels OGM.

Après avoir regardé de plus près, les produits que proposent les supermarchés britanniques, il parait clair qu’ils sont d’ores et déjà envahis de denrées génétiquement modifiées.

La cuisine ayant toujours été une part importante de notre patrimoine culturel, nous sommes, en France, plus imperméables qu’ailleurs à avaler n’importe quoi ! (c’est le cas de le dire )

Même si la situation alimentaire s’est considérablement dégradée, notre alimentation reste l’une des moins pires et nous avons aussi moins de personnes obèses que dans d’autres pays. Le problème est que simultanément les frontières tendent à s’effacer alors qu’adviendra-t-il des cultures liées à ces frontières ?

La seule chose qui peut faire la différence, retarder voire stopper le processus, à condition bien sûr d’avoir l’information et de prendre conscience des enjeux, est la résistance des citoyens grâce à leurs actions.

Au Royaune-Uni, les Britanniques sont en grande majorité inconscients et consomment les produits alimentaires sans se poser la moindre question aidés en cela par la propagande que font  les agences gouvernementales d’ores et déjà asservies à l’industrie OGM.

Dernièrement, la Soil Association, organisation de certification, de promotion et de défense de produits biologiques (organic en anglais) nous apprend l’annulation par la FSA (Food Standards Agency britannique – soeur jumelle de la FDA américaine) d’une campagne visant à informer le public via des soi-disant débats entre des experts indépendants appointés par la FSA pour cette mission et les consommateurs concernant la présence croissante d’OGM dans les denrées alimentaires. En effet, deux scientifiques réputés qui étaient à la direction du groupe de travail ont démissionné, dénonçant un faux débat dont le seul but était la promotion des OGM via la FSA.

Je vous livre quelques extraits de la lettre de démission du Dr Helen Wallace, une des scientifiques du groupe de travail qui a tenu à rendre public les raisons de sa démission.

« ….Il est devenu évident pour moi maintenant que le processus que la FSA a en tête est un exercice de relations publiques («PR exercise») pour le compte de l’industrie OGM.»

Elle continue: «L’industrie suggère même les éditoriaux pour le rapport que doit faire la FSA  stipulant que le manque de demande et l’augmentation des prix des produits non OGM va les éliminer du marché et que bientôt on ne pourra plus différencier les produits OGM des produits non OGM».

Pire encore Madame Wallace parle de tolérance zéro pour les produits non OGM et ce pour toutes les cultures européennes et que cette ligne politique est d’ores et déjà soutenue par la FDA et la DEFRA (Department for Environment, Food and Rural Affairs du Royaume-Uni).

Le Dr Wallace nous précise que les demandes de l’industrie sont reflétées par les documents remis au groupe de travail par la FSA, et notamment sur le fait que d’ici à 12 mois, les producteurs et les revendeurs de soja non-OGM devront revoir leur position car il n’y aura plus d’approvisionnement disponible. Le gouvernement (britannique) a recommandé l’ouverture des discussions dans un contexte élargi d’approvisionnement mondial en prenant en compte la production alimentaire mondiale sur le long terme et sur la modification de prix.

Madame Wallace nous apprend que la même stratégie de PR (pour relations publiques) est mise en place par Ipsos-Mori alors qu’en réalité, il n’y a pas aucune  pénurie d’approvisionnements non OGM, bien qu’il  ait été rapporté que la compagnie américaine Monsanto tentait  de restreindre l’accès des semences non OGM aux fermiers brésiliens. 7

On peut également s’informer sur le site du Dr Helen Wallace de son travail et des dernières nouvelles britanniques dans les domaines de santé et sécurité (à lire notamment tout ce qui concerne la base de données des ADN humains en UK). 8

Le lien historique entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni, principalement l’Angleterre, en fait actuellement une passerelle pour l’Europe. L’Angletrerre est  le point d’entrée des Etats -Unis en Europe.

Monsanto contrôle 95% des semences OGM dont les principaux produits sont le maïs et le soja OGM créés pour être résistants au Roundup. Les autres sociétés Dow, DuPont, BASF, Syngeta et Bayer ont adopté la même stratégie.

Loin de régler le problème de la faim, les semences brevetées vendues en package avec les herbicides enfermeraient les fermiers dans un cycle de pauvreté dépendant de plus en plus de ces multinationales.

En plus Monsanto et d’autres compagnies ont mené un lobbying très actif pour recevoir des subventions de la part du gouvernement américain pour des carburants !

Bref Madame Wallace termine son courrier en disant « Je reste convaincue que ce processus a été mis en place pour soutenir et fournir des preuves de la bonne foi de l’industrie OGM sur le dos des contribuables. La FSA apparaît activement engagée à utiliser le soi-disant dialogue pour mener à bien la stratégie de l’industrie OGM : focalisant le débat sur un futur inexistant où les cultures OGM nourriraient le monde ; faisant pendant ce temps pression pour mettre un terme à la possibilité d’identification entre les semences OGM et non OGM entrant au Royaume Uni et en Europe et s’opposant à l’étiquetage des viandes et produits laitiers fabriqués avec des semences OGM». (Le passage en gras est de mon fait)

Cette lettre édifiante est une preuve supplémentaire de la corruption au plus haut niveau au détriment de la santé et de la volonté des consommateurs.

Monsanto et sa clique veulent supprimer toute possibilité d’ identification pour le consommateur entre les denrées OGM et non OGM, ce qui est dans la droite ligne du programme d’harmonisation Codex Alimentarius qui concerne le monde entier.

Le but est de supprimer toute alimentation non OGM afin d’une part de réduire considérablement la population mondiale, voeu très cher à Bill Gates et de reprogrammer l’ADN des survivants à ce génocide.

Pour information Bill Gates, de son vrai nom, William Gatinsky soutient l’industrie OGM à coup de milliards !    

Ce qui se passe là est extrêmement grave puisque, je répète, c’est la démonstration que de puissantes entreprises directement ou via leur fondation ont le pouvoir d’imposer leurs volontés aux gouvernements qui répercutent les ordres sur les institutions et organisations gouvernementales contre les intérêts des citoyens, contribuables et consommateurs. Nous sommes arrivés au point où le pouvoir de l’argent règne en maître incontesté à des années-lumière des valeurs humaines ou du moindre état d’âme.

Ce qui est sans aucun doute la marque du fonctionnement juif !

La FSA se présente sur son site comme «protecteur de la santé publique et de l’intérêt du consommateur en relation avec l’alimentation». Curieusement cette institution a été créée il y a peu de temps, en l’an 2000 !

Monsanto et sa clique ont investi avec leurs  OGM tous les secteurs de l’alimentation : céréales, fruits, légumes,  produits laitiers, viandes, volailles, et poissons … leur attribuant mille et une qualités qui ne sont que d’odieux mensonges.

Il n’y a qu’à regarder autour de soi pour constater dans quel état de santé sont les êtres humains et ce n’est rien en rapport de ce qui nous attend !

Ce type d’entité agit en s’infiltrant partout, soit en achetant les gens, soit en se débarrassant de ceux qui ne se laissent pas acheter d’une manière ou d’une autre. Ces sociétés qui démontrent une extrême malveillance vis-à-vis de la vie humaine sont prêtes à tout pour arriver à leurs fins. Et même si on peut lire sur certains articles que Monsanto bat en retraite, je n’y crois pas une seconde, ce n’est qu’une tactique ou un incident de parcours pour mieux resurgir plus fort là où on s’y attend le moins.

Ces gens ne lâchent jamais ! Il faut que nous fassions pareil et soyons extrêmement vigilants.

A l’heure où des lois cruciales relatives au Codex Alimentarius sont en passe d’être votées par le Congrès des Etats-Unis (d’autres ont déjà été adoptées), sites et blogs fleurissent sur la toile américaine pour prendre le relais de ses sociétés criminelles en désinformant à tout va.

Je navigue beaucoup sur le net et suis inscrite à de nombreuses newsletters.

L’autre jour, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que l’une d’elles éditée par http://www.foodsafetynews.com annonçait fièrement l’arrivée de Mary Rotschild désignée d’emblée managing editor et associate publisher.

Voilà un exemple d’infiltration afin de récupérer la gestion et la manipulation d’informations en direct. Maintenant que Mary Rotschild a pris les rênes, on peut être tranquille sur la nature des informations transmises. Malheureusement, ce n’est pas toujours aussi visible et le plus souvent ce sont des goys qui sont utilisés!

Heureusement, il y en a beaucoup qui luttent pied à pied contre la désinformation, preuves à l’appui. Des preuves qui démontrent que les tests et études scientifiques sur lesquelles s’appuient ces entreprises sont manipulés afin d’obtenir les résultats désirés. 

Pour la simple et bonne raison que nombre d’instituts scientifiques ont été  financés par l’industrie OGM pour rendre le verdict qu’on attendait d’eux.

Peu nombreux sont ceux qui osent s’opposer à la toute puissance de ces gens car ils savent qu’ils seront virés avec perte et fracas et traînés dans la boue.

LE CAS DU DR ARPAD PUSZTAI 9

C’est au docteur Pusztai du Rowett Research Institute d’Aberdeen en Ecosse que fut confié la première étude scientifique indépendante pour évaluer les risques des semences OGM.  Ce scientifique, reconnu comme le spécialiste mondial de la lectine et des OGM, mena ses travaux sur des rats de laboratoire nourris avec des pommes de terre OGM. Ces rats démontrèrent au bout de quelques mois une fragilisation de leurs organes vitaux ainsi qu’une baisse du  système immunitaire et une modification structurelle de leurs globules blancs les rendant plus vulnérables aux infections et maladies. Leur cervelle, leur foie, leur coeur, leurs testicules s’étaient réduits. 

Pire encore ! 

Une détérioration du thymus et de la rate apparurent avec également des tissus élargis pour le pancréas et les intestins. Et il y eut des cas d’atrophies du foie ainsi qu’une prolifération importante des cellules du foie et de l’estomac qui pouvaient être un signe avant-coureur de cancer. 

Tout aussi alarmant : ces changements étaient toujours présents après 110 jours, l’équivalent humain de 10 ans.  

Lors d’une émission télévisée où il était censé présenter ses résultats, il n’en fit pas état de peur d’affoler la population mais sa déclaration  exempte de détails eut tout de même un effet cataclysmique:

«Nous savons que c’est absolument sûr. Nous pouvons en manger à satiété. Nous devons en manger tout le temps. Il n’y a aucun danger qui puisse nous arriver. Mais en tant que scientifique qui s’est penché sur cette question et y travaille activement, je tiens pour excessivement déloyal d’utiliser nos concitoyens comme des cobayes. C’est au laboratoire que nous devons utiliser des cobayes.»

Il rajouta une remarque personnelle : « Si j’avais le choix, je n’en mangerais certainement pas avant de voir au moins des preuves scientifiques comparables à celles que nous sommes en train de produire pour notre pomme de terre OGM.»

La réaction de l’industrie OGM ne se fit pas attendre : Monsanto appela Clinton qui téléphona à son tour à Blair qui s’empressa de passer un coup de fil au Rowett Institut et le Dr Putsztai se retrouva «remercié». Cela se passait en 1998. 10 

C’est aussi simple et sordide que cela !

Il reçut des menaces de perdre sa retraite s’il parlait à la presse, sa documentation lui fut confisquée, des poursuites judiciaires l’attendaient s’il essayait de communiquer avec son ancienne équipe, plus bien sûr l’habituel cortège de diffamation et de calomnie qui va avec ce genre de descente aux enfers. Et il perdit son poste à l’université d’Aberdeen !

LE DR. MAE-WAN HO 

En fait, il apparaît qu’il y ait eu très peu de données scientifiques dès le départ  en proportion de l’énorme enjeu pour la santé humaine que représentait l’introduction massive d’OGM  dans la chaîne alimentaire.

Progressivement, de nombreux scientifiques dénoncèrent la dangerosité des OGM comme le Dr Mae-Wan Ho qui déclara en 2003 : « Contrairement à ce que vous disent les représentants pro-OGM, le procédé n’est pas du tout précis. Il est incontrôlable et non fiable, et bien souvent se termine par des écrasements du génome de l’organisme hôte avec des conséquences complètement imprévisibles.»

C’était plus que nécessaire pour que le lobby OGM lui impose une retraite anticipée. 11 

Le docteur Mae-Wan Ho continue néanmoins très activement sa croisade contre les OGM. Scientifique ayant à son actif un nombre conséquent de recherches, de brevets, de publications, d’articles, de livres, de récompenses, on peut consulter son travail et se procurer ses publications sur son site.12

LE PROFESSEUR BELLÉ 

En France, le professeur Bellé de la station biologique de Roscoff, qui dépend du CNRS et de l’Institut Pierre et Marie  Curie déclare après des études portant sur le Roundup de Monsanto : «Très vite nous nous sommes rendus compte que le Roundup affectait un point clé de la division des cellules, non pas les mécanismes de la division elle-même, mais ceux qui la contrôlent……Et c’est pour ça que nous disons que le Roundup induit les premières étapes qui conduisent au cancer.»

Il continue disant : « Un peu naïvement, nous nous sommes dit que Monsanto ne devait pas être au courant…»

Il répond ensuite aux questions de Marie-Monique Robin sur la réaction de ses organismes de tutelle suite à la révélation de sa découverte : « A dire vrai, leur réaction fut encore plus surprenante. Certains représentants se sont déplacés jusqu’à Roscoff pour nous demander instamment de ne pas communiquer avec les médias grand public, sous prétexte que cela allait créer une psychose…..Aujourd’hui je pense qu’on ne voulait pas faire de vagues pour ne porter préjudice au développement des OGM, qui comme vous le savez, ont été manipulés pour résister au Roundup…… »  13

LE PROFESSEUR SÉRALINI

«Ne pas gêner le développement des OGM» c’est aussi le seul argument qu’a trouvé Gilles-Eric Séralini pour expliquer l’inertie des pouvoirs publics face à la toxicité du Roundup.» 14 

C’est un travail de tous les instants puisque les promoteurs de cette politique criminelle avancent sur tous les fronts simultanément.

Lorsque vous allez, par exemple, sur le site de la FDA, ils ont l’audace de parler de transparence avec toute une panoplie de services et de mesures dédiée à cette Transparency Initiative.

Au cours de la rentrée 2010, une levée de boucliers s’est levée pour dénoncer la Safety Food Bill S.510 qui devait être votée en novembre 2010. Cette bill dont le nom est destiné à tromper la population fait partie du Codex Alimentarius.

Curieusement, elle est proposée par le « Homeland» la sécurité intérieure américaine et non pas par la FDA.

Elle a pour BUT D’ELIMINER TOUTE ALIMENTATION BIOLOGIQUE, TOUTE LA   PRODUCTION DES PETITS FERMIERS ET DES PETITS PRODUCTEURS EN LA RENDANT  ILLÉGALE ET VA JUSQU’À INTERDIRE QUE VOUS ET MOI FASSIONS POUSSER NOS PROPRES FRUITS ET LÉGUMES DANS NOTRE JARDIN SOUS PEINE D’EMPRISONNEMENT.  (voir Codex Alimentarius)

LES PRODUITS BIO

Des études récentes viennent démontrer ce que déjà beaucoup d’entre nous pensent, à savoir, que les produits biologiques sont bien meilleurs pour notre santé que les produits conventionnels.

Comme le soutient le Dr Ho, "un changement radical dans la pratique agricole est urgent, avant que le cataclysme agricole s’étende davantage…."15

Le simple fait qu’ils veuillent les éliminer prouvent deux choses:  


1- les produits bio sont effectivement meilleurs pour la santé humaine que les produits conventionnels 


2 – il y a là une intention de nuire à la santé humaine caractérisée de plus en plus visible et lisible.

Il est important de prendre conscience que presque TOUT CE QUI EST INTERDIT,  DIFFAMÉ, CALOMNIÉ, DISCRÉDITÉ, EN PASSE DE DEVENIR ILLÉGAL L’EST PARCE QUE JUSTEMENT C’EST BON ET POSITIF POUR LA SANTÉ HUMAINE.  

Plus aucune denrée, plus aucun complément alimentaire qui apporte les nutriments essentiels à l’organisme ne sera autorisé. Ils deviendront illégaux!

Tout est écrit et documenté. Il suffit de commencer à faire ses propres recherches.

En fait, TOUT ce qui est mis en place l’est sous le prétexte fallacieux de NOTRE SÉCURITÉ.

Ce ne sont que des mensonges et de la propagande, ces gens ne veulent pas notre sécurité, ils veulent notre mort, nous détruire en nous faisant payer le prix fort pour s’en mettre plein les poches au passage.

Depuis le 11 septembre 2001, la SÉCURITÉ est l’alibi parfait pour faire passer toutes les procédures et les lois qui nous retirent petit à petit nos  libertés et qui permettront aux autorités de nous traiter de plus en plus de manière inhumaine, comme du vulgaire bétail.

LA FDA

Actuellement, la FDA a  mis en place un système de «recall» (rappel) pour des produits soi-disant à problèmes, donc dangereux pour la santé.

Ce qui est choquant au fil de l’étude que j’ai faite et des informations trouvées est de décrypter la stratégie vicieuse qui a été engagée depuis des décennies et qui s’étale donc sur plusieurs générations de populations. Si l’élite qui promeut cette politique se passe le témoin d’une génération à l’autre, ce n’est pas le cas des peuples qui, à moins d’étudier en profondeur et au delà des apparences, ne réalisent pas ce qui se passe.

La tactique est de générer le problème pour ensuite lancer une propagande pour remédier au problème qu’ils ont eux-mêmes créé en glissant au passage un poison dans le remède.

Nous verrons que cette «recette» est reprise dans tous les domaines notamment politique et dans tous les pays du monde.

La FDA qui a été créée en 1906 par le Food and Drug Act sous la présidence de Roosevelt avait pour mission de créer des standards de qualité minimum requis pour les produits alimentaires et médicaments. Elle a donc admis dans ses «standards» un pourcentage de natural contaminants, autrement dit de «défauts» ou substances que l’on peut trouver dans son assiette et qui ne peuvent pas être soi-disant totalement évitées dans le processus de production (cheveu, poil de rat, insecte, matières fécales…)

Dans un article du 29 juin 2005, le site http://www.sixwise.com a édité une newsletter qui traite de ces «substances». On y lit que le Dr  Philip Nixon, entomologist à l’Université d’Illinois  a même été jusqu’à déclarer « Ils sont en fait plutôt bons pour la santé». La FDA a renchéri expliquant que pour éliminer toutes ces substances, il faudrait utiliser davantage de produits chimiques.Cette alternative n’était pas satisfaisante, selon elle, car cela représentait un vrai danger d’exposer les consommateurs à un potentiel de résidus chimiques alors que l’aspect désagréable esthétiquement de ces natural contaminants  était inoffensif !

Tout le processus en cours s’est mis en place progressivement depuis la fin du 19ème siècle afin de s’étaler dans le temps, d’être moins lisible par la succession de générations de populations tout en paraîssant le plus cohérent possible.

Il est en effet difficile pour la majorité des gens de décoder  une stratégie s’étalant sur des dizaines voire des centaines d’années de leur point de vue d’une vie. Ils n’assistent qu’à un petit bout de la stratégie qui correspond à leur durée de vie. Si la stratégie est bien montée, ils ne voient rien de toute leur existence.

Maintenant, les Américains sont dans la phase «recall» (une partie du site de la FDA lui est dédié) ou régulièrement  des produits sont rappelés car ils représentent un danger pour les consommateurs.

C’est une stratégie pour paniquer les gens sur un problème de santé publique et faire passer le plus naturellement du monde sous le prétexte fallacieux de protection de la population, des procédures obligatoires d’irradiation (officiellement appelée "ionisation"), de stérilisation de tous les produits alimentaires.

Le but est que toute la nourriture absorbée soit morte, ne contenant plus une seule substance nutritive dont notre corps a un besoin vital pour être en bonne santé ou tout simplement pour rester en vie.

Si nous acceptons cette alimentation sans plus aucune substance vivante, nous acceptons de fait par voie de conséquence que notre santé se détériore et que nous soyons de plus en plus dépendants des médicaments. C’est un cercle vicieux qui finalement amène la mort.    

Ma priorité est d’exposer ceux qui sont responsables de l’état du monde, de mettre à nu leur tactique puisqu’ils sont assez vicieux et retors pour avoir pensé une stratégie où ils n’apparaissent jamais ou presque sur le devant de la scène, préférant manipuler leurs pions.

Ils sont passés maîtres dans l’art de la manipulation et de l’imposture !

LE CODEX ALIMENTARIUS

Le programme qui régit ces nouvelles règles alimentaires porte le nom de CODEX ALIMENTARIUS.

Il a été établi par l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé mais au départ pensé par le World Trade Organization.

Le texte qui suit est un extrait du livre La révolution par l’alimentation de Danielle Toussaint publié par le CIRIS (Centre d’Innovation, de Recherches, d’Informations Scientifiques) qui vous donne une idée de la situation.

Le texte mis en gras est de mon fait.

Le Codex Alimentarius

Des dangers bien réels

L’aguicheuse présentation officielle

La commission de Codex Alimentarius a été crée en 1963 par l’Organisation Mondiale de la Santé afin d’élaborer des normes alimentaires, et des Codes d’usages.

Les buts principaux de ce programme sont la protection de la santé des consommateurs, la promotion de pratiques loyales dans le commerce des aliments, et la coordination de tous les travaux de normalisation ayant trait aux aliments entrepris par des organisations aussi bien gouvernementales que non gouvernementales.

Les responsables et les experts qui ont jeté les bases et défini les orientations des activités de la Commission du Codex Alimentarius étaient d’avis que si tous les pays harmonisaient leurs législations alimentaires et adoptaient des normes approuvées à l’échelle internationale, ces questions trouveraient une solution naturelle. Grâce à l’harmonisation, ils prévoyaient une réduction des obstacles au commerce et la libération des échanges entre les pays, dont tireraient profit les agriculteurs et leurs familles et qui aideraient à atténuer la faim et la pauvreté (voir le résultat 40 ans après !).Ils concluaient que le Codex Alimentarius serait la panacée pour certaines des difficultés qui entravaient la liberté d’échange.

Le volume du commerce mondial des denrées alimentaires est considérable et sa valeur est de 300 à 400 milliards de dollars. Les gouvernements nationaux se préoccupent surtout de l’innocuité des aliments importés d’autres pays, afin qu’ils ne menacent ni la santé des consommateurs, ni la santé et la sécurité de leurs populations animales et végétales. En conséquence, les gouvernements des pays importateurs ont institué des lois et des réglementations contraignantes pour éliminer ou réduire au minimum ces périls. Mais dans le domaine du contrôle des denrées alimentaires, des animaux et des végétaux, ces mesures risquent de créer des obstacles au commerce des denrées alimentaires entre les pays (business d’abord !)

La réalité cachée

Derrière des atours séducteurs d’apparence philanthropique, le Codex n’est que le bras séculier d’une organisation occulte (made in U.S.A), dont la vocation secrète n’est que l’exploitation à outrance, quelles qu’en soient les conséquences et la mise en esclavage de l’humanité. D’ailleurs, il est clair que la mise en place de cet organisme mondial n’a fait que créer ou aggraver les disparités socio-économiques, contrairement à ce qui était promis au départ. Il s’agit en fait, d’une redoutable dictature tenant sous son joug les gouvernements eux-mêmes avec la menace permanente de terribles moyens de rétorsion commerciale. Par exemple, l’Europe paye actuellement tous les ans, une amende de 116.8 millions de dollars pour son refus d’importation de veau aux hormones.

Les vrais objectifs du Codex

Le Codex Alimentarius entend mettre hors la loi toute information alternative de santé en rapport avec les vitamines, les thérapies naturelles, les compléments alimentaires et tout ce qui constitue de près ou de loin un concurrent potentiel. Cet état d’esprit qui préside à la mondialisation pharmaco-chimique explique en grande partie la destruction systématique de tous les novateurs scientifiques indépendants depuis 50 ans. Cette industrie emploie tous les moyens pour garder ses parts de marché en matière de cancer, sida, maladies cardio-vasculaires… 
Nous sommes en mesure depuis des décennies de soigner et de guérir dans bien des cas toutes ces maladies, mais des procédés de désinformation puissants sont en place pour cacher ces vérités au grand public. La mise hors la loi de toute information sur les médecines alternatives bloquera l’éradication de certaines maladies assurant toujours plus de profit à cette industrie mondiale qui ne traite que les symptômes sans s’attaquer aux causes.

Le docteur Rath, dénonce cette situation en ces termes : « la vraie nature de l’industrie pharmaceutique (mondiale) est de gagner de l’argent avec les maladies chroniques, et non point de s’occuper de la prévention ou de l’éradication des maladies…L’industrie pharmaceutique a un intérêt financier direct à ce que les maladies perdurent afin d’assurer la croissance du marché des médicaments. C’est pour cela que les médicaments sont conçus pour soulager les symptômes et NON pour traiter les causes des maladies… les trusts pharmaceutiques sont responsables d’un génocide disséminé permanent, tuant des millions de personnes. »

Une insulte à la démocratie

Le 13 mars 2002, nos euro-députés adoptèrent des lois en faveur de l’industrie pharmaceutique, fixées par des dispositions du Codex Alimentarius visant à élaborer une réglementation coercitive pour toutes les thérapies naturelles et suppléments alimentaires. Une fronde citoyenne de 438 millions de pétitions inonda pourtant les messageries des euro-députés, à tel point que les communications internes en furent bloquées. Malgré près d’un demi milliard de pétitions, les directives du Codex Alimentarius furent adoptées. Ce vote fut un véritable déni de démocratie augurant de futures difficultés pour la construction de l’Europe.

En fait, une légion de lobbyistes pharmaceutiques est employée en permanence pour influencer les législateurs, pour contrôler les organismes de réglementation, pour manipuler la recherche médicale et l’éducation. L’information des médecins est intégralement financée par ces trusts qui cachent soigneusement un grand nombre d’effets secondaires dangereux en les reniant publiquement. Après avoir établi la genèse de ces crimes en col blanc et prouvé la responsabilité des industries pharmaceutiques concernant la mise en place d’une politique mondiale de génocide disséminé, le Docteur Matthias Rath a remis un acte d’accusation pour crime contre l’humanité à la Cour Internationale de Justice de la Haye en juin 2003.

La directive que le Codex voulait mettre en application dès  2005.

A partir de juillet 2005, les directives du Codex Alimentarius, nommées Directives Européennes sur les Suppléments Alimentaires, devront être appliquées sous peine de sanctions financières.

En quoi consistent-elles ?

Il s’agit de supprimer tout supplément alimentaire naturel. Tous seront remplacés par 28 produits de synthèse pharmaceutique à bas dosage (car toxiques) et seront uniquement disponibles en pharmacie sur prescription médicale.

1. Les médecines alternatives telles que l’acupuncture, la médecine énergétique, ayurvédique, tibétaine… se verront progressivement interdites.

2. L’agriculture et l’alimentation animale se verront réglementées selon les normes du complexe pharmaco-chimique, interdisant du même coup l’agriculture dite bio-dynamique. 
3. L’alimentation humaine certifiée légale devra être irradiée (ex : irradiée au Cobalt -le terme technique employé pour rassurer la population étant « ionisé ».)
 4. Le Codex Alimentarius contrôlera l’accès aux acides aminés essentiels, les huiles de poisson, les vitamines et minéraux.L’élargissement des contrôles opérera progressivement, mettant à mal toutes les médecines alternatives ancestrales ou naturelles.

ATTENTION : L’ECHEC PROVISOIRE DE CE PROJET N’EST QUE PARTIE REMISE – VIGILANCE OBLIGE !

L’histoire secrète du trust pharmaco-chimique

Le trust de la pharmaco chimie tel que nous le connaissons actuellement fut conçu par une association de la Rockefeller avec l’IG Farben de l’Allemagne nazie. D’ailleurs, l’industrie IG Farben en Allemagne ne fut pas bombardée, pour préserver les intérêts de la Rockefeller. 
Depuis 1932, l’industrie pharmaco-chimique IG Farben finançait Adolph Hitler. Sans ce soutien, selon le tribunal de Nuremberg, le deuxième guerre mondiale n’aurait pas pu avoir lieu…
En 1941, l’IG Farben a établi la plus grande industrie chimique du monde à Auschwitz, tirant profit de la main d’oeuvre du camp de concentration. Au procès de Nuremberg, 24 responsables de la IG Farben ont été déclarés coupables de génocide, d’esclavage, de pillage et d’autres crimes. Le Tribunal de Nuremberg avait alors scindé la IG Farben en BASF, BAYER et HOECHST. 
Tous ces anciens responsables furent cependant libérés après leur condamnation en 1952, avec l’aide de Nelson Rockefeller, leur ancien partenaire commercial. Il était alors ministre des Affaires étrangères des U.S.A. Une fois libérés, les dirigeants d’IG Farben infiltrèrent les plus hauts fonctions de l’économie allemande ; jusque dans les années 70, les PDG des sociétés BASF, BAYER et HOECHST étaient des anciens membres du parti nazi. 
Ils financèrent à partir de 1959 le jeune Helmut Kohl. Avec le support politique de ce dernier, les trois filiales issues d’IG Farben sont actuellement 20 fois plus grandes que la maison mère initiale de 1941. 
L’organisation nazie de mondialisation, associée à Rockefeller, est une réussite totale. Depuis longtemps, la planète est quadrillée, organisée et gérée pour assurer une expansion mondiale de la pharmaco-chimie. Puis, la « tradition » du cartel de la IG Farben s’est poursuivie sous un nouveau nom : Association de l’Industrie Chimique. En 1955, l’industrie chimique pharmaceutique mondiale s’est regroupée sous les auspices de la Chambre de Commerce Internationale des Nations Unies et du gouvernement allemand. Leurs efforts communs furent camouflés sous le nom de code Codex Alimentarius. 
Un grand nombre de partis politiques européens, dits de droite et de gauche furent financés par cette industrie pour assurer son hégémonie économique mondiale.

L’origine de la dynastie Rockefeller

Aux environs de 1860, « Old Bill » Rockefeller, marchand forain de spécialités pharmaceutiques, vendait des flacons de pétrole brut aux paysans naïfs, leur faisant croire que c’était un traitement contre le cancer. Il appelait son pétrole brut en flacon : « Nujol (New Oil : nouvelle huile) ». L’affaire était prospère, il achetait une fiole de pétrole brut de 30 grammes à la Standard Oil pour 21 cents et la revendait 2 dollars.

Très peu cultivé, peu scrupuleux, sans connaissance ou formation médicale, avec quelques notions de comptabilité et une avidité féroce, il sut s’imposer. Le Nujol fut baptisé « cure contre la constipation » et fut largement commercialisé. Cependant, des médecins découvrirent que le Nujol était nocif et provoquait des maladies graves, éliminant les vitamines liposolubles du corps.

La Standard Oil lutta contre la chute des ventes en ajoutant du carotène au pétrole brut pour parer à toute carence. Le sénateur Royal S. Coperland de New York était payé 75 000 dollars par an pour promouvoir le Nujol. L’empire Rockefeller s’est construit grâce à cette formidable supercherie qui consiste à faire ingérer un dérivé de pétrole brut, enrichi au carotène, aux populations. C’est ainsi que les fondations de l’industrie pharmaco-chimique furent posées. Nous sommes bien loin des fondements des médecines chinoises, tibétaines ou perses...Le succès commercial du Nujol permit de diversifier la production pharmaco-chimique et d’atteindre des sommets en terme de bénéfices. En 1948, le chiffre d’affaire annuel de la Rockefeller s’élevait à 10 millions de dollars. Le médicament Nujol existe toujours sous forme de paraffine pure, classé comme laxatif doux : il est recommandé pour la constipation chronique rebelle. Il est fabriqué par le laboratoire Fumouze. Hélas, il capitonne l’intestin et entraîne rapidement des carences graves.

L’heure de vérité

Dans l’idéologie Rockefeller, l’unique objectif est de vendre sans scrupule, d’asseoir une hégémonie et un pouvoir mondial. Breveter le vivant, tout refaire en molécules chimiques, nier toute médecine autre que la pharmaco-chimie, c’est l’idée de progrès affichée par tous les Trusts. Cette politique n’a rien de démocratique et vise à modeler les masses à son gré en fonction de ses besoins (fondation, éducation, fausses normes scientifiques, propagande, destruction des médecines ancestrales et naturelles). Le Codex Alimentarius croit pouvoir faire fi de l’opinion des peuples. Le Codex pense pour vous, agit pour vous et vous protège de vous-même, selon des normes qui causeront votre perte. Pendant ce temps, 800 000 personnes meurent tous les ans, dans la seule Amérique du Nord, sur ordonnances allopathiques. Un rapport de l’ONU affirme d’ailleurs que sur 205 000 médicaments de ces industries, seuls 26 seraient indispensables.

Une résistance internationale s’organise

L’Afrique du Sud a affirmé qu’elle ne se conformerait pas aux directives du Codex Alimentarius. Le Ministre de la Santé Manto Tshabalata-Msimang a déclaré que son pays est en désaccord avec cette dichotomie entre médecine naturelle et médecine allopathique. Selon ses conclusions, ces dispositions ne visent qu’à faire de l’argent à partir de remèdes brevetés et à discréditer l’usage des produits naturels.

L’Inde ne se conformera pas non plus aux directives du Codex Alimentarius, car il a fait la promotion de formules pour bébés contenant des ingrédients chimiques, causant une inflammation destructrice du cerveau chez les bébés sensibles. Le délégué indien chargé de plaider l’affaire auprès du Codex a été ignoré, et lorsqu’il insista pour un débat, il fut expulsé de la chambre.

Aux Etats-Unis, l’association des médecins et des chirurgiens américains a exprimé son opposition au Codex afin d’avoir recours à des remèdes naturels.

Au Royaume Uni, les médecins exerçant des médecines naturelles, supportés par les Membres de la Chambre des Lords, se sont fermement opposés à la politique pro-Codex de Tony Blair. Ce dernier est taxé d’hypocrisie, puisqu’il à été révélé publiquement qu’il utilise pour sa famille des remèdes naturels, des compléments alimentaires et l’homéopathie. Tony Blair sera président de l’Union Européenne précisément à partir du premier juillet 2005, jour d’application des directives du Codex.

Le réveil des consciences est amorcé

Fort heureusement, il existe les vrais biologistes, les authentiques médecins, les vrais thérapeutes ou chercheurs souvent violentés par l’arrogance des Cartels pharmaco-chimiques. Ils ont établi le concept de la bio-individualité fondé sur la liberté du choix thérapeutique des patients. Cette conception suscite chez le patient l’esprit de recherche, offre des alternatives dans la manière de se soigner. Cette approche s’adapte au patient plutôt que d’imposer un protocole thérapeutique de masse non individualisé. La maladie a une connotation spécifique dans la vie d’un individu, ne pas en tenir compte c’est ramener l’homme au rand de machine sophistiquée. Or l’homme est bien plus qu’une machine mécanico-chimique. Sans que la plupart des électeurs en ait conscience, le non massif à la Constitution européenne a été aussi par chance, un non au Codex Alimentarius. Les grands retards dont nous avaient menacés les marionnettes politiques vendues à la cause du « oui »concerneront surtout le camp des exploiteurs et en particulier, celui du Codex.

********************************

UNE NOUVELLE ARCHE DE NOÉ

Je vous transmets ci après des extraits d’un article de William Engdahl que je vous invite à lire dans sa totalité sur le site :

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8091  et traduit de l’anglais  par Pétrus Lombard.

Simultanément curieusement, le projet pour une nouvelle arche de Noé, version 21ème siècle s’est mise en place dans des terres reculées de Norvège.

Sur l’île perdue de Svalbard, Bill Gates investit des dizaines de millions avec la Fondation Rockefeller, Monsanto Corporation, la Fondation Syngenta et le gouvernement de Norvège, entre autres, dans ce qui est appelé doomsday seed bank [arche de Noé végétale traduit au mieux cette expression qui combine chambre forte, semences et fin des temps ou apocalypse, NDT]. Officiellement, le projet est appelé chambre forte à semences mondiales de Svalbard, sur l’île norvégienne de Spitsbergen, qui fait partie de l’archipel de Svalbard.

Elle contiendra jusqu’à trois millions de variétés différentes de semences du monde entier, « de sorte que la diversité végétale puisse être préservée pour l’avenir, » selon le gouvernement norvégien. Les semences seront spécialement enveloppées pour empêcher l’humidité. Il n’y aura pas de personnel à temps plein, mais l’inaccessibilité relative de la chambre forte facilitera la surveillance de toute activité humaine éventuelle.

Chaque fois que Bill Gates, la Fondation Rockefeller, Monsanto et Syngenta se rencontrent sur un projet commun, il vaut la peine de creuser un peu plus profondément sous les roches de Spitsbergen. Quand nous le faisons, nous trouvons des choses fascinantes.

Le premier point remarquable est qui parraine l’arche de Noé végétale. Ceux qui s’unissent aux Norvégiens sont, comme noté, la Fondation Bill & Melinda Gates ; le géant étasunien de l’agro-alimentaire DuPont/Pioneer Hi-Bred, l’un des plus grands propriétaires de brevets d’organismes génétiquement modifiés (OGM), de semences de plantes et de produits apparentés de l’agrochimie ; Syngenta, à travers sa fondation, la principale compagnie suisse de semences OGM et de produits de l’agrochimie ; la Fondation Rockefeller, le groupe privé qui a créé la révolution génétique, avec plus de 100 millions de dollars de semences depuis les années 70 ; le CGIAR, le réseau mondial créé par le Fondation Rockefeller pour promouvoir son idéal de pureté génétique à travers la conversion de l’agriculture.

UNE RACE SUPÉRIEURE GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉE ?

La chambre forte à semences de Svalbard commence à présent à devenir intéressante. Mais ça devient encore mieux. « Le Projet » que j’ai évoqué est, depuis les années 20, le projet de la Fondation Rockefeller et de puissants intérêts financiers d’utiliser l’eugénisme, rebaptisé aujourd’hui génétique, pour justifier la création d’une Race Supérieure génétiquement modifiée. Hitler et les Nazis l’appelaient la Race Supérieure Arienne.

L’eugénisme d’Hitler a été financé dans une large mesure par cette même Fondation Rockefeller, qui est aujourd’hui en train de construire une arche de Noé végétale pour préserver des échantillons de toutes les graines de notre planète. Maintenant, ça devient vraiment intrigant. Cette même Fondation Rockefeller a créé la discipline pseudo-scientifique de la biologie moléculaire dans sa poursuite acharnée à réduire la vie humaine à une « séquence génique définie » qui, elle l’espérait, pourrait être ensuite modifiée dans le but de changer à volonté les caractéristiques humaines. Les eugénistes d’Hitler, dont beaucoup ont été tranquillement ramenés aux États-Unis après la guerre pour y poursuivre leurs recherches biologiques sur l’eugénisme, qui ont jeté de nombreuses bases du génie génétique des diverses formes de vie, ont été ouvertement soutenus jusque dans le Troisième Reich par les généreuses subventions de la Fondation Rockefeller.

Cette même Fondation Rockefeller a créé la fameuse Révolution Verte lors d’un voyage au Mexique en 1946 de Nelson Rockefeller et d’Henry Wallace, ancien secrétaire de l’agriculture de New Deal et fondateur de la compagnie Pioneer Hi-Bred Seed.

La Révolution Verte visait à résoudre à grande échelle le problème de la faim dans le monde, au Mexique, en Inde et dans d’autres pays choisis où travaillait Rockefeller. Norman Borlaug, l’agronome de la Fondation Rockefeller, a gagné le Prix Nobel de la Paix pour son travail, un truc à ne sûrement pas se vanter avec des gens comme Henry Kissinger qui se partagent le même.

En réalité, comme il est apparu des années plus tard, la Révolution Verte était une brillante manigance de la famille Rockefeller pour développer un agro-alimentaire mondialisé qu’elle pourrait ensuite monopoliser, tout comme elle l’avait fait dans le monde de l’industrie pétrolière en commençant un demi-siècle auparavant. Comme Henry Kissinger l’avait déclaré dans les années 70 : « Si vous contrôlez le pétrole vous contrôlez le pays ; si vous contrôlez l’alimentation, vous contrôlez la population. »

L’agro-alimentaire et la Révolution Verte de Rockefeller allaient de pair. Ça faisait partie d’une grande stratégie qui incluait le financement de la recherche par la Fondation Rockefeller pour développer quelques années plus tard le génie génétique des plantes et des animaux.

LES OGM COMME ARME DE GUERRE BIOLOGIQUE ?

Maintenant, nous arrivons au cœur de la dangerosité et du potentiel d’usage abusif inhérents au projet de Bill Gates et de la Fondation Rockefeller à Svalbard. Le développement de semences brevetées, pour la plupart des grandes cultures vivrières, comme le riz, le maïs, le blé, et pour les céréales fourragères comme le soja, peut-il en fin de compte être utilisé dans une horrible forme de guerre biologique ?

Le but explicite du lobby des eugénistes, financé depuis les années 20 par de riches familles élitistes, comme Rockefeller, Carnegie, Harriman et autres, incorporait ce qu’ils appelaient l’«eugénisme négatif» l’extermination systématique des lignées indésirables. Margaret Sanger, une eugéniste alerte, fondatrice de Planification Internationale de la Maternité et intime de la famille Rockefeller, a fait à Harlem en 1939 un truc appelé The Negro Project, qui, comme elle le confiait dans une lettre adressée à un ami, concernait le fait que, « nous voulons exterminer les populations noires, » tel qu’elle l’a exprimé.

En 2001, Epicyte, une petite entreprise de biotechnologie de Californie, a annoncé la mise au point de maïs génétiquement modifiés contenant un spermicide rendant les hommes qui le mangeaient stériles. Epicyte avait à cette époque un accord de coentreprise pour diffuser sa technologie avec DuPont et Syngenta, deux des sponsors de l’arche de Noé végétale à Svalbard. Epicyte a depuis été achetée par une société de biotechnologie de Caroline du Nord. Il était étonnant d’apprendre qu’Epicyte avait développé son maïs OGM spermicide avec des fonds de recherche du ministère de l’Agriculture étasunien, ce même ministère qui, en dépit de l’opposition du monde entier, a continué à financer le développement de la technologie Terminator, actuellement détenue par Monsanto.

Dans les années 90, l’OMS a lancé pour des millions de femmes entre 15 et 45 ans du Nicaragua, du Mexique et des Philippines, une campagne de vaccination soi-disant contre le tétanos, une maladie survenant de choses comme marcher sur un clou rouillé. Les hommes et les garçons n’étaient pas vaccinés, en dépit du fait qu’ils sont vraisemblablement tout aussi susceptibles que les femmes de marcher sur des clous rouillés.

À cause de cette curieuse anomalie, le Comité Pro Vida de México, une organisation laïque catholique romaine, est devenu méfiant et a fait tester un échantillon du vaccin. Les tests ont révélé que le vaccin antitétanique en train d’être colporté par l’OMS uniquement pour les femmes en âge de porter des enfants, contenait de la Gonadotrophine Chorionique ou hCG, une hormone naturelle qui, combinée à une anatoxine tétanique, activait des anticorps rendant la femme incapable de maintenir sa grossesse. Il a été dit qu’aucune femme n’a été vaccinée.

Il est apparu plus tard que la Fondation Rockefeller avec le Comité sur la Population de Rockefeller, la Banque Mondiale (qui abrite le CGIAR), et l’Institut National de la Santé des États-Unis, ont été impliqués dans un projet long de 20 ans, commencé en 1972, afin de mettre au point pour l’OMS un agent abortif dissimulé dans un vaccin contre le tétanos. Par ailleurs, le gouvernement de Norvège, l’hôte de l’arche de Noé végétale de Svalbard, a fait un don de 41 millions de dollars pour développer un vaccin antitétanique spécial, ayant la capacité de provoquer l’avortement.

Est-ce une coïncidence que ces mêmes organisations, depuis la Norvège jusqu’à la Fondation Rockefeller, en passant par la Banque Mondiale, soient également engagées dans le projet de chambre forte pour semences à Svalbard ? Selon le professeur Francis Boyle, qui a rédigé la Loi sur l’anti-terrorisme et les armes biologiques, promulguée par le Congrès étasunien en 1989, le Pentagone est « désormais préparé à disputer et à gagner la guerre biologique » dans le cadre de deux directives de stratégie nationale de Bush adoptées, remarque-t-il, « sans que le public le sache, et révisées » en 2002. Boyle ajoute que, de 2001 à 2004, le gouvernement fédéral étasunien a dépensé 14,5 milliards de dollars pour uniquement des travaux liés au bio-terrorisme civil, une somme faramineuse.

Beaucoup de dollars du gouvernement étasunien sont dépensés dans la recherche de guerre biologique impliquant le génie génétique. Jonathan King, professeur en biologie au MIT, dit que « les programmes de bio-terrorisme en pleine expansion représentent la naissance d’un important danger pour notre propre population. » King ajoute, « bien que ce genre de programmes soit toujours appelé défensif, avec les armes biologiques les programmes défensifs et offensifs se recouvrent presque complètement. »

L’avenir nous dira, à Dieu ne plaise, si l’arche de Noé végétale du Svalbard de Bill Gates et de la Fondation Rockefeller fait partie d’une autre Solution Finale, celle entraînant l’extinction Définitive, de la Grande Planète Terre.

***************

Les articles dénonçant le danger que représentent les OGM sont pléthore. Pour n’en citer qu’un.

En Grande Bretagne, The Independent en date du 22/05/2005 annonçait qu’il était désormais en mesure de révéler les détails d’un rapport de 139 pages sur une recherche «secrète» menée par Monsanto sur l’effet des OGM.

Des rats nourris avec du maïs génétiquement modifié développaient des anomalies de leurs organes internes et des modifications de leur sang. Ce texte  amplifia considérablement les inquiétudes sur les conséquences que les OGM pouvaient avoir sur la santé humaine et nombreux furent ceux qui insistaient encore une fois sur le manque de recherche concernant les effets sur l’homme. Des médecins déclarèrent que la modification sanguine des rongeurs pouvaient indiquer que leur système immunitaire avait été endommagé ou qu’une tumeur était apparue et l’organisme s’était mobilisé pour la combattre.

Le Docteur Vyvian Howard de la Liverpool University demanda à ce qu’une recherche complète soit publiée étant donné que les détails du rapport donnaient à première vue matière à inquiétude.

Le Docteur Michael Antoniu, expert en génétique moléculaire à Guy’s Hospital Medical School s’exprima lui aussi en disant que d’un point de vue médical le rapport était inquiétant, ajoutant "qu’il avait très surpris par le nombre de modifications significatives sur les rats nourris aux OGM".

Bien que le rapport sorte de chez Monsanto, cela ne les empêcha aucunement de déclarer les anormalités des rats non significatives et dues au hasard, reflétant les variations qu’il peut y avoir entre différents rats !

La totalité des résultats étaient contenus dans le rapoert complet que Monsanto refusa de transmettre sous le motif qu’il contenait des informationscommerciales confidentielles que ses concurrents pourraient utiliser !       

Et pour finir l’épisode, le porte parole de Monsanto dit tout simplement que "ceux qui opposaient des critiques sur le MON 863, un produit qui somme toute n’était pas nouveau devaient se rapprocher des autorités de régulation, au nombre de neuf, qui l’avaient déclaré sans danger."

Et voilà la boucle est bouclée ! Non pas tout à fait !

En effet, il est important de savoir que la famille Rockefeller a également l’honneur d’être répertoriée dans le site prestigieux de American Jewish Archives.

Un pays – continent qui était effectivement prévu pour être le Nouveau Monde mais pas celui que l’on nous propose aujourd’hui, plutôt son exact opposé !      

Ces deux familles Monsanto et Rockefeller font partie des premières familles juives qui s’installèrent aux Etats-Unis. 

Celui d’origine avait été inspiré aux Pères Fondateurs par le Dieu Véritable et Légitime de la Race Humaine, autrement dit le Dieu des Gentils afin que tous les Gentils épris de Justice et de Liberté qui souhaitaient quitter l’Europe déjà bien abîmée par l’influence juive puissent vivre libres et heureux sur ce pays-continent où ils pourraient se construire une vie nouvelle en fonction de leurs valeurs et aspirations.      

Et malheureusement cette tentative tourna au fiasco.   

Pour finir cette petit vidéo de Mike Adams the Health Ranger du site Natural News http://www.naturalnews.com/

Un site à consulter si vous voulez connaître l’information américaine et donc savoir ce qui nous attend ici en Europe.  

Merci à lui !

Comme MERCI À TOUS CEUX QUI TRAVAILLENT CHACUN DE LEUR CÔTÉ À INFORMER 1, 2, 3 PERSONNES QUI FONT ENSUITE 10,20,30..

Chaque personne compte ! 

 

*******

1 - OGM, semences de destruction  l’arme de la faim, par William Engdahl page 13

2-ttp://www.cfr.org/publication/22894/conversation_with_us_secretary_of_state_hillary_rodham_clinton_video.html

3- OGM, semences de destruction  l’arme de la faim, par William Engdahl page 23

4 – ibid p 186

5 - La vie selon Monsanto, le film, de Marie Monique Robin.

6 - OGM, semences de destruction  l’arme de la faim, par William Engdahl page 27

7 –  http://www.soilassociation.org/News/NewsItem/tabid/91/smid/463/ArticleID/395/reftab/57/t/Helen-Wallace-resigns-from-FSA-s-steering-group-on-GM/Default.aspx

8 - http://www.genewatch.org/

9- http://www.freenetpages.co.uk/hp/a.pusztai/

10 – OGM, semences de destruction  l’arme de la faim , William Engdahl, page 37

11 – ibid page 43

12 - http://www.i-sis.org.uk/index.php

Il existe certains textes en français

http://www.i-sis.org.uk/GE-french.php

13 - Le Monde selon Monsanto de M.M Robin p 92 à 94 de l’édition La Découverte/Poche.

14 – ibid

15 - Ho MW.UK Food Standards Agency study proves organic food is better. Science in Society 44, 32-33, 2009).

Dana Goldstein 

© Tous droits réservés pour tous pays 

2011 – 2012

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 février 2012 dans Deuxième Partie, Mon Livre

 

Tags: , , , , , , ,

Deuxième partie – Chapitre 1 – Contrôle sur la psyché gentille (2)

LE CERVEAU HUMAIN : UNE MERVEILLE RESTREINTE À DESSEIN 

Il est préférable d’avoir lu préalablement la 1ère partie

De toutes les diverses formations que je suivis, il y en a une qui me plongea dans une profonde perplexité, il s’agit du coaching.

Je suivis cet enseignement pendant neuf mois. Les formateurs  nous présentèrent cette nouvelle méthode, qui en était encore à ses tous débuts en France, comme l’enfant de troisième génération après l’Hypnose Ericksonienne et la PNL.

L’hypnose, sur laquelle je reviendrais car elle tient une part importante sur le sujet que nous abordons maintenant, est un état de conscience modifié accessible par la transe, qui est une totale relaxation du corps afin que les sensations physiques disparaissent au profit de celles de l’esprit.

Cet état permet à la personne d’avoir accès à ses ressources inconscientes pour faciliter une guérison,  exploiter de nouvelles ressources, ou reprogrammer son cerveau.

Milton Erickson, fut un psychiatre et psychothérapeute américain très connu qui créa la méthode d’hypnose qui porte son nom. Cet homme était né avec des problèmes de santé lorsque, à l’âge de 17 ans, il fut atteint d’une forme très grave de poliomyélite qui le paralysa totalement, ne lui laissant que l’usage des yeux et de la parole.

Doté d’une volonté de fer, il sortit  petit à petit de sa paralysie en s’auto-hypnosant. Ainsi, alors qu’il était condamné par son médecin à une mort imminente, il découvrit la force de l’esprit et retrouva l’usage de ses membres. Fils de fermier, il ne put toutefois en faire son métier à cause des séquelles de sa maladie et décida donc de devenir médecin. Il devint psychiatre et psychothérapeute, mit au point sa méthode d’hypnose qui  réhabilita cette très ancienne technique mal-aimée en lui donnant des vertus thérapeutiques.

La Programmation Neuro Linguistique (PNL) quant à elle, est un ensemble de techniques, de modèles, de procédures destinés à favoriser une bonne communication entre les personnes pour obtenir de meilleures relations mais surtout de meilleurs résultats aussi bien sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

Pour finir, le coaching est une méthode d’accompagnement personnel ou professionnel qui vise un résultat concret et mesurable dans la vie de la personne coaché qui, au départ, a une demande précise.

Ces techniques demandent d’abord un travail sur soi. Ce sont des outils de développement personnel pour soi avant d’être pour les autres, les clients. Malheureusement, ceci est de la théorie. En  pratique, pour ce que j’en ai vu, les choses sont un peu différentes et ces techniques deviennent vite des outils de manipulation de l’autre.

I – UNE HISTOIRE DE CERVEAUX 

Le cerveau humain est composé de deux hémisphères, le droit et le gauche séparés et reliés entre eux par le corps calleux, réseau de fibres nerveuses semblable à un réseau de lignes téléphoniques qui sert de pont de communication entre les deux.

Hémisphère droit et gauche - entre les deux, le corps calleux

Le cerveau gauche est le conscient que nous utilisons dans notre vie quotidienne pour prendre toutes sortes de décisions «conscientes» et logiques. Il est de nature masculine et  active.

Le cerveau droit est la partie passive, réceptive, influençable à laquelle nous pouvons accéder lorsque nous arrêtons de penser grâce à la méditation ou à l’hypnose.Le cerveau humain est organisé pour fonctionner en tant qu’unité parfaite dans toutes les circonstances de la vie. Bien que ces deux hémisphères aient des fonctions bien distinctes, nous ne pouvons fonctionner de manière optimale que si les deux cerveaux sont mobilisés en même temps. 

Tableau 1


Le problème est de développer un hémisphère plus que l’autre, ce qui déséquilibre l’ensemble.

L’hémisphère «dominant» prend le pouvoir et bloque la partie «dominée» qui ne peut plus à ce moment là assumer son rôle, sa fonction et sa participation au bien-être et à la santé du corps, et par voie de conséquence au bien-être global de la personne dans tous les domaines de sa vie.

Sous l’influence de l’éducation, de la société et des préjugés qui nous entourent, nous limitons à partir de l’âge de trois ans notre capacité à mobiliser les deux cerveaux. Et nous choisissons inconsciemment l’un ou l’autre.

Dans notre société occidentale, la plupart du temps pour ne pas dire toujours, nous optons pour le cerveau gauche, rationnel, organisé, limité qui va suivre les règles imposées. Nous laissons de côté notre côté «artiste», créatif, spontané.

Nous réfléchissons plus que nécessaire avant d’agir au point de ne plus être ni «naturel», ni «authentique», ni spontané».

Or, si nous ne fonctionnons pas avec l’entièreté de notre être, nous nous retrouvons alors dans des problèmes inextricables.

Un déséquilibre entre les cerveaux droit et gauche peut générer un manque de concentration mais aussi la difficulté à déterminer ce qui est important ou pas.

Nous pouvons recevoir des tonnes d’informations sans savoir éliminer celles qui sont sans importance. Il peut aussi y avoir une incapacité à ordonner et à retenir les caractéristiques et faits importants.

 FONCTIONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU CERVEAU CHEZ L’ENFANT  

Entre six mois et un an, l’enfant développe sa façon de bouger. Il développe un mouvement bilatéral, c’est à dire que pour marcher ou ramper, il utilise la jambe gauche et le bras droit et vice versa. 

Dans cette manière de se déplacer, les deux hémisphères sont utilisés en même temps. Oui, parce que le cerveau droit contrôle le coté gauche du corps et le cerveau gauche, le coté droit.

Si la phase rampante de l’enfant est mal vécue ou insuffisante, il y a un risque que l’automatisation ne se fasse pas. Il ne pourra alors pas bouger en croisé automatiquement et il se développera de façon homolatérale (jambe droite, bras droit ou jambe gauche, bras gauche) et vivra des tâches en aveugle car une vue d’ensemble lui manque. 

Une personne bilatérale (qui fonctionne de manière croisée, jambe gauche, bras droit) se conduira de manière souple, libre et «intégrée» car en bougeant, elle mobilise ses deux hémisphères. 

QUAND L’ENFANT DEVIENT ADULTE  

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, sous la pression de la société, il va progressivement perdre la capacité à mobiliser ses deux cerveaux et évoluer de manière plus homolatérale que bilatérale. A partir de là, les problèmes commencent et peuvent prendre, suivant la partie du cerveau concernée, les formes suivantes : dyslexie, difficulté à prendre la parole, «deux mains gauches» pour le travail manuel, incapacité à calculer, incapacité à créer ou à nouer des relations avec d’autres personnes, incapacité à écrire correctement, incapacité à parler de soi…

Par contre, une personne intégrée (bilatérale) va fonctionner en tant qu’unité physique, mentale et spirituelle. Et le premier pas vers cette intégration est d’être capable d’utiliser ses deux hémisphères en même temps.

Une personne intégrée est capable de canaliser son intuition, de traiter une information avec ses deux hémisphères en même temps, elle peut bouger et penser en même temps, parler et écouter en même temps, écrire et lire ce qu’elle écrit en même temps.

Elle peut s’investir de tout son être dans une tâche donnée, ne plus voir le temps passer, être hors du temps au point d’en oublier de manger, de dormir.

Tableau 2

Toutes ces techniques nous apprennent que tout ce qui se passe chez une personne commence d’abord par son  psychisme.

Le psychisme, autrement dit, le cerveau est à la base du meilleur comme du pire.

NOTRE FONCTIONNEMENT MENTAL ACTUEL 

Là où je veux en venir est,  que nous vivons une époque où le cerveau gauche est dominant, ce qui n’est pas dû au hasard comme vous vous en doutez.

Si nous avons un cerveau dominant et l’autre dominé, ce n’est pas bon du tout pour l’équilibre, la santé et la vie des personnes concernées.

Si vous relisez mon petit tableau noté 1, vous constatez aisément que c’est le cerveau droit qui est malmené. Toutes ces caractéristiques, tous ses potentiels sont plutôt mal vus et dénigrés par la société qui nous oblige à vivre dans le  rationnel, le logique, le séquentiel, le cloisonné, le matériel, le concret.

Tout est mis dans des petites boites, bien rangé, bien étiqueté.

Celui qui est dans sa petite boite (métier, spécialité etc..) devient un pro de sa petite boite mais il ne lui vient même pas l’idée d’aller voir dans la boite à côté ce qui s’y passe.

Autrement dit, il est souvent très intelligent dans son domaine mais très ignorant des autres.

Mais la société a été organisée ainsi et va récompenser celui qui suit cette règle ! 

La société ne veut pas qu’il y a ait de transversalité parce que si c’était le cas, les personnes seraient plus ouvertes d’esprit et surtout feraient les liens entre les domaines, les constats, les problèmes.

Aussi, il n’en est pas question.

Si l’on revient à notre tableau 1, on peut voir que le cerveau gauche, c’est aussi le matériel donc l’argent. En effet  progressivement, l’argent a pris de plus en plus de place jusqu’à la situation actuelle où il a pris possession de la totalité de nos vies.

On ne pense qu’argent, on ne parle que d’argent même si les raisons peuvent être différentes selon les cas.

Les uns, qui sont d’ailleurs la majorité parce qu’ils courent après l’argent pour survivre et les autres parce qu’ils courent après l’argent par avidité, pour avoir encore plus.

Le résultat est que nous sommes, tous devenus obsédés par l’argent!

Donc nous sommes très largement dominés par notre cerveau gauche et sa course incessante après le matériel.

Plus cette course s’accélère, plus nous sommes dans le cerveau gauche, plus nous sommes dominés par notre cerveau gauche, plus nous sombrons.

Ce constat a des conséquences catastrophiques bien au-delà de tout ce que vous pourriez imaginer.

Je m’explique.

Le déséquilibre entre nos deux hémisphères droit et gauche est de plus en plus marqué dans le fonctionnement de la société qui tend à être totalement orientée cerveau gauche comme si le but était de totalement «faire disparaître» le cerveau droit.

L’effacer complètement ! Oups terminé, plus de cerveau droit !

Pour que nous en soyons réduit à suivre, le doigt sur la couture, les règles imposées par la société, tels des robots ou plutôt des esclaves.

LA SPÉCIFICITÉ DU MENTAL "GENTIL"

Or curieusement tous les potentiels, les dons, les capacités, les pouvoirs psychiques, la vision globale d’une personne se développent grâce à son cerveau droit.

Tout ce qui fait la particularité d’un Gentil, tout son potentiel de génie et de création divin est logé dans son cerveau droit.

 Je ne dis pas que l’autre ne compte pas, je dis simplement que ses dons divins sont dans le cerveau droit et ne peuvent être développés que par le cerveau droit.

Le cerveau gauche, gérant si je puis dire, le petit quotidien, indispensable au demeurant mais limité. En effet, ce n’est aucunement péjoratif, c’est tout simplement que l’hémisphère gauche n’a pas accès aux dimensions supérieures comme l’hémisphère droit. 

Je répète, toute la créativité, tous les dons, tous les pouvoirs psychiques des Gentils ne peuvent être développés que grâce à leur cerveau droit.

LE FONCTIONNEMENT DU MENTAL JUIF

Il est nécessaire à ce moment de mon exposé-témoignage de pointer du doigt, la différence fondamentale de mental entre un Juif et un Gentil que j’ai moi-même expérimenté. Les Juifs ont un cerveau gauche très développé,le siège de leur fameuse intelligence que l’on mesure en QI et par contre, un cerveau droit peu développé et surtout qui ne peut l’être que jusqu’à un certain point, bien en deçà de celui des Gentils.

Ceci, à dessein.

Cette différence de fonctionnement mental, que l’on peut également appeler mentalité bien que le terme soit réducteur du problème, fait que Juifs et Gentils ne peuvent se comprendre même s’ils parlent la même langue !

La définition qu’ils ont des mots, leur compréhension et les concepts qui leur sont sous-jacents sont profondément discordants, diamétralement opposés. C’est une des raisons pour lesquelles, on assiste très souvent à des dialogues de sourds. Leur conception mentale est structurellement distincte. Nous verrons tout ceci au fur et à mesure.

 

LA STRATÉGIE COMMANDO 

Aussi lorsque les Juifs ont pris le pouvoir, ils ont progressivement érigé une société basée sur leur fonctionnement mental, donc orientée cerveau gauche avec toutes ces caractéristiques.

Ce qui paraît logique puisque on ne peut organiser les choses qu’en rapport de ce que l’on est, et de comment l’on fonctionne !

Faisant cela, ils ont graduellement contraint les Gentils  à ne fonctionner que sur le cerveau gauche, plus limité comme nous l’avons vu ci-dessus et surtout qui n’est pas leur point fort à l’inverse des Juifs.

Aussi petit à petit, les Gentils ont perdu contact avec leur cerveau droit, leur génie et surtout leurs pouvoirs psychiques et occultes, et leur(s) Dieu(x). Ainsi, n’utilisant plus la partie la plus essentielle de leur cerveau, elle s’est atrophiée à l’image d’un muscle dont on ne se servirait plus et par conséquent, a débuté leur dégénérescence.

Ce qui était le but déclaré des Juifs.

Avant de continuer, je souhaite préciser que chaque cerveau a sa propre intelligence mais évidemment, elles ne sont pas de même nature  !

Ce qui a pour conséquence, que les Juifs ont une  intelligence réelle mais d’autant plus visible que la société est organisée par eux, donc on peut dire, pour eux, sur leur modèle, celui du cerveau gauche tandis que l’intelligence gentille est liée aux potentiels et caractéristiques de son cerveau droit.

Donc pour résumer et en conclusion déjà des points que nous venons de voir.

De par l’organisation de la société sur le modèle du cerveau gauche juif, les Gentils ont été grandement pénalisés.

Ne serait-ce que par les capacités et facilités de langage, les facultés d’analyse, la dialectique et la force de conviction que presque TOUS les Juifs possèdent qui a pour conséquence "d’impressionner" les Gentils.

La plupart du temps, les Gentils "stupéfaits" par ces qualités, que eux ne possèdent pas, sont intimidés et par conséquent "sous influence".

D’autant que pour rajouter au décalage et au désastre, n’ayons pas peur des mots, leur conscience, la gestion de leurs émotions, la réceptivité sont situées dans leur cerveau droit qui est plus manipulable parce que de nature réceptive.

De surcroît, les Juifs font souvent de longues études et/ou passent beaucoup de temps à étudier ce qui fait qu’en plus de la forme, ils acquièrent de nombreuses connaissances qui leur donnent un "contenu" qui favorise encore davantage le fait que les Gentils soient "bluffés".

Je sais que cela peut paraître un peu complexe mais je vais tenter de l’expliquer et de l’illustrer le plus clairement possible en faisant les liens dans tous les domaines.

A partir du moment où l’on considère que les Juifs sont sur Terre depuis environ 3600 ans pour remplir une mission précise qui est de détruire la race humaine qui comme nous l’avons vu était dans sa totalité Gentille/paiënne, il était nécessaire qu’ils débarquent équipés.

C’est bien ce qu’il s’est passé. Ils sont arrivés briefésarmés  et programmés pour mener à bien leur tâche.

Parce que justement le potentiel du génie divin Gentil était  le problème, c’était à lui qu’il fallait s’attaquer.

Et s’y attaquer comment?

En lui imposant un ennemi dont le fonctionnement était à l’opposé du sien.

Logique !

Et malheureusement réalité criante !

Donc les Juifs ont été "conçus" de manière à détruire le cerveau droit des Gentils. La première étape consistait à les convertir religieusement afin qu’ils soient DÉFINITIVEMENT coupés de leur accès naturel et spontané aux dimensions supérieures et à leur(s) Dieu(x) et qu’ils soient tirés vers le bas.

C’est le pourquoi des religions monothéistes qui ont créées précisément pour remplir ce rôle.

Avec comme base le Judaïsme .La religion juive est en effet le fondement des religions chrétienne et musulmane.

Je répète donc qu’elles n’ont rien de spirituel et sont simplement des outils politiques d’assujettissement des consciences et des corps Gentils. Outil dont la substance, le matériel volé (histoires, personnages, dieux des Gentils) fut corrompu, falsifié et rhabillé à la mode juive.

Les Gentils ont été créés afin d’avoir la capacité de devenir des dieux.

Ce sont donc des dieux en devenir, encore pour l’instant !

Non, non je ne plaisante pas du tout puisque malheureusement si nous en sommes là, c’est bien à cause de cela. Je vous demande de vous référer au chapitre création de l’humanité pour éviter trop de digressions dans une histoire déjà très compliquée qui me ferait perdre le fil de ce que je suis en train d’expliquer.

Cette capacité n’est accessible que par le cerveau droit. 

Le dieu créateur des Gentils a créé des êtres, la race humaine, à son image et à sa ressemblance pas seulement physique mais également spirituelle, leur faisant don d’une âme, d’une conscience et d’un ADN qui pouvaient les amener à devenir des dieux à part entière, s’ils travaillaient  à développer ce potentiel.

Ce que les Gentils commencèrent à faire lorsqu’ils vivaient avec leurs Dieux.

Ce potentiel divin réside dans le cerveau droit parce que les Dieux, eux-mêmes ont un cerveau droit très puissant.

En fait, leurs pouvoirs résident dans cet hémisphère qu’ils utilisent à 100% puisque, à l’inverse des humains, ils n’ont pas à gérer de "petit quotidien matériel" qui ne fait pas partie de leur monde.

A l’époque les Dieux vivaient sur Terre au milieu des humains, les éduquaient, les enseignaient.

C’est la raison des grandes anciennes civilisations comme notamment, l’Inde Ancienne, l’Amérique du Sud,  l’Egypte Ancienne dont on a beaucoup de difficultés à expliquer les réalisations, encore de nos jours.

Les humains vivaient donc heureux auprès de ces dieux bienveillants qu’ils révéraient profondément.

Lorsque les Juifs sont arrivés sur Terre, ils savaient que pour détruire les Gentils, il fallait d’abord les séparer de leurs Dieux afin de détruire leur relation en plus de leur potentiel spirituel.

Il était nécessaire de séparer le Dieu Créateur de sa création, autrement  dit le Père de ses enfants.

Je ne rentre pas ici sur les circonstances qui ont amenées cette situation car elle est traitée dans d’autres chapitres à venir. 

Les Juifs firent donc une opération commando en territoire ennemi (le cerveau droit des Gentils) pour récupérer leur potentiel spirituel et le ramener dans le giron juif. 

Ce raid fut mené via la création de la religion chrétienne et surtout via une très puissante magie noire kabbalistique, qui depuis n’a jamais cessé d’être "entretenue" puisque les Juifs religieux et les rabbins passent leur journée à réciter des malédictions contre les Gentils même si entre temps, ils sont devenus Chrétiens.  

Opération commando sur le cerveau Gentil/païen/humain

 

La grande perversité fut de créer une religion, le Christianisme, qui récupérait tous les ingrédients de leur histoire terrestre avec leurs Dieux et qui donc résonnait  dans leur inconscient comme quelque chose de connu.

Il est important de préciser pour ceux qui n’en sont pas encore conscients que les Juifs sont des individus profondément pervers, tordus et cruels à l’image de leur dieu tandis que les Gentils sont, au départ, "purs" et "intègres" à l’image aussi de leur dieu.

Les qualités et vertus de ces derniers sont devenues des handicaps et même des défauts entre les mains sans conscience des Juifs.

Le pire étant la naïveté, en face de la fourberie des Juifs. Autrement dit, les Gentils n’étaient ni équipés ni prêts pour se retrouver face à de tels individus.      

Néanmoins, cette incursion en territoire ennemi afin de prendre le contrôle du cerveau droit gentil ne se passa pas si facilement car les païens de l’époque, évolués, comprenaient ce qui était en train de se produire et résistèrent autant que possible.

Mais malheureusement ils se firent massacrés.

Leurs attaquants confisquèrent la Connaissance qui leur avait été donnée par leurs Dieux.

Les Juifs l’étudièrent afin d’une part de mieux connaître ceux qu’ils avaient à détruire et d’autre part, de la récupérer pour eux contre les Gentils.

Ils volèrent donc ce qui appartenait aux Gentils, et de nouveau l’arrangèrent à la mode juive pour, notamment, en revendiquer la paternité.

Cette connaissance est, en grande partie, la kabbale qui n’est autre qu’une puissante magie de protection pour les Juifs, de malédiction pour les non-Juifs.

Le problème est que toute cette organisation politico-religieuse (bible, religions…) donne l’illusion que rien d’important n’a jamais existé avant les Juifs et qu’eux seuls ont apporté une vraie valeur ajoutée à la civilisation humaine qui n’était que hordes de barbares et sauvages avant l’arrivée du peuple élu. 

Ce qui naturellement est FAUX et encore une fois, le contraire de la réalité. 

Les Juifs sont arrivés sur Terre, ont tout volé puisque n’ayant aucun historique à porter à leur crédit, il fallait bien qu’ils s’en inventent, s’en sont déclaré les fondateurs et donc les propriétaires et, surtout ont mis tout en oeuvre pour EFFACER tout ce qui avait existé avant, autrement dit toute l’histoire vécue des Gentils.       

EFFACER LA MÉMOIRE DES GENTILS

Ce point est capital.

LES JUIFS S’EMPLOIENT DEPUIS PLUS DEUX MILLE ANS À EFFACER LA MÉMOIRE DES GENTILS COMME A EFFACER TOUTE TRACE DÉRANGEANTE DE LEUR PASSÉ QUI DÉMONTRERAIT ET DÉNONCERAIT L’IMPOSTURE.

Une des grandes différences entre les Juifs et les Gentils, comme je l’ai déjà évoqué est que les premiers ont un projet de race tandis que les seconds ont, au plus, un projet familial.

Et encore une fois, il y a une certaine logique à tout cela.

Considérant que les Juifs sont arrivés sur terre non pas "naturellement" mais en mission, une mission qu’ils savaient durer plusieurs milliers d’années, il était essentiel de rester "focalisés " sur le but pour éviter toute "dispersion". Ce fut  un des principaux objectifs que se fixait la religion qui, par ses règles draconiennes, favorisa grandement le passage de "témoin" d’une génération à l’autre.

Nous sommes avec les Juifs sur un problème de race et de mission. Par conséquent, tous les Juifs connaissent leur "histoire" qui fait partie de notre éducation mémorielle et savent qu’aujourd’hui est la conséquence d’hier en même temps qu’il prépare demain.

Autrement dit, les Juifs vivent au quotidien avec la totalité de leur histoire présente et bien vivante dans leur esprit et c’est dans cette optique-là que leur rôle de victime professionnel prend toute son ampleur et importance.    

Ce n’est pas du tout le cas des Gentils dans leur grande majorité. 

Tout d’abord étant donné qu’ils ont été créés de manière "naturelle", autrement dit, qu’ils ne sont pas en mission sur Terre mais chez eux, que de surcroît, ils étaient "seuls" en tant que race, la race humaine, vivant avec leurs Dieux, ils n’ont jamais eu besoin de se focaliser d’une manière pathologique sur le problème de race. 

Si on ajoute à cela que les Juifs ont travaillé dès le départ à effacer leur mémoire, via cette magie noire d’une part, et d’autre part, via les enseignements christiques qui visaient leur reprogrammation, le résultat est que pour les Gentils, c’est aujourd’hui qui compte ! 

Le reste, "c’est de l’histoire ancienne", "c’est vieux", "ça fait longtemps", "c’est fini".    

Ils sont dans le fameux "ici et maintenant" qui est une réalité mais pas ici-bas dans notre dimension vibratoire trop lourde, trop dense d’espace-temps linéaire. 

Donc les Gentils n’ont pour la plupart que faire d’hier et de leur histoire ! Ils vivent dans le présent.   

Ce qui a des conséquences dramatiques car ils ne cherchent pas à comprendre, à étudier, à rechercher le pourquoi du comment et sont à ce moment-là des proies faciles à qui l’on peut raconter n’importe quoi. Ce que les Juifs font jusqu’à plus soif. 

Aussi petit à petit l’air de rien, ces derniers modifient l’histoire de véridique en inventée et au fur et à mesure qu’ils avancent, ils détruisent ce qui était là AVANT et qui est pourtant la VÉRITABLE HISTOIRE. 

Avec les Juifs, nous sommes sur le registre: "Nous inventons la vérité dont nous avons besoin, le reste n’existe pas! Nous sommes la Vérité et la Réalité !" et comme très peu nombreux sont ceux qui osent les défier sur ce terrain, ils ont le champ libre !

C’est aussi certainement une des raisons qui font que malgré une excellente analyse de bien des Gentils, aucun ou presque n’ose remettre en cause la barrière biblique. Ils restent bien sagement parqués dans l’enclos de la bible, autrement dit dans le piège religieux conçu par les Juifs.

Donc c’est lavage de cerveau à tous les étages et à tous les services, avec en priorité : religion et histoire mais ne vous inquiétez pas, tout le reste suit.

Il y en a qui n’ont pas fini de tomber de haut !

LE CERVEAU GLOBAL JUIF OU LE MODÈLE ABSOLU

Si vous regardez mon dessin sur l’opération commando, vous observez que le cerveau gentil a été absorbé dans le cerveau global juif.

C’est une réalité qui explique que nombre d’entre vous ressentent vivre dans cette fameuse matrice dont traite le film  Matrix.

En fait le cinéma juif hollywoodien nous donne de très nombreuses informations sur la réalité manipulée de notre société, sur l’histoire humaine depuis que les Juifs ont envahi la terre, sur les conditions dans lesquelles cela a été fait et pour finir sur l’avenir des humains.

En précisant au passage, que tous les films de science-fiction sont plus proches de la réalité vraie, cette fois-ci que de la fiction.

Donc pour revenir à notre cerveau global, nous sommes effectivement sur le registre du MODÈLE ABSOLU, LE PRINCIPE D’UNITÉ qui va ensuite se décliner sur tous les modes et dans tous les domaines pour se joindre et se rejoindre sous la même bannière, le Dieu des Juifs ou le dieu aux cent pseudonymes  !

Le cerveau Gentil (bleu) a été absorbée en totalité dans la matrice juive (orange) dont la magie kabbalistique est à la base

La conversion des Gentils au programme religieux des Juifs était donc une priorité essentielle pour la suite des opérations.

Il était vital qu’ils se fassent absorber dans la matrice juive.

En d’autres termes, en adoptant le Christianisme, les païens firent beaucoup plus que de sortir du polythéisme, ils furent dépossédés de leur héritage divin, passèrent sous contrôle juif psychologiquement, mentalement, spirituellement, physiquement et commencèrent dès lors une descente aux enfers qui allait les mener au point au nous en sommes.

Bien sûr, ils ne firent pas ce choix de gaité de coeur, ils y furent contraint. C’était ça où la mort.

Mais dès ce moment, débuta leur régression et leur dégénérescence via, notamment  les  enseignements christiques, qui furent le premier empoisonnement psychique qui eut pour effet de les désarmer totalement,  sexuellement et psychologiquement.

Comme vous pouvez le voir sur mon petit dessin ci-dessus, le cerveau gauche juif gagna du terrain jusqu’à envahir la totalité du cerveau, donc hémisphères gauche et droit, et le cerveau gentil fut accaparé en totalité dans ce processus.

Il en résulte que nombre de Gentils se sentent comme enfermés dans une gangue, ce qui est une réalité puisqu’ils ont été cernés par les Juifs sur tous les plans : physique, mental et spirituel.

Le système juif fut organisé concrètement et magiquement comme un énorme cerveau que l’on programme et les Juifs sont depuis leur création et leur arrivée sur terre  "connectés" en permanence à ce programme sur les buts essentiels de  la mission, à savoir l’extermination des Gentils.

Je sais que ça fait un peu science-fiction, cinéma hollywoodien et "elle a beaucoup d’imagination" mais c’est bien là l’intention des Juifs que tout cela ne fasse pas réel tellement c’est gros.

C’est la raison pour laquelle je vous ai dit, d’emblée, qu’il était nécessaire que vous ayez l’esprit ouvert et aussi que vous écoutiez vos ressentis et non pas votre raisonnement mental (cerveau gauche) mais plutôt votre intuition, celle qui vient du corps (cerveau droit).

Bref, je continue.

Ceux qui ont fait une étude sur les Juifs ont pu constater tous les dénominateurs communs du discours juif aux quatre coins de la planète, notamment sous des apparences, "nous sommes des hommes de bien, des humanistes, des philanthropes"!

En fait ces vocations d’humanisme et de philanthropie ont le gros avantage de façonner la société selon leurs objectifs  sous des motifs fallacieux et à coup de milliards de dollars exonérés d’impôts via leurs diverses fondations.

Il y a aussi ceux qui sont de plus en plus nombreux à se positionner sans complexe en tant que Juif, à l’image du Juif d’affirmation de BHL (Bernard- Henri Lévy) ou encore Eric Zemmour qui tout en jouant celui qui défend les positions des Gentils Français déclare comme ça, l’air de rien, qu’il est d’abord et avant tout Juif !

Tous ces constats sont à mettre au crédit du compte de cette fameuse unité centrale appelée selon les uns ou les autres : CERVEAU (global), MODÈLE ABSOLU, DIEU, UNIVERSEL….j’en passe et des meilleures. Ils roulent tous pour le même patron si je puis dire!

Je vous invite à regarder ces quelques secondes de vidéo qui même si elles ne correspondent pas tout à fait sur notre sujet du cerveau sont tout de même très intéressantes à plus d’un égard.

Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais, je traduis ci dessous la pensée judaïque de ce grand écrivain !

 

"La chose qui rend le Judaïsme dangereux pour chaque personne, pour chaque race, pour chaque nation, pour chaque idée, est que nous brisons les choses qui ne sont pas vraies : nous ne croyons pas aux frontières des nations, nous ne croyons pas à l’idée de ces dieux individuels qui protègent des groupes d’individus, ce sont des constructions artificielles ……nous sommes une force corrosive, nous détruisons les faux dieux de toutes les nations parce qu’ils ne sont pas réels…"        

C’est clair: les Juifs sont une force corrosive qui commença par dissoudre, dissocier, détruire… le cerveau gentil.

Voyez la force de conviction qui anime ce Juif, voilà comment sont TOUS les Juifs, chacun avec leur personnalité.

Pour corroborer à nouveau ce concept de cerveau global, d’ordinateur central, Dominique Aubier qui est immergée dans la kabbale jusqu’à s’y noyer, nous révèle dans chacune de ses vidéos des petits bouts de cette réalité. Si vous les écoutez, il y en a notamment une qui se nomme "Kadhafi, Tsunami – Qui fait quoi et où ?" qui nous explique via des événements le concept du modèle absolu en relation avec le cerveau, ses deux hémisphères et l’influx nerveux allant de l’un à l’autre.

Ce dernier point est capital car il faut comprendre que l’influx nerveux est le support, le véhicule si vous voulez, de tout ce qui va être fait en magie. Donc, c’est une clé de compréhension importante.

Les Gentils ont été conçus comme une unité parfaite holistique aussi dès qu’ils ne furent plus en capacité de vivre selon leur nature, d’utiliser leur cerveau droit comme ils le faisaient, toutes sortes de problèmes apparurent. Le corps humain étant une entité intègre, indivisible, si un organe, un muscle ou quoi que ce soit d’autre ne peut fonctionner normalement, cela a des conséquences sur d’autres parties du corps et ainsi de suite tout se déséquilibre, un peu à l’image de l’effet domino.

Aussi avec le fonctionnement d’un cerveau désormais déséquilibré auquel on ajoute tout un système d’enseignements religieux basés sur les notions de péchés, de pureté et d’impureté, une histoire abîmée, et une propagande constante via tous les moyens religieux et autres, visant l’auto-dévalorisation, le mental des Gentils fut lourdement affecté  et leur corps également.

La sexualité, désormais frustrée, fut un facteur très important de déséquilibre.

D’autant que dans sa conception humaine, la sexualité tient une place essentielle qui était au centre de leur vie lorsque les Gentils vivaient avec leurs Dieux.

Mais je précise de suite, pas une sexualité telle qu’on la comprend de nos jours.

Ce fut donc LE domaine visé en priorité par les Juifs avec celui de l’esprit. 

Le corps étant un système interdépendant, la frustration et la culpabilité sexuelles eurent des effets dévastateurs, dont on peut actuellement mesurer les effets et encore que pour ce dont nous entendons parler.

Toute énergie refoulée n’ a pas d’autre choix que de se frayer un autre chemin puisqu’elle ne peut plus passer là où elle avait l’habitude.

C’est à l’image d’un conduit qui serait bouché alors qu’arrive une énorme quantité d’eau ; la pression que produit cette quantité d’eau si elle ne peut pas passer par le tuyau va devoir trouver un autre chemin, elle n’a pas le choix mais ses autres voies n’étant pas le circuit naturel, vont  nécessairement faire des dégâts.

Or nous verrons que les "enseignements subis" ou lavages de cerveau ont des but précis; ils génèrent des croyances qui ont la capacité de modeler la vie à l’image de celui qui a la croyance, ce qui va aussi s’inscrire dans son corps et va donc provoquer des blocages et toutes sortes de problématiques.

Et le but était bien de bloquer les corps autant que les esprits afin qu’ils ne puissent jamais retrouver le chemin de leur héritage divin.

PSYCHIATRES, PSYCHOLOGUES, BEHAVIORISTES ET CIE

C’est la raison pour laquelle, après le programme religion et le lavage de cerveau qui alla de pair, les Juifs prirent  en main toutes les professions liés à l’esprit, au mental, au psychisme humain pour tenter de finir de régler leur compte aux Gentils.

Ils devinrent psychologues, psychiatres, behavioristes et décrétèrent les maladies mentales.

Ayant auparavant castré la sexualité via la religion, ils savaient que nécessairement il s’ensuivrait des troubles. En effet, l’unité corps, âme et esprit est une réalité comme nous l’avons vu précédemment qui est la seule manière de traiter  la maladie. Toute énergie frustrée sexuellement parlant va devoir trouver une autre voie pour s’exprimer.

Et comme par hasard, le sexe et l’esprit sont à la base de toute la santé humaine gérées par le premier et le septième chakra.

Donc les Juifs prirent en main le domaine médical à l’image du reste et mirent en place la fameuse médecine allopathique, de plus en plus dénoncée et contestée pour ses effets dévastateurs sur la santé humaine puisque à l’image du cerveau gauche, elle sépare tout, cloisonne tout. Aussi le problème "réglé" à gauche déclenche bien souvent un problème encore plus grave à droite.

Mais bon maintenant que vous commencez à être sérieusement au fait de la situation, il n’y a rien d’étonnant, nous sommes dans la droite ligne de : détruire, détruire à tout prix tandis que l’on prône le contraire.

Bref le résultat fut que la médecine du 20ème siècle s’installa bien confortablement et avec elle, les médecins, et leurs spécialités, les nouvelles règles ou lois médicales, l’industrie pharmaceutique et bien sûr, le contrôle en amont sur l’enseignement, autrement dit sur les études de médecine.

Tout ce panel contrôlé par les Juifs avec en tête de liste la famille Rockefeller, polyvalente et en supervision de la stratégie totale.

De plus en plus de personnes "consultèrent" puisque simultanément la pression de la vie augmentait sollicitant de plus en plus les ressources nerveuses des Gentils.

Et ils furent plus nombreux à se retrouver pris en main parce que, ayant de graves problèmes psychologiques.

Devant cette ampleur, même les généralistes commencèrent à prescrire calmants, anti-dépresseurs et toute la panoplie  des médicaments qui agissent sur le cerveau et le système nerveux central.

Et l’on commença à répertorier tous les problèmes psychologiques qui furent définis de manière aléatoire et surtout non fondées sur des examens, comme analyse de sang par exemple. Pour la simple raison, qu’un problème psychologique ne se mesure pas concrètement, il fait partie du non mesurable.

Autrement dit, on peut dire n’importe quoi sur n’importe quel symptôme concernant l’esprit et le déclarer une vérité, pire, un dogme !

Voilà donc une autoroute toute tracée pour détruire ce qui reste du génie et de l’héritage divin dans les cerveaux Gentils tout en s’en mettant plein les poches. 

Il était ensuite d’une simplicité enfantine de dresser une liste de "pathologies mentales" d’y associer, une médication qui détériorerait un peu plus le cerveau humain et voilà où nous en sommes.   

Dans son livre Drug-Induced Dementia: A Perfect Crime, (La démence induite par les médicaments) la psychiatre Grace E.Jackson ayant notamment travaillé en milieu carcéral mais aussi Médecin-psychiatre Officier de la Navy  présente une analyse méthodique inattaquable de preuves scientifiques et épidémiologiques qui prouvent que tous les médicaments sensés soigner les troubles psychologiques sont au contraire responsables de lésions cérébrales et de morts prématurées.   

Elle met notamment en évidence : 

- le lien causal entre la prise de psychotiques et la maladie d’Alzheimer

- le lien probant entre les stimulants (médicaments pour les TDAH (trouble du déficit de l’attention/hyperactivité)) et le rétrécissement du cerveau 

- elle traite des preuves scientifiques qui démontrent que les antidépresseurs abîment l’hippocampe, siège fondamental  de l’information et de la mémoire dans le cerveau  

- la preuve que les stabilisateurs d’humeur sont des agents neurodégénératifs plutôt que neuroprotecteurs  

- les raisons pour lesquelles les traitements médicamenteux existants sont particulièrement dangereux pour les victimes de traumatisme crânien comme par exemple, les soldats atteints de ces traumatismes. 

Voilà, encore et toujours, il n’y a jamais de hasard en rien et surtout lorsque l’on voit se propager des épidémies en tout genre à une époque où cela devrait faire longtemps que nous avons dépassé ce type de problèmes. Rien de ce que nous vivons n’est normal, tout a été fabriqué, conçu et réalisé pour que nous en soyons là.

C’est aussi pour beaucoup un processus de mort lente inqualifiable par sa cruauté et la souffrance qu’elle génère.

C’est de la pure torture !

Une ex-visiteuse médicale américaine quitta son travail pourtant très lucratif aux prises avec son niveau de  conscience qui était devenu incompatible avec ce qu’on lui demandait de faire et de dire. Elle nous explique dans ses vidéos qu’elle devait donner des informations erronées  désinformer, concernant notamment les conséquences de la prise de telles drogues.

Depuis, elle se bat pour informer les gens, le plus de monde possible sur les buts cachés des médicaments et des laboratoires pharmaceutiques, qui il faut le dire, travaillent plus à notre mort, qu’à nous garder en vie et en bonne santé.

Elle s’appelle Gwen Olsen a écrit un livre et fait de nombreuses vidéos que vous pouvez voir en anglais bien sûr sur son site http://www.gwenolsen.com/

Elle dédie son travail à sa nièce qui se fit brûler vive en 2004 après avoir été droguée par des antidépresseurs dont elle ne put se sevrer et fut poussée comme bien d’autres au suicide.

Puisque ces drogues ont pour but de créer une sévère addiction chez celui qui les prend en plus de le diminuer non seulement psychologiquement mais physiquement.

Gwen Olsen nous explique combien il est extrêmement  dangereux d’arrêter brutalement un traitement d’antidépresseurs ou de tout autre médication prescrite pour des troubles et problèmes psychologiques ou nerveux parce que ces drogues ont modifié la chimie du cerveau et que les stopper brusquement peut avoir des conséquences encore plus dévastatrices que lorsque la personne est sous l’effet de ces drogues, comme par exemple, se suicider.

Elle nous révèle aussi que toute personne qui entre dans une institution psychiatrique subit des traitements qui vont totalement la détruire puisqu’à ce moment-là, on lui fait absorber toutes sortes de drogues sans que quiconque de l’extérieur puisse savoir de quoi il s’agit.

Elle nous dit aussi que certains psychiatres sont malhonnêtes car ils savent que prescrire ces drogues ne résoudra non seulement aucun problème mais causera des lésions cérébrales irréversibles sur la personne qui suit le traitement.

Il est important de considérer aussi que de mettre le plus de personnes possibles sous calmants a l’énorme avantage d’avoir des personnes passives totalement incapables de discerner ce qu’il se passe et donc de représenter un danger pour l’avancement de la stratégie. Il était donc crucial d’adopter cette tactique au cours du 20ème siècle qui   préparait la grande finale que nous avons tout juste commencé à vivre en ce 21ème siècle.

Gwen Olsen nous explique comment en tant que représentante, elle a été formée en marketing à promouvoir les médicaments auprès des médecins de manière à adapter son discours à la personnalité du médecin et à adroitement éviter les questions délicates.

Egalement lorsqu’elle faisait des remontées auprès de sa direction des inquiétudes de certains médecins, cela avait pour effet de modifier la plaquette de présentation des drogues concernées et qu’à ce moment-là entrait en jeu toute une sémantique pour cacher la réalité.

Et nous verrons que la FDA  (Food and Drug Administration) qui a pour vocation de protéger les citoyens, les précipite au contraire plus vite dans la maladie et la mort !

Je mets toute une série de vidéos en anglais. Etant donné qu’elles sont d’une importance cruciale, si l’un de mes lecteurs qui parle l’anglais voulait bien les traduire afin de les diffuser pour le plus de monde possible de langue française, c’est avec grand plaisir que je l’y encourage et même le demande.

Merci d’avance.

Gwen Olsen nous explique que les enfants, encore une fois sont la cible parce que lorsque l’on les met sous anti-dépresseurs ou sous tout autre médication pour des troubles de comportement, ils deviennent des clients à vie pour l’industrie pharmaceutique puisqu’il est difficile de se sortir de cet enfer mis à part se faire aider par des médecines douces ou alternatives.

Ce  sont nos enfants, vos enfants, petits-enfants qui sont concernés. Nous devons tous agir à notre niveau, aussi petit soit-il, pour contribuer à dénoncer la vérité et sortir tous les  enfants de cet enfer qui est fait pour les détruire!

Détruire les nouvelles générations de Gentils !

GENTILS, VOUS DEVEZ VOUS RÉVEILLER ET FAIRE FACE À LA TERRIBLE VÉRITÉ AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD ! 

IL EN EST DE VOTRE RESPONSABILITÉ EN TANT QU’ENFANTS, PARENTS, MARIS, FEMMES OU AMIS ET TOUT SIMPLEMENT EN TANT QUE RACE, VOTRE RACE, LA RACE HUMAINE QUI FUT CRÉÉE PAR UN DES PLUS GRANDS DIEUX, UN DIEU COSMIQUE PROFONDÉMENT BIENVEILLANT ET AIMANT DE CES ENFANTS, VOUS !

Sachez aussi qu’en tant que Juive découvrant toute cette horreur, il était de mon devoir de faire ce travail et de regrouper ce qui a été si adroitement cloisonné afin que vous ayez une vue d’ensemble, une vue globale de tout ce qui a été mis en place contre vous.

Je me rends compte aujourd’hui plus que jamais pourquoi j’ai rencontré autant de problèmes dans ma puissante famille parce que je n’adhérais pas à leurs vues et leurs idées !

Tout simplement parce que je suis moitié Juive moitié Gentille et pour moi visiblement ma part d’ADN gentil a pris le pas sur la part juive, pourtant ashkénaze qui est le noyau dur chez les Juifs. Ce qui vous donne aussi une idée de la puissance de l’ADN qui vibre en vous, Gentils, alors si vous l’activez en l’honneur de votre race et surtout de votre Véritable Créateur, tout est encore possible.

Dana Golstein

© Tous droits réservés pour tous pays

2011 – 2012  

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 février 2012 dans Deuxième Partie, Mon Livre

 

Tags: , , , , , , , , , ,

Première partie – Chapitre 21 – Originaux de la Jewish Encyclopedia

Voici donc les documents originaux utilisés dans mes différents chapitres concernant la religion puisque ce fut la base essentielle de la stratégie juive pour soumettre les Gentils.

Les textes originaux sont en anglais et ont été traduits dans lesdits chapitres.

The excerpts below are part of the original text from the Jewish Encyclopedia about the strategy that was concocted by Jews in order to submit the Gentile people.

CHRISTIANITY IN ITS RELATION TO JUDAISM

GENTILE

CONVERSION TO CHRISTIANITY

NEW TESTAMENT 

 
 

Tags:

Première partie – Chapitre 20 – Savitri Devi

Une femme pas comme les autres 

Savitri Devi fut une philosophe spécialiste des religions, une intellectuelle, et une activiste infatigable du national-socialisme, du paganisme indo-européen, du végétarisme, du bien-être animal et de l’écologie authentique. En fait, c’est la protection et la  défense des droits des animaux qui l’amena à considérer la question religieuse et en conséquence la politique lorsqu’elle découvrit ce qui se cachait derrière le massacre des animaux. En 1958, avec la publication de son œuvre principale, The Lightning and the Sun, elle émergea comme l’un des plus originaux et influents penseurs nationaux-socialistes de l’après-guerre.

Savitri Devi naquit Maximine Portaz le 30 septembre 1905 à Lyon. Elle mourut peu après minuit le 22 octobre 1982 à Sible Hedingham, dans l’Essex en Angleterre. D’ascendance anglaise, grecque et italienne, elle se considérait comme de nationalité « indo-européenne ».

PAUL DE TARSE ou CHRISTIANISME et JUIVERIE par Savitri Devi (Calcutta: Savitri Devi Mukherji, 1958)

S’ il y a un fait qui ne peut manquer de frapper toute personne qui étudie sérieusement l’histoire du Christianisme, c’est l’absence à peu près complète de documents regardant l’homme dont la grande religion internationale porte le nom, à savoir Jésus-Christ. Nous ne savons de lui que ce qui nous en est dit dans les Evangiles, c’est-à-dire pratiquement rien; car ces recueils, si prolixes dans leurs descriptions de faits miraculeux le concernant, ne donnent aucun renseignement sur sa personne et, en particulier, sur ses origines. Oh, nous avons bien, dans l’un des quatre Evangiles canoniques, une longue généalogie remontant de joseph, époux de la mère de Jésus, jusqu’à Adam! Mais je me suis toujours demandée de quel intérêt cela pouvait bien être pour nous, étant donné qu’il nous est d’autre part expressément déclaré que joseph n’a rien à voir avec la naissance de l’ Enfant. Un des nombreux Évangiles “apocryphes”—rejetés par l’ Eglise—attribue la paternité de Jésus à un soldat Romain, distingué pour sa bravoure et surnommé, à cause de cela même, “la Panthère”. Cet Evangile est cité par Heckel dans une de ses études sur le Christianisme des premiers temps. L’acceptation de ce point de vue, toutefois, ne résoudrait pas entièrement la question très importante des origines du Christ, car on ne nous dit pas qui était Marie, sa mère. L’un des Evangiles canoniques nous dit qu’elle était fille de Joachim et d’Anne, alors qu’Anne avait passé l’âge de la maternité; en d’autres mots, elle serait, elle aussi, née miraculeusement—ou serait tout simplement une enfant adoptée par Anne et Joachim dans leur vieillesse—ce qui n’éclaircit pas les choses.

Mais il y a quelquechose de beaucoup plus troublant. On a récemment découvert les annales d’un important couvent de la secte des Esséniens, situé à une trentaine de kilomètres à peine de Jérusalem. Ces annales ont trait à une période s’ étendant du début du premier siècle avant Jésus-Christ à la seconde moitié du premier siècle après lui. Il y est question, déjà soixante-dix ans avant lui, d’un grand Initié ou Maître spirituel—d’un “Maître de Justice”—dont on attendrait un jour le retour. De la carrière extraordinaire de Jésus, de ses guérisons miraculeuses innombrables, de son enseignement pendant trois ans entiers au milieu du peuple de Palestine, de son entrée triomphale à Jérusalem, si brillamment décrite dans les Evangiles canoniques, de son procès et de sa crucifixion (accompagnée, selon les Evangiles canoniques, d’évènements aussi frappants qu’un tremblement de terre, que l’obscurcissement du ciel à trois heures de l’après-midi, et que le fait que le voile du Temple se serait de lui-même déchiré en deux) il n’est pas dit un seul mot dans les parchemins de ces ascètes—hommes éminemment religieuxq, ue de tels évènements auraient dû intéresser. Il semblerait, d’après ces “parchemins de la Mer Morte”,—je recommande à ceux que cela intéresse de lire l’ étude qu’ en a publiée John Allegro, en langue anglaise—ou bien que Jésus n’ait produit aucune impression sur les esprits religieux de son temps aussi avides de sagesse et aussi bien informés que paraissent l’avoir été les ascètes du monastère en question, ou bien… qu’il n’ait simplement jamais existé! Si troublante qu’ elle soit, cette conclusion doit être placée devant le public mondial et en particulier devant le public chrétien, après les récentes découvertes.

En ce qui concerne l’Eglise chrétienne, toutefois, et le Christianisme en tant que phénomène historique, et le rôle qu’il a joué en Occident et dans le monde, la question a beaucoup moins d’importance qu’ elle n’en a l’air. Car même si Jésus a vécu et prêché, ce n’est pas lui le vrai fondateur du Christianisme tel qu’il se présente dans le monde. S’il a vraiment vécu, Jésus était un homme “au-dessus du Temps” dont le royaume—comme il l’a lui-même dit à Pilate, selon les Evangiles,—n’était “pas de ce monde”; dont toute l’activité, tout l’enseignement, tendait à montrer, à ceux que ce monde ne satisfaisait pas, une voie spirituelle par laquelle ils puissent s’en échapper et trouver, dans leur paradis intérieur, dans ce “Royaume de Dieu” qui est en nous, le Dieu “en esprit et en vérité” qu’ils cherchaient sans le connaître. S’il a vécu, Jésus n’a jamais rêvé de fonder une organisation temporelle—et surtout pas une organisation politique ett financière—telle que l’Eglise chrétienne est si vite devenue. La politique ne l’intéressait pas. Et, haï des riches, il était un ennemi si déterminé de toute immixion de l’argent dans les affaires spirituelles que certains Chrétiens ont, à tort ou à raison, vu là-dedans un argument prouvant que, contrairement à l’ enseignement de toutes les Eglises chrétiennes (sauf naturellement celles qui nient absolument sa nature humaine) il n’était pas de sang Juif.1 Le vrai fondateur du Christianisme historique, du Christianisme tel que nous le connaissons en pratique, tel qu’il a joué et joue encore un rôle dans l’histoire de l’Occident et du monde, ce n’est ni Jésus, de qui nous ne savons rien, ni son disciple Pierre, de qui nous savons qu’il était Galiléen, et simple pêcheur de son état, mais Paul de Tarse, de qui nous savons qu’il était Juif cent pour cent, de sang, de formation et de coeur, et, ce qui est plus, Juif lettré et “citoyen romain”, comme tant d’intellectuels Juifs sont aujourd’hui citoyens français, allemands, russes ou américains.

Le Christianisme historique—qui n’est pas du tout une oeuvre “au-dessus du Temps” mais bel et bien une oeuvre “dans le Temps”—est l’oeuvre de Saul appelé Paul, c’est-à dire, l’oeuvre d’un Juif, comme devait l’être le Marxisme deux mille ans plus tard. Examinons la carrière de Paul de Tarse.

Saul, appelé Paul, était un Juif et, ce qui est plus, un Juif orthodoxe en même temps que lettré; un Juif imbu de la conscience de sa race et du rôle de “peuple élu” que celle-ci devait, d’après la promesse de Javeh, jouer dans le monde. Il était élève de Gamaliel, l’un des théologiens Juifs les plus réputés de son temps—théologien de l’Ecole des Pharisiens; celle que, précisément d’après les Evangiles, le Prophète Jésus, que l’Eglise chrétienne devait plus tard élever au rang de Dieu, aurait le plus violemment combattue pour son orgueil, son hypocrisie, son habitude de couper les cheveux en quatre et de faire passer la lettre de la loi juive avant son esprit,—avant, du moins, ce qu’il croyait être son esprit; il n’est pas dit que Saul n’ait pas eu, là-dessus, une idée différente de la sienne. De plus-et ceci est très important-Saul était un Juif lettré et conscient né et élevé hors de Palestine, dans une de ces villes de l’Asie-Mineure romaine qui avait succédé à l’Asie-Mineure héllénistique en en guardant tous les caractères: Tarse, où le grec était la “lingua franca” de tout le monde et où le latin devenait, lui aussi, de plus en plus familier, et où l’on rencontrait des représentants de tous les peuples du Proche Orient. En d’autres termes, c’était déjà un Juif de “ghetto”, possédant, outre une connaissance profonde de sa tradition israélite, une compréhension du monde des “Goyyim”—des nonJuifs—qui devait plus tard lui être très précieuse. Il pensait, sans nul doute, comme tout bon Juif, que le “Goï” n’est là que pour être dominé et exploité par le “peuple élu”, mais il le connaissait infiniment mieux que la plupart de ces Juifs de Palestine du milieu desquels étaient sortis les tout premiers fidèles de la nouvelle secte religieuse de laquelle il était’ destiné, lui, à faire le Christianisme tel que nous le voyons.

Il est dit dans les “Actes des Apôtres’’ qu’il fut d’abord un persécuteur acharné de la nouvelle secte. Les adhérents de celle ci ne méprisaient-ils pas la loi juive, au sens strict du mot? L’homme qu’ils reconnaissaient pour chef, et qu’ils disaient réssuscité d’entre les morts, ce Jésus, que Saul, lui, n’avait jamais vu, n’avait-il pas donné l’exemple de la non-observance du Sabbat, de la négligence des jours de jeûne, et d’autres transgressions fort blâmables des règles de vie dont un Juif ne doit point se départir? On disait même qu’un mystère, qui ne signifiait rien de bon, planait sur l’histoire de sa naissance; qu’il n’était peutêtre pas du tout d’origine juive—qui sait? Comment ne pas persécuter une telle secte, quand on est un Juif orthodoxe, élève du grand Gamaliel? Il fallait préserver du scandale les observateurs de la Loi. Saul, qui avait déjà fait preuve de zèle en étant présent à la lapidation d’Etienne—l’ un des premiers prêcheurs de la dangereuse secte—continua de défendre la Loi a et la tradition juives contre ceux qu’il considérait comme des hérétiques, jusqu’ à ce qu’il comprît enfin qu’ il y avait mieux— beaucoup mieux—à faire, précisément du point de vue Juif. Il le comprit sur le chemin de Damas.

L’histoire telle que la raconte l’Eglise chrétienne veut que ce soit là qu’il ait eu soudain une vision de Jésus—qu’il n’avait, je répète, jamais vu “selon la chair”—et qu’il ait entendu la voix de ce dernier lui disant: “Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu?”, voix à laquelle il ne put résister. Il aurait, de plus, été aveuglé par une lumière éblouissante et se serait senti jeté à terre. Transporté à Damas—toujours d’après ce même récit des “Actes des Apôtres” —il y aurait rencontré l’un des fidèles de la secte qu’il était venu combattre, homme qui, après lui avoir rendu la vue, lui aurait donné le baptème et l’aurait reçu dans la communauté chrétienne.

Caravaggio - The conversion of Saint-Paul

Or, étant donné tout ce que nous savons de lui et surtout de la suite de sa carrière, il n’y a qu’une volonté profonde fondamentale, inséparable de la personnalité de Paul de Tarse à tous les stages de sa vie, qui puisse fournir l’explication de son “chemin de Damas”, et cette volonté, c’est celle de servir le vieil ideal Juif de domination spirituelle, complément et couronnement de celui de domination économique. Saul, Juif orthodoxe, Juif conscient, qui avait combattu la nouvelle secte en tant qu’elle constituait un danger pour l’orthodoxie juive, ne pouvait renoncer à son orthodoxie et devenir l’ âme et le bras précisément de cette secte si dangereuse, qu’après avoir compris que, remaniée par lui, transformée, adaptée aux exigences du vaste monde des “Goyyim”—des “Gentils” des Evangiles—interprêtée, s’il le fallait, de manière à donner, comme le dira plus tard Nietzsche, “un sens nouveau aux mystères antiques”, elle pouvait devenir pendant des siècles, sinon pour toujours, l’instrument le plus puissant de la domination spirituelle d’Israël; la voie par laquelle se réaliserait, le plus sûrement et de la façon la plus définitive, la “mission” du peuple Juif qui était, selon lui comme selon tout bon Israélite, celle de régner sur les autres peuples, et de les asservir moralement tout en les exploitant économiquement. Et plus l’asservissement moral serait complet, plus l’exploitation économique serait—cela va sans dire—florissante. Ce n’est qu’ à ce prix qu’il valait la peine de répudier la rigidité de la vieille et vénérable Loi. Ou, pour parler un langage plus trivial, la conversion soudaine de Saul le long du chemin de Damas s’explique d’une manière toute naturelle seulement si l’on admet qu’il se serait soudain aperçu des possibilités que le Christianisme naissant lui offrait pour le profit, et la domination morale de son peuple, et qu’il aurait pensé—en un éclair de génie, il faut bien le dire,—: “Que j’ai donc eu la vue courte en persécutant cette secte, au lieu de m’en servir coûte que coûte! Que j’ai donc été sot de m’attacher à des formes—des détails—au lieu de voir l’essentiel: l’interêt du peuple d’Israël, du peuple élu, de notre peuple, à nous Juifs!”Il est superflu de dire que ce récit miraculeux ne peut être accepté tel quel que par ceux qui partagent la foi chrétienne. Il n’a, comme tous les récits de ce genre, aucune valeur historique. Ceux qui, sans idées préconçues, cherchent une explication plausible—vraissernblable; naturelle—de la manière dont les choses se sont passées, ne peuvent s’en contenter. Et l’explication, pour être plausible, doit rendre compte non seulement de la transformation de Saul en Paul,—du défenseur acharné du Judaïsme en fondateur de l’Eglise chrétienne telle que nous la connaissons—mais encore de la nature, du contenu et de la direction de son activité après sa conversion; de la logique interne de sa carrière, autrement dit du lien psychologique plus ou moins conscient entre son passé anti-chrétien et sa grande oeuvre chrétienne. Toute conversion implique un lien entre le passé du converti et le reste de sa vie, une raison profonde, c’est-à-dire une aspiration permanente du converti, que l’acte de conversion satisfait; une volonté, une direction permanente de vie et d’action, dont l’acte de conversion est l’expression et l’instrument.

Toute la carrière ultérieure de Paul est une illustration—une preuve, dans la mesure où l’on peut songer à “prouver” des faits de cette nature—de ce revirement génial; de cette victoire du Juif intelligent, homme pratique, diplomate (et qui dit “diplomate” en connection avec des questions religieuses, dit trompeur) sur le Juif lettré orthodoxe, préoccupé surtout de problèmes de pureté rituelle. Du jour de sa conversion, Paul, en effet, s’abandonne à l’ “Esprit”, et va là où 1”`Esprit” lui suggère, ou plutôt lui ordonne, d’aller, et prononce, en toute circonstance, les paroles que l’“Esprit” lui inspire. Or, où 1’“Esprit” lui “ordonnne”-il d’aller? En Palestine, chez les Juifs qui partagent encore les “erreurs” qu’il vient publiquement d’abjurer, et qui sembleraient être les premiers à avoir droit à sa nouvelle révélation? Jamais de la vie! Il s’en garde bien! C’est en Macédoine, ainsi qu’ en Grèce et chez les Grecs d’Asie-Mineure, chez les Galates, et plus tard chez les Romains—en pays Aryen; de toute façon, en pays non-Juif—que le néophyte s’en va prêcher le dogme théologique du péché originel et du salut éternel à travers Jésus crucifié, et le dogme moral de l’ égalité de tous les hommes et de tous les peuples; c’est à Athènes qu’il proclame que Dieu a créé “toutes les nations, tous les peuples d’un seul et même sang” (Acts des Apôtres, Chapître 17, verset 26). De cette négation de la hiérarchie naturelle des races, les Juifs, eux, n’avaient que faire,—eux qui avaient, de tout temps, dans leur conception du monde, renversé cette hiérarchie à leur profit. Mais il était (du point de vue Juif) très utile de la prêcher, de l’imposer aux “Goyyim”; de détruire en eux les valeurs nationales qui avaient, jusqu’alors, fait leur force (ou plutôt, d’en hâter simplement la destruction; car, depuis le quatrième siècle avant Jésus-Christ, elles s’effrittaient déjà, sous l’influence des Juifs “héllénisés” d’Alexandrie). Sans doute Paul prêche-t-il aussi “dans les synagogues”, c’est-à-dire aux Juifs, auxquels il présente la docti ine nouvelle comme l’aboutissement des prophéties et de l’attente messianique; sans doute dit-il à ces fils de son peuple, ainsi qu’aux “craignant Dieu”—aux demi-Juifs, comme Timothée, et aux quarts de Juifs qui abondaient dans les ports de la mer Egée (de même qu’à Rome)—que le Christ crucifié et ressuscité, qu’il announce, n’est autre que le Messie promis. II donne un sens nouveau aux prophéties juives tout comme il donne un sens nouveau aux mystères immémoriaux de la Grèce, de l’Egypte, de la Syrie et de l’Asie-Mineure: un sens qui attribue un rôle unique, une place unique, une importance unique au peuple Juif dans la religion des non-Juifs. Il n’y a, pour lui, que ce moyen en effet d’ assurer à son peuple la domination spirituelle de l’avenir, Son génie—non religieux, mais politique—consiste à l’ avoir çompris.

Mais ce n’est pas seulement sur le plan de la doctrine qu’il peut se montrer d’une souplesse déconcertante:—“Grec avec les Grecs, et Juif avec les Juifs”, comme il le dit lui-même. Il a le sens des nécessités—et des impossibilités—pratiques. Il est-lui, d’abord si orthodoxe—le premier à s’opposer à toute imposition de la loi juive aux convertis chrétiens de race nonjuive. Il insiste—contre Pierre, et le groupe moins conciliant des premiers Chrétiens de Jérusalem—sur le fait qu’un Chrétien d’origine non-juive n’a nullement besoin de la circoncision ni des règles juives concernant la nourriture. Il écrit à ses nouveaux fidèles—demi-Juifs; demi-Grecs; Romains d’origine douteuse; Levantins de tous les ports de la Méditerranée: à tout ce monde sans race, dont il est entrain de faire l’ intermédiaire entre son peuple Juif, immuable dans sa tradition, et le vaste monde à conquérir—qu’il n’existe pas, pour eux, de distinction entre ce qui est “pur” et ce qui est “impur”; qu’il leur est permis de manger n’importe quoi (“tout ce qui se trouve sur le marché”). Il savait que, sans ces concessions, le Christianisme ne pouvait pas espérer conquérir l’ Occident—ni les Juifs espérer conquérir le monde, par l’intermédiaire de l’Occident converti.

Pierre, qui n’était point un Juif de “ghetto”, ne connaissait encore rien des conditions du monde non-Juif, et ne voyait pas les choses du même point: de vue,—pasencore, en tout cas. C’est pour cela qu’il faut voir en Paul le vrai fondateur du Christianisme historique: l’homme qui a fait de l’enseignement purement spirituel du prophète Jésus, la base d’une organisation militante dans le Temps dont le but n’est (n’était déjà, dans la conscience profonde de l’apôtre) que la domination des Juifs sur un monde moralement émasculé et physiquement abâtardi; un monde où l’amour mal compris de “l’homme” conduit tout droit au mélange indiscriminé des races, à la suppression de toute fierté nationale, en un mot, à la dégénérescence de l’homme.

Il est temps que toutes les nations non-juives ouvrent enfin les yeux à cette réalité de deux mille ans; qu’elles en saisissent toute la poignante actualité et qu’elles réagissent en conséquence.

Ecrit à Méadi (près du Caire), le 18 Juin 1957

Source : texte extrait du site dédiée à Savitri Devi

 
 

Tags: , , , , ,

Première partie – Chapitre 19 – Témoignage à charge contre les Juifs

L’un d’entre eux dénonce toute l’amplitude de leur culpabilité

L’article qui suit a été écrit par Marcus Eli Ravage, un écrivain juif qui fut le biographe officiel des Rothschild.

Il parut dans The Century Magazine de janvier 1928, Vol.115, N°3, pp. 346-350 sous le titre A Real Case Against The Jews ; One of Them Points Out the Full Depth of Their Guilt. 1   

"BIEN SÛR, vous nous en voulez. Il n’est pas bon de me dire le contraire. Ne perdons pas notre temps en dénis et alibis. Vous savez que vous nous en voulez, et je le sais, et nous nous comprenons les uns les autres. Pour être sûr, certains de vos meilleurs amis sont Juifs, et c’est tout. J’ai déjà entendu cela une ou deux fois, je pense. Et je sais, aussi, que vous ne m’incluez pas personnellement – «moi» en tant qu’individu particulier Juif – lorsque vous nous flanquez à la porte de manière systématique, parce que je suis, eh bien, si différent, ne le saviez vous pas, presque aussi bon que l’un d’entre vous. Cette petite  dispense ne m’incite pas, d’une manière ou d’une autre, à de la gratitude, mais cela n’a pas d’importance maintenant. C’est l’agressivité, le carriérisme, l’arrivisme, le matérialisme que vous n’aimez pas -  ceux, en un mot, qui vous rappellent tant vos propres frères si prometteurs. Nous nous comprenons parfaitement. Je ne vous en tiens pas rigueur.

Bénie soit mon âme, je ne blâme personne de détester quiconque. La chose qui m’intrigue à propos de cet anti-judaïsme auquel vous jouez est votre absence totale de cran. Vous êtes si indirect si évasif à ce sujet, vous prenez de telles évidentes et incroyables excuses, vous semblez souffrir d’une gêne si horrible, que si la prestation n’était pas grotesque, c’en serait irritant.

Ce n’est pas comme si vous étiez des amateurs: vous y êtes depuis plus de quinze siècles. Pourtant, à vous regarder et à entendre vos prétextes enfantins, on pourrait croire que vous ne savez pas vous-mêmes de quoi il s’agit. Vous nous en voulez, mais vous ne pouvez pas dire clairement pourquoi.

Vous trouvez une nouvelle excuse – que vous appelez raison – chaque nouveau jour. Vous avez accumulé pour vous-mêmes des justifications, ces quelques centaines d’années, et chaque nouvelle invention est plus risible que la précédente et chaque nouveau prétexte contredit et anéantit le précédent.

Il n’y a pas si longtemps, j’avais l’habitude d’entendre que nous étions avides et de sombres matérialistes; maintenant la récrimination est murmurée qu’aucun art, aucune profession n’est protégée de l’invasion juive. Nous sommes, à vous en croire, à la fois fermés, exclusifs et inassimilables, car nous ne voulons pas nous marier avec vous, et nous sommes aussi des carriéristes et arrivistes et une menace pour votre intégrité raciale.

Notre niveau de vie est si bas que nous créons vos taudis et les entreprises qui vous exploitent et si élevé que nous vous jetons hors de vos plus beaux quartiers.

Nous nous dérobons à notre devoir patriotique en temps de guerre parce que nous sommes pacifistes par nature et tradition, et que nous sommes les conspirateurs par excellence des guerres universelles et les grands bénéficiaires de ces guerres…

Nous sommes en même temps les fondateurs et les partisans de premier plan du capitalisme et les  principaux auteurs de la rébellion contre le capitalisme.

Assurément, l’histoire ne nous arrive pas à la cheville en termes de polyvalence !

Et oh, j’allais presque oublié la raison des raisons. Nous sommes le peuple opiniâtre qui jamais n’accepta le Christianisme, et nous sommes le peuple criminel qui crucifia son fondateur.

Mais je vais vous dire, vous vous méprenez. Vous manquez à la fois de connaissance envers vous-même et de courage pour carrément faire face aux faits et vous avouer la vérité.

Vous en voulez au Juif non pas parce comme certains d’entre vous semblent le croire, il a crucifié Jesus mais au contraire parce qu’il lui a donné vie.

Votre vrai désaccord avec nous n’est pas parce que nous avons rejeté le Christianisme mais parce que nous vous l’avons imposé !

Vos accusations décousues et contradictoires sont loin de valoir la noirceur de notre infamie historique avérée. Vous nous accusez d’inciter à la Révolution à Moscou. Admettons que nous acceptions l’accusation. Et alors ? Comparativement à ce que Paul de Tarse, le Juif, accomplit à Rome, le bouleversement en Russie est une simple bagarre de rue.

Vous faites grand bruit de l’influence juive indue dans vos cinémas et théâtres. Très bien; accordé, votre plainte est bien fondée. Mais qu’est-ce comparativement à notre stupéfiante influence dans vos églises, vos écoles, vos lois et vos gouvernements, et dans les moindres pensées que vous avez chaque jour ?

Un Russe maladroit contrefait une série de documents et les publie dans un livre intitulé « Les Protocoles des Sages de Sion » qui montre que nous avons planifié la dernière Guerre Mondiale. Vous croyez ce livre. D’accord. Pour les besoins de l’argumentation, nous en soutiendrons chaque mot. Il est sincère et authentique. Mais qu’est-ce que c’est par rapport à la conspiration historique indéniable que nous avons menée, et que nous n’avons jamais niée parce que vous n’avez jamais eu le courage de nous en accuser  et dont le dossier complet subsiste encore pour quiconque veut le lire?

Si vous êtes vraiment sérieux quand vous parlez de complots juifs, ne puis-je pas attirer votre attention sur l’un d’eux qui mérite qu’on en parle? Quelle besoin de gaspiller son temps à parler du prétendu contrôle de votre opinion publique par les financiers, les propriétaires de journaux et les magnats du cinéma juifs, quand vous pourriez aussi bien et à juste titre nous accuser du contrôle avéré de votre civilisation par les Doctrines Juives?

Vous n’avez pas commencé à apprécier l’ampleur réelle de notre culpabilité. Nous sommes des intrus. Nous sommes des perturbateurs. Nous sommes des destructeurs.

Nous avons pris votre monde originel, vos idéaux, votre destin, et les avons détruits. Nous avons été à la base non seulement de la dernière Grande Guerre, mais de presque toutes vos guerres, pas seulement en Russie, mais de tout autre révolution majeure dans votre histoire.

Nous avons apporté la discorde et la confusion et la frustration dans votre vie personnelle et publique. Et nous continuons encore. Personne ne peut dire combien de temps nous allons continuer à le faire.

Regardez un peu en arrière ce qu’il s’est passé. Il y a dix-neuf siècles, vous étiez une race innocente et sans souci, la race païenne. Vous adoriez d’innombrables dieux et déesses, les esprits de l’air, de l’eau vive et de la forêt. Vous aviez une fierté sans vergogne en la gloire de vos corps nus. Vous sculptiez les  images de vos dieux et les courbes humaines si séduisantes. Vous preniez plaisir aux combats de terrain, dans l’arène et sur le champ de bataille.

La guerre et l’esclavage étaient des institutions stables dans vos systèmes. Batifolant sur les coteaux et dans les vallées des grands espaces, vous spéculiez sur l’émerveillement et le mystère de la vie et avez jeté les bases des sciences naturelles et de la philosophie. Votre culture était noble et sensuelle, non tourmentée par l’introduction d’une conscience sociale ou par quelque questionnement sentimental sur l’égalité humaine. Qui sait quelle grande et glorieuse destinée aurait été la vôtre si nous vous avions laissés seuls.

Mais nous ne vous avons pas laissés seuls. Nous vous avons pris en main et avons tiré vers le bas la belle et généreuse organisation que vous aviez élevée, et avons changé complètement le cours de votre histoire. Nous vous avons conquis comme aucun de vos empires n’a jamais dompté l’Afrique ni l’Asie.

Et nous avons fait tout cela sans armées, sans balles, sans effusion de sang ni troubles, sans force d’aucune nature. Nous l’avons fait uniquement par la puissance irrésistible de notre esprit, avec des  idées, avec de la propagande.

Nous avons fait de vous les porteurs volontaires et inconscients de notre mission pour le monde entier, pour les races barbares de la terre, pour les innombrables générations à naître. Sans comprendre entièrement ce que nous vous faisions, vous êtes devenus l’ensemble des agents de notre tradition raciale, portant notre doctrine jusqu’aux confins inexplorés de la Terre.

Nos coutumes tribales sont devenues le cœur de votre code moral. Nos lois tribales ont fourni les bases fondamentales de toutes vos constitutions et systèmes juridiques respectables. Nos légendes et nos contes populaires sont les traditions sacrées que vous fredonnez à vos enfants. Nos poètes ont empli vos livres de cantiques et de prières. Notre histoire nationale est devenue un élément incontournable d’érudition de vos pasteurs, prêtres et savants. Nos rois, nos hommes d’Etat, nos prophètes, nos guerriers sont vos héros. Notre ancien petit pays est votre Terre Sainte. Notre littérature nationale est votre Sainte Bible. Ce que notre peuple pensa et enseigna devint inextricablement tissé à votre propre discours et tradition, au point que personne parmi vous ne peut être qualifié d’instruit, de cultivé s’il n’est pas familier avec notre héritage racial.

Les artisans juifs et les pêcheurs juifs sont vos professeurs et vos saints, avec d’innombrables statues sculptées à leur image et un nombre incalculable de cathédrales érigées à leur mémoire.

Une jeune fille juive est votre idéal de maternité et de féminité. Un prophète rebelle juif est le personnage central de votre culte religieux. Nous avons tiré vers le bas vos idoles, rejeté votre héritage racial, et y avons substitué notre Dieu et nos traditions.

Aucune conquête dans l’histoire ne peut même se comparer à cette victoire absolue de notre conquête sur vous.

Comment avons-nous fait ? Pour ainsi dire par accident. Il y a près de deux mille ans, dans la lointaine Palestine, notre religion était tombée en décadence dans le matérialisme. Les changeurs de monnaie étaient en possession du temple.

Des prêtres égoïstes et dégénérés escroquaient notre peuple et s’enrichissaient. Puis un jeune patriote idéaliste se leva et alla partout appeler à un renouveau de la foi. Il n’avait aucune intention de créer une nouvelle église. Comme tous les prophètes avant lui, son seul but était de purifier et revitaliser l’ancienne croyance. Il attaqua les prêtres et chassa les changeurs du temple. Ceci l’amena à un conflit avec l’ordre établi et ses soutiens. Les autorités romaines, qui occupaient le pays, craignant que son agitation révolutionnaire soit un effort politique visant à les évincer, l’arrêtèrent, le jugèrent et le condamnèrent à mort par crucifixion, une forme courante d’exécution à cette époque.

Les disciples de Jésus de Nazareth, principalement des esclaves et de pauvres ouvriers, dans le deuil et la déception, se détournèrent du monde et se constituèrent en une confrérie de pacifistes non résistants, partageant la mémoire de leur chef crucifié et vivant ensemble à la manière communiste. Ils étaient simplement une nouvelle secte en Judée, sans pouvoir ni importance, ni la première ni la dernière.

Ce n’est qu’après la destruction de Jérusalem par les Romains que le nouveau credo prit une place de premier plan. Ensuite, un Juif patriote du nom de Paul ou Saul conçut l’idée d’humilier la puissance romaine en détruisant le moral de ses troupes avec les doctrines d’amour et de non-résistance prêchées par la petite secte de Juifs Chrétiens. Il devint l’Apôtre des Gentils, lui qui jusqu’alors avait été l’un des persécuteurs les plus actifs de la bande. Et Paul fit si bien son travail qu’en l’espace de quatre siècles, le grand empire qui avait conquis la Palestine ainsi que la moitié du monde, était un monceau de ruines. Et la loi qui sortit de Sion devint la religion officielle de Rome.

Ce fut le début de notre position dominante dans votre monde. Mais ce n’était qu’un début. Depuis ce jour, votre histoire est un peu plus qu’une lutte pour la maîtrise entre votre ancienne mentalité païenne et notre mentalité juive. La moitié de vos guerres, petites et grandes, sont des guerres de religion, combattues sur l’interprétation d’une chose ou une autre selon nos enseignements. Vous vous étiez à peine libérés de votre simplicité religieuse fondamentale et tentiez l’initiation de la pratique de la Rome païenne que Luther, armé de nos doctrines, surgit pour vous abattre et rétablir notre patrimoine.

Prenez les trois principales révolutions des temps modernes, la Française, l’Américaine et la Russe. Que sont-elles, si ce n’est le triomphe du concept social, politique et de justice économiques juif ?

Et nous ne sommes pas au bout. Nous vous dominons toujours. En ce moment même, vos églises sont déchirées par une guerre civile entre les Fondamentalistes et les Modernistes, c’est-à-dire entre ceux qui s’accrochent littéralement à nos enseignements et nos traditions, et ceux qui s’efforcent lentement de nous déposséder. A Dayton, dans le Tennessee, une communauté éduquée par la Bible interdit l’enseignement de votre science, car elle entre en conflit avec notre récit historique de l’origine de la vie, et M. Bryan, le chef de l’anti-juif Ku Klux Klan à la Convention Nationale Démocrate, fait la lutte suprême de sa vie en notre nom, sans remarquer la contradiction. Encore et encore, l’héritage puritain de Judée se répand par vagues, censure du théâtre, Blue laws du dimanche (1), National Prohibition Acts. Et pendant que ces choses se produisent, vous radotez sur l’influence juive dans les films!

Est-il étonnant que vous nous en vouliez? Nous avons mis un frein à votre progrès. Nous vous avons imposé un livre étranger et une foi étrangère que vous ne pouvez ni avaler ni digérer, qui est à contre-courant de votre mentalité d’origine, qui vous met éternellement mal à l’aise, et pour lequel vous manquez de courage soit pour le rejeter, soit pour l’accepter dans son intégralité.

Bien sûr, vous n’avez jamais accepté nos enseignements chrétiens en totalité. Dans vos cœurs, vous êtes encore païens. Vous aimez toujours la guerre, les images sculptées, et les conflits.

Vous êtes encore fiers de la beauté des courbes humaines nues. Votre conscience sociale, en dépit de toute démocratie et toutes vos révolutions sociales, est toujours une chose pitoyable imparfaite.

Nous avons simplement divisé votre âme, brouillé vos impulsions, paralysé vos désirs. Au milieu de la bataille, vous êtes obligé de vous agenouiller devant celui qui vous a ordonné de tendre l’autre joue, qui vous a dit « Ne résiste pas au mal» et «Béni soit les artisans de la paix ».  Dans votre soif de gain, vous êtes soudain perturbé par une mémoire de vos jours d’école du Dimanche (l’Église) qui vous dit de ne pas vous soucier du lendemain. Dans vos luttes revendicatrices, quand vous frapperiez par une grève sans le moindre scrupule, vous vous rappelez soudainement que les pauvres sont bienheureux et que tous les hommes sont frères dans la paternité du Seigneur. Et lorsque vous êtes sur le point de céder à la tentation, votre formation juive vous en dissuade et vous retire la coupe pleine des lèvres. Vous, Chrétiens, n’êtes jamais devenus christianisés. Sur ce point, nous avons échoué avec vous. Mais nous avons détruit pour toujours le plaisir du paganisme en vous.

Alors, pourquoi ne devriez-vous pas nous en vouloir? Si nous étions à votre place, nous vous en voudrions probablement plus que vous ne le faites. Mais nous n’hésiterions pas à vous dire pourquoi. Nous ne recourrions pas à des subterfuges et à des prétextes évidents. Avec des millions de petits commerçants juifs douloureusement respectables tout autour de nous, nous ne devrions pas insulter votre intelligence et notre propre honnêteté en parlant de communisme comme une philosophie juive. Et avec des millions de colporteurs et ouvriers juifs travaillant dur et besogneux, nous ne devrions pas nous rendre ridicule en parlant du capitalisme international comme un monopole juif. Non, nous devrions  aller droit au but. Nous devrions regarder cette pagaille complexe que nous appelons civilisation, ce mélange moitié Chrétien, moitié Païen, et si nos places étaient inversées – nous vous dirions à brûle-pourpoint: "Merci à vous, à vos prophètes et à votre Bible pour ce chaos. ""

1 –  Ben Klassen lui consacre également tout un chapitre dans son livre The White Man’s Bible  : chapitre 43 page 231 à 237

2 – Blue laws : lois en vigueur aux Etats-Unis et au Canada (18ème et 19ème siècles) qui imposaient, entre autres, la messe du dimanche à l’église et le repos dominical.

 
 

Tags: , , ,

Première partie – Chapitre 18 – Les Jésuites

LA SOCIÉTÉ DE JÉSUS  

Voici ce que nous pouvons lire en introduction à l’édition anglaise du livre d’ Edmond Paris,  L’Histoire Secrète des Jésuites.(1)

L’INTRODUCTION DU DR. RIVERA 

"Les hommes les plus dangereux sont ceux qui apparaissent très religieux, surtout quand ils sont organisés et en position d’autorité. Ils ont le profond respect des personnes qui sont ignorantes du forcing impie qu’ils font dans les coulisses pour acquérir le pouvoir. 

Ces religieux, qui prétendent aimer Dieu, auront recours au meurtre, à inciter la révolution et les guerres pour faire avancer leur cause, si nécessaire. Ils sont malins, intelligents, de polis politiciens religieux qui vivent dans un monde ténébreux de secrets, d’intrigues, de fausse sainteté." 

L’homme, Edmond Paris 

"En exposant un tel complot, il a mis sa vie en jeu.. Edmond Paris ne m’a jamais vu, mais je le connaissais sans l’avoir rencontré personnellement, quand moi, avec d’autres jésuites sous serment, avons été briefés sur les noms d’institutions et d’individus en Europe qui mettaient en danger les objectifs de l’institution catholique romaine. Son nom nous fut donné."

"Les travaux d’Edmond Paris mirent en action notre engagement sous serment, à savoir: 1) le détruire; 2) détruire sa réputation y compris sa famille; 3) détruire son travail. " 

Dr. Rivera, ex- Jésuite

"Les Jésuites secrètement et continuellement travaillent à atteindre deux objectifs majeurs pour l’Institution Catholique Romaine: 1. le Pouvoir Politique Universel et 2.Une Eglise universelle dans l’accomplissement des prophéties de l’Apocalypse 6, 13, 17 et 18". (2)

Les Jésuites sont les espions et l’escouade d’assassins pour le compte de l’Église catholique. Les gens qui croient que cette institution est soit "religieuse", soit "spirituelle"se trompent lourdement. Elle a toujours été politique, et à tous égards. Il s’agit d’un front politique qui fonctionne pour contrôler les gens en utilisant de nombreux personnages fictifs et des cérémonies religieuses volées aux religions antérieures partout dans le monde. L’Eglise catholique n’a que faire de la séparation de l’Église et de l’État puisqu’elle travaille continuellement et impitoyablement pour la domination du monde et par tous les moyens possibles. Cette institution a été fondée sur le meurtre de masse, la torture, l’extorsion, le crime organisé, le mensonge afin de priver l’humanité d’une vraie spiritualité.

On entend souvent parler d’un "Pape Noir": encore une histoire pour détourner la responsabilité du pape catholique et son clan de criminels. En vérité, ils emploient le concept de l’hégélianisme contrôlant les  opposants pour avoir une autorité totale. C’est un peu comme si quelqu’un qui travaille pour une institution défendant l’usage illégal de drogues, exploitait en coulisses un réseau de contrebande de ces mêmes drogues.

L’Eglise catholique qui se revendique comme une institution catholique de bienfaisance, contrôle et exécute en secret des activités criminelles organisées. C’est bien la marque du fonctionnement juif que l’on retrouve là basée sur l’imposture, le mensonge et le double jeu.

Les protestants ne sont que trop contents de pouvoir condamner les catholiques en déterrant des horreurs sur eux. Ce qui permet de renvoyer la faute sur l’autre et évite d’avoir à remettre en cause le fondement même de leurs croyances communes, juives.

Ignace de Loyola fut le fondateur des Jésuites. La Réforme protestante avait fait de sérieux dommages au contrôle incontesté de l’Église catholique au moment où il entra en scène. Il arriva à la conclusion que la seule manière pour l’Eglise catholique de reprendre le contrôle qu’elle avait perdu était d’imposer les canons et les doctrines sur le pouvoir temporel du pape et non de détruire seulement des vies comme l’Inquisition l’avait fait mais plutôt d’infiltrer secrètement tous les domaines de la vie.

"La constitution de la Compagnie de Jésus fut enfin rédigé et approuvé à Rome par Paul III, en 1540, et les Jésuites se mirent à la disposition du pape, lui promettant obéissance inconditionnelle." (3)

Ignace de Loyola était plus conscient que tout autre leader catholique qui l’avaient précédé que la meilleure façon de contrôler un homme était de contrôler son esprit. "Nous le saturons de forces spirituelles qu’il trouvera très difficile à éliminer par la suite""…. des forces plus durables que tous les meilleurs principes et doctrines, ces forces peuvent remonter à la surface, parfois après des années sans même les avoir mentionné, et sont si impérieuses que la volonté se trouve incapable de s’y opposer et doit suivre leur impulsion irrésistible". (4)

Il ne faut pas oublier que l’Eglise catholique possède la plupart des connaissances ésotériques après des siècles de confiscation, de pillage et de retrait systématique de la population gentille. Les Jésuites ont utilisé ces connaissances au détriment de l’humanité. À l’insu de beaucoup,  les Jésuites ont infiltré tous les pays même s’ils furent aussi expulsés par nombre d’entre eux. Par le sacrement catholique de la confession, ils prirent néanmoins le contrôle des Rois et des Reines, des princes et de la noblesse et eurent même des postes politiques importants.

"A chaque fois qu’un pays était infesté de Jésuites, ils réussirent à prendre le contrôle. Cela se fit par infiltration. Peu de temps après, les autorités commençaient à les consulter sur des questions importantes, des dons importants commencèrent à affluer et en peu de temps, ils occupèrent toutes les écoles , les chaires de la plupart des églises et les confessionnaux de toutes les personnes de haut rang." (5)

"Le public n’est quasiment pas conscient de l’écrasante responsabilité portée par le Vatican et ses Jésuites dans le déclenchement des deux guerres mondiales, une situation qui peut s’expliquer en partie par les gigantesque finances la disposition du Vatican et de ses Jésuites, leur donnant pouvoir dans tant de  sphères, surtout depuis le dernier conflit." (6)

"Aucun Etat ne souffrit autant que la Pologne sous la domination des Jésuites. Et dans aucun autre pays mis à part le Portugal, les Jésuites furent aussi puissants. Alors que la Pologne était menée à la ruine, le nombre d’établissements et d’écoles jésuites se multipliait si vite que le général fit de la Pologne une congrégation spéciale en 1751."(7)

Les enseignements d’Extrême-Orient furent corrompus avec l’arrivée et l’infestation des Jésuites. Le jésuite Robert de Nobile s’installa en Inde pour convertir les masses au catholicisme. Fidèle à la nature du jésuite, il infiltra la caste sacerdotale brahmane (toujours le même attrait pour la classe dirigeante). "Il acquit les vêtements, les habitudes et le mode de vie des brahmanes, mélangea leurs rites avec les chrétiens, tout cela avec l’approbation du pape Grégoire XV. Il convertit plus de 250.000 Hindous." (8)

Il est plus que probable que c’est de là que viennent les enseignements corrompus du Nouvel Age, avec karma et cie, les nouveaux enseignements christiques via les anges qui sont en fait les véritables ennemis de l’humanité avec leur voix mielleuse et leurs méthodes pédagogiques basées sur toujours plus de culpabilité et des enseignements corrompus qui donnent les effets inverses de ceux énoncés.    

Il faut surtout voir que le Nouvel-Age, grâce à son pot-pourri de tous les enseignements, croyances du monde commence depuis les années 70 à préparer la religion universelle sous contrôle juif. 

Il devient vital de comprendre que les Juifs contrôlent toute notre société. Aussi lorsqu’un mouvement dure et prend de l’ampleur, vous pouvez être sûr qu’IL sert l’objectif juif. 

D’ailleurs en France, la société qui distribue la quasi totalité des livres new age est juive, gérée par des Juifs ! Et le Nouvel Age rapporte gros, très gros !   

"En Amérique du Sud, ils conquirent les autochtones qui furent ensuite contraints de vivre sous le catholicisme. Les jésuites les surveillent … »« …et punissent la plus petite erreur … Le fouet, le jeûne, la prison, le pilori sur la place publique, la pénitence publique à l’église sont les châtiments qu’ils utilisent." Le coupable revêtu des habits de pénitent est emmené à l’église où il avouait sa faute. Puis il était fouetté sur la place publique selon le code pénal ….. Le coupable, après avoir été puni, baisait la main de celui qui l’avait frappé, en disant: ‘Que Dieu vous récompense de m’avoir libéré, par cette punition légère, de la  peine éternelle qui me menaçait.’ (9)

"Nous composerons des poèmes, mais puissent être nos poètes chrétiens et non païens qui invoquent des Muses, des oréades, des naïades,  des néréides, Calliope, Apollo, etc …et autres Dieux et Déesses. De plus, si ces derniers doivent être mentionnés, que ce soit pour les caricaturer, car ce sont des démons."(10)

"L’Eglise catholique faisait partie des plus riches propriétaires terriens en Afrique du Nord. Au Mexique, ils possédaient des mines d’argent et des raffineries de sucre, au Paraguay, des plantations de thé et de cacao, des fabriques de tapis et avait le contrôle sur l’approvisionnement alimentaire comme elle  possédait des bovins et ‘exportait 80.000 mules par an’."

"Et pour réaliser un bénéfice encore plus grand, les révérends pères n’hésitaient pas à frauder le trésor de l’État, comme dans l’histoire bien connue des boîtes soi-disant de chocolats déchargées à Cadix, qui étaient remplies de poudre d’or."11

"Le 7 janvier 1960, à Rome, eut lieu une conférence au sommet destinée à apporter une co-existence pacifique entre les soviétiques et le bloc de l’Est et l’Ouest. Aux Etats-Unis, le cardinal Spellman (dont on voit de nombreuses photos dans les magazines et les journaux posant à côté d’importants dirigeants du monde) exhorta les Catholiques à se montrer ouvertement hostiles envers M. Khrouchtchev, lorsqu’il  visitait les États-Unis où il était invité. Le Cardinal Ottaviani, secrétaire du Saint-Siège prononça un discours des plus véhéments à la basilique de ‘Sainte-Marie-Majeure’ contre les Soviétiques et les puissances occidentales qui étaient impliquées dans le projet de paix." 12

On pourrait bien se demander quels objectifs motivent les guerres quand une institution comme l’Église catholique cherche la domination mondiale. Et pourtant, la guerre, par les dévastations créées, est ce qui modifie le plus en profondeur le cours de la vie humaine en oeuvrant à une domination totale.

Les deux puissances belligérantes sont aidées et financées par ceux dont l’unique but est le contrôle de la planète et l’asservissement de l’humanité.

À la fin de la guerre, tous les pays impliqués sont endettés auprès des banques internationales dont certaines sont détenues et exploitées par le Vatican. Il n’est pas question, ici, d’ignorer ceux qui travaillent aux mêmes objectifs mais plutôt de prendre conscience qu’ils se servent tous les uns des autres pour atteindre leurs objectifs communs, tout en se méprisant cordialement, chacun cherchant la destruction de l’autre. Si l’objectif est atteint, le gagnant rafle la mise.

Ce qui est dramatique, c’est que ceux qui, Protestants, dénoncent des faits véritables et indiscutables sur les Catholiques, comme par exemple l’auteur de Vatican Assassins, ne sont pas conscients qu’eux-mêmes sont trompés dans cette tactique d’où personne ne sort gagnant, sauf les Juifs.

Ils courent d’une secte à l’autre, d’un bras armé à l’autre, ne voyant pas qu’ils sont enferrés dans la même illusion, la Bible. Bien sûr que ces pages sont une véritable bombe, une vraie révélation sur la corruption qui règne à l’intérieur de l’Eglise avec ses hommes de main que sont les Jésuites. Mais le Cardinal Spellman comme bien d’autres sont Juifs. Voilà comment les juifs font marcher l’entier système de l’intérieur prônant la haine, organisant le crime avec sur le devant de la scène les Gentils, même si la plupart des papes ont du sang juif qui coule dans leurs veines puisque l’on sait qu’un mère juive équivaut à être 100 % juif puisque c’est elle qui, détenant le gène récessif, le transmet à sa progéniture.

N’oubliez jamais que les Juifs jouent des deux côtés à la fois et que lorsque le Christianisme se montre violemment opposé au Judaisme et prétend être son  ennemi, il n’en est rien. Ce n’est que du cinéma et une pure imposture.

Les multiples preuves sont écrites noir sur blanc dans la Bible où il n’y en a que pour les Juifs et Israel.

Comme je l’ai déjà expliqué, le but est de diviser sur tous les fronts, de monter les uns contre les autres dans tous les domaines afin que les goys ne soient jamais solidaires les uns des autres, jamais. Beaucoup se sont fait avoir par l’appât du gain mais au bout du compte et du combat, ils seront perdants.

Il y a toujours un Juif à l’origine de la naissance d’un nouveau concept, qu’il soit religieux, politique, idéologique ou autre. Le Juif utilise toujours très intelligemment les différences sincères de points de vue des Gentils qui sont tous différents par nature. Il l’intégre à sa stratégie et à partir de là, naît un nouveau mouvement, une nouvelle congrégation, une nouvelle institution. Souvent de nombreux Juifs se convertissent au nouveau bras armé qu’ils ont créé pour en surveiller l’évolution et les manoeuvrer de l’intérieur comme ce fut le cas pour le Cardinal Francis Spellman.

Pour preuve flagrante, il suffit de regarder la Bible ; presque chaque page comporte le mot Juif ou Israël, toujours dépeint de la manière la plus éclatante tandis que les Gentils sont avilis. La Bible, du début à la fin, est une histoire fictive du peuple juif, les patriarches, comme Abraham, un anagramme de Brahma (volé comme tout le reste). Abraham, patriarche de la race juive est un puissant message subliminal, anagramme de Brahma, issu de la caste dirigeante des grands prêtres de l’Inde, autrement dit les Juifs deviennent la caste dirigeante des nations, alors que les Gentils mènent leurs guerres et sont des moutons bons pour l’abattoir.

Références 

1- The Secret History of the Jesuits (Edition anglaise) – L’Histoire secrète des Jésuites par Edmond Paris

2- Vatican Assassins – Wounded in the House of My Friends  by Eric Jon Phelps

3 – ibid p 23

4 – ibid p 21

5 – ibid p 38

6 – ibid p 9

7 – ibid p 41

8 – ibid p 50 -51

9 – ibid p 56-57

10 – ibid p 62

11 – ibid p 68

 
 

Tags: , , , , ,

Première partie – Chapitre 17 – Jésus-Christ

"Elle nous aura bien servi cette histoire de Christ." Pape Léon X  

Les Juifs comme les hautes sphères de l’Eglise chrétienne savent parfaitement que le personnage de Jésus-Christ est fictif. Il fut créé de toutes pièces par Paul de Tarse lorsqu’il élabora le système de la résurrection du Christ comme principe rédempteur du péché de l’Homme.

Dans ce dispositif, un « Juste » était nécessaire. Le rôle de Jésus fut créé, basé sur plus de vingt héros crucifiés des panthéons païens dont les identités furent volées par les scribes hébreux. Jésus-Christ en mourrant rachetait les péchés de l’Homme, pour toutes les générations à venir, la fameuse chute d’Adam.

Il  n’y a pas pire poison pour la conscience humaine que la culpabilité. 

Les enseignements mortifères de Jésus enthousiasmèrent les Juifs qui avaient pour but avoué : « la dégénérescence psychologique et sexuelle des Gentils. » 

« Il n’y aucune indication dans la littérature juive que l’apparition de Jésus, aussi bien comme enseignant ou comme leader politique et social fit une impression durable sur les Juifs. »     

« Sa vie, quoique indirectement si essentielle, n’eut que très peu d’influence directe sur le cours de l’histoire ou de la pensée juive. » 1

Bien sûr, puisqu’il n’a jamais existé.

C’est une erreur de penser que les Juifs ont toujours eu un problème avec Jésus-Christ. Les Juifs ont toujours eu un problème avec les Gentils, pas Jésus !

Et le personnage de JEWSUS (http://jesusisajew.org/index.php) leur a permis de régler cette difficulté.

Jésus est la plus grande réussite des Juifs. Ils sont très fiers de la manière dont ils ont fait tomber tous les Gentils dans leur escarcelle ! 

Un personnage non seulement fictif mais inepte, dénué de toute logique, de tout discernement. C’est la raison pour laquelle, les Juifs ne pouvaient décemment pas cohabiter avec de tels enseignements qu’ils savaient si mortifères, si suicidaires et décidèrent de séparer la bible en deux parties : l’Ancien Testament à l’intention des Juifs, démontrant clairement les objectifs de leur dieu cruel, assoiffé de sang et le Nouveau Testament transmettant les nouveaux enseignements à l’intention des Chrétiens.

Nous passons de l’ignominie à la béatitude niaise, autrement dit de l’Ancien Testament au Nouveau Testament. 

L’avantage d’un personnage fictif est qu’on peut le faire évoluer au fil du temps selon les besoins, les époques et les modes.

L’essentiel est qu’il soit toujours au goût du jour pour récupérer le maximum de fidèles.

Le but de Jésus : abêtir toujours plus d’âmes afin qu’elles aillent plus docilement à l’abattoir.

Le Christianisme a survécu jusqu’à aujourd’hui parce qu’il s’est toujours adapté à son temps.

A une époque, par exemple, l’Eglise finit par admettre que la Terre n’était pas plate alors que jusque là, elle affirmait le contraire. Si elle ne l’avait pas fait, elle n’aurait pas subsisté.

Le mouvement du Nouvel Age est la dernière mouture concoctée par l’Eglise (et les Juifs ) pour récupérer tous ceux qui se sont éloignés de la religion.

Tout d’un coup, tous les enseignements précieux, toute la Connaissance que les Dieux Primordiaux donnèrent à l’humanité sont attribués à Jésus.

Dans les années 1960/70, il était l’idéal hippie.

Maintenant, il est l’enseignant de ce Nouvel Age aux enseignements mortifères du style « aimez votre maladie ».

Cette fois-ci les anges sont de la partie. Les illuminés du Nouvel Age canalisent ces entités abjectes qui se font passer pour des êtres de lumière, le Christ, Marie ou je ne sais quel personnage sublime afin de les illusionner et d’abîmer un peu plus d’humains au passage.

Durant les croisades, Jésus était le guerrier chrétien qui guidait les armées chrétiennes massacrant tout sur leur passage.

Avec l’Islam ( autre arme religieuse des Juifs), Jésus est toujours là mais cette fois, il n’est plus le fils de dieu mais un prophète.

Il se conforme à chaque culture comme à chaque nouvelle tendance.  

La seule chose qui soit vraie et constante le concernant sont ses enseignements suicidaires conçus pour rendre les populations gentilles plus malléables et plus serviles.

Le message sous-jacent ne change jamais. Il est porteur de mort.

Il est comme le rongeur paraissant inoffensif qui pourtant introduit un parasite mortel chez son hôte comme ce fut le cas avec la peste bubonique au Moyen-Âge.

Parce que Jésus est un personnage fictif, il peut se transformer au gré de l’évolution de la société et des mœurs.  

D’un côté, il était célibataire et le fils de dieu. De l’autre, on lui découvre des relations sexuelles avec Marie-Madeleine.

Parce que la Connaissance primordiale vient d’Extrême-Orient, il y a séjourné de 13 à 30 ans.

Comme il n’existe aucun écrit sur Jésus, on fabrique, on invente.

Il est donc facile de lui attribuer la paternité de ces enseignements orientaux en clamant haut et fort : le principe du Un, dieu unique et universel, en lequel tout se joint et se rejoint.

Il est simple de voler ce qui appartient aux autres, d’en corrompre la substance et de s’en déclarer propriétaire.

Parce que l’homosexualité est de plus en plus acceptée de nos jours, une partie de l’Évangile de Saint Jean, qui avait été, comme par hasard supprimée, prétend que Jésus a eu des rapports sexuels avec un autre homme.

Il peut être n’importe quoi, n’importe où, à n’importe quel moment !

Néanmoins, le nazaréen n’a jamais donné de réponse directe à quoi que ce soit.

Aussi, chacun est libre de citer tel ou tel passage comme il en a besoin quand il en a besoin.

Ses paraboles peuvent s’adapter à toutes les situations à tout moment et ne veulent rien dire.

Elles peuvent être interprétées de 100 façons différentes.

LE NAZARÉEN EST PLUS PÉCHEUR QUE CEUX DONT IL PRÉTEND RACHETER LES PÉCHÉS. 

Les Chrétiens croient que Jésus est un être parfait ; pacifique, aimant, compréhensif et un  guérisseur.

Malheureusement, il s’avère que la plupart sont trop paresseux pour étudier les faits. La bible est peut-être le livre le plus acheté mais il est le moins lu. Le nazaréen était paresseux, indolent, fainéant. Il vécut comme un parasite sur le travail des autres.  Il était un invité impoli et indifférent qui souvent insultait ses hôtes. Il volait et ordonnait aux autres de faire de même. Il approuvait et recommandait le meurtre. En fait, il est le pire hypocrite qui n’ait jamais existé.

LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX  

- ORGUEIL

Le nazaréen était très arrogant, égoïste et prétentieux. Son sentiment de fierté et d’auto-glorification peut être observé dans la plupart des Écritures: Il était assez irrespectueux pour insulter son hôte et lui laisser la charge de travail alors qu’il monopolisait toute l’attention, ce qui dénote qu’il se considérait comme un personnage important.

Luc 10 : 38-42

38 Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison.

39 Elle avait une soeur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.

40 Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit: Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de m’aider.

41 Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses.

42 Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.

Quiconque ne l’aimait pas plus que ses propres parents n’est pas digne de lui. Ici, le nazaréen se place au-dessus des membres de la famille de ses disciples. Indiquant à nouveau, une fierté et une arrogance extrêmes:

Matthieu 10: 37

« Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou fille plus que moi n’est pas digne de moi. »

C’est aussi le péché d’envie: il est si jaloux de tous ceux qui pourraient partager leur amour pour l’autre.

Le plaisir de se faire masser avec un onguent de prix était plus important que de le vendre pour donner l’argent aux pauvres.

Marc 14 : 3-7

3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu’il se trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus.”

4 Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation: A quoi bon perdre ce parfum?

5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre cette femme.

6 Mais Jésus dit: Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine? Elle a fait une bonne action à mon égard;

7 car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours.

Le nazaréen traite d’autres êtres humains de « chiens » et « pourceaux», indiquant qu’ils lui sont bien inférieurs:

Matthieu 7:6

Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.

Il déclara qu’il était « plus grand » que Jonas et Salomon.

Matthieu 12 :41-42

41 Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu’ils se repentirent à la prédication de Jonas; et voici, il y a ici plus que Jonas.

42 La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus que Salomon.

- ENVIE

Le nazaréen était si jaloux de toute dévotion ou affection donnée à quelqu’un d’autre qu’à lui-même, même entre des membres de la famille, qu’il exigeait que ses disciples quittent leur famille.

Luc 9 : 59-62

59  Il dit à un autre: Suis-moi. Et il répondit: Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.

60  Mais Jésus lui dit: Laisse les morts ensevelir leurs morts; et toi, va annoncer le royaume de Dieu.

61 Un autre dit: Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d’aller d’abord prendre congé de ceux de ma maison.

62 Jésus lui répondit: Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu.

Il y a de nombreuses d’écritures qui démontent de manière flagrante le caractère envieux et le ressentiment du nazaréen. Ils sont présentés ci-aprés.

- COLÈRE

En raison d’un sentiment de fierté excessif, d’une arrogance et de la conviction écrasante d’être le premier ayant droit, le nazaréen fut souvent l’objet du péché de la colère:

Matthieu 11 : 20-24

20 Alors il se mit à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas repenties.

21 Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre.

22 C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous.

23 Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.

24 C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi.

Le nazaréen est toujours en train de condamner, d’insulter et de menacer les autres.

Matthieu 23 : 33

Serpents, race de vipères! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne?

Marc 3 : 5

Et les ayant regardés à l’entour avec colère, étant attristé de l’endurcissement de leur coeur, il dit à l’homme: Étends ta main. Et il l’étendit, et sa main fut rétablie.

Jean 2:15

Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables;

Dans le verset ci-dessus, le nazaréen condamne la cupidité de ceux qui font de l’argent dans le temple mais par ses actions et revendications, il est pire qu’eux.

Le nazaréen dit très clairement qu’il est venu sur Terre pour apporter guerres et conflits, haine et inimitié entre les membres d’une même famille; briser l’unité familiale du domicile:

Matthieu 10 :34-36

34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.

35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;

36 et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

Il démontra impatience et contrariété lorsqu’un père dont l’enfant ne pouvait pas parler lui demanda de l’aide. Son temps et son énergie étaient plus importants que passer quelques secondes à soulager un enfant handicapé. Il insultait aussi ses disciples et ceux autour de lui quand il répondait à leur demande d’aide.

Marc 9 :19

Race incrédule, leur dit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous? jusques à quand vous supporterai-je? Amenez-le-moi.

- AVIDITÉ

L’aversion du nazaréen pour le travail prouve son manque total d’esprit pratique. Comme il vécut de la charité des autres, il y avait des moments où la charité n’était pas suffisante pour satisfaire ses besoins, aussi il VOLAIT.

Le jour du Sabbat, lui et ses disciples, prenaient le maïs d’un agriculteur. Lorsqu’on lui demanda pourquoi il violait la loi en mangeant le jour du sabbat, il justifia le vol en s’auto-proclamant le « Seigneur du sabbat. »

Luc 6:1- 5

1 Il arriva, un jour de sabbat appelé second-premier, que Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, après les avoir froissés dans leurs mains.

2 Quelques pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat?

3 Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui;

4 comment il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de proposition, en mangea, et en donna à ceux qui étaient avec lui, bien qu’il ne soit permis qu’aux sacrificateurs de les manger?

5 Et il leur dit: Le Fils de l’homme est maître même du sabbat.

La paresse et la cupidité du nazaréen l’amenèrent souvent à voler: Il envoya deux disciples voler un âne et un poulain. Il n’avait aucune considération quant à savoir si les animaux qu’il prenait pour lui créeraient un manque pour ceux à qui il les volait. Ici, en plus de l’acte de vol, le nazaréen n’a pas le courage d’aller voler ces animaux lui-même, il ordonne à d’autres de le faire pour lui.

Luc 19 : 29-35

29 Lorsqu’il approcha de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne appelée montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples,

30 en disant: Allez au village qui est en face; quand vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s’est jamais assis; détachez-le, et amenez-le.

31 Si quelqu’un vous demande: Pourquoi le détachez-vous? vous lui répondrez: Le Seigneur en a besoin.

32 Ceux qui étaient envoyés allèrent, et trouvèrent les choses comme Jésus leur avait dit.

33 Comme ils détachaient l’ânon, ses maîtres leur dirent: Pourquoi détachez-vous l’ânon?

34 Ils répondirent: Le Seigneur en a besoin.

35 Et ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus.

- PARESSE

Le nazaréen a toujours été connu pour sa haine du travail physique. Mais il détestait aussi se laver et se baigner. Ici il encourage à ne pas se laver.

Matthieu 15 :1-20

1 Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent:

2 Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas.

19 Car c’est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoignages, les calomnies.

20 Voilà les choses qui souillent l’homme; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille point l’homme.

Marc 7 : 1- 9

1 Les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, s’assemblèrent auprès de Jésus.

2 Ils virent quelques-uns de ses disciples prendre leurs repas avec des mains impures, c’est-à-dire, non lavées.

3 Or, les pharisiens et tous les Juifs ne mangent pas sans s’être lavé soigneusement les mains, conformément à la tradition des anciens;

4 et, quand ils reviennent de la place publique, ils ne mangent qu’après s’être purifiés. Ils ont encore beaucoup d’autres observances traditionnelles, comme le lavage des coupes, des cruches et des vases d’airain.

5 Et les pharisiens et les scribes lui demandèrent: Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens, mais prennent-ils leurs repas avec des mains impures?

6 Jésus leur répondit: Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit: Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi.

7 C’est en vain qu’ils m’honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.

8 Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes.

9 Il leur dit encore: Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition.

- GOURMANDISE

Le péché de gourmandise est un désir immodéré de consommer plus que ce que l’on a besoin. Bien que nazaréen prêche l’abstinence, il ne se l’appliquait pas à lui-même. Il est sur la défensive lorsque des plaintes sont dirigées contre lui et ses partisans sont toujours vus en train de manger et de boire.

Luc 5 :33-35

33 ls lui dirent: Les disciples de Jean, comme ceux des pharisiens, jeûnent fréquemment et font des prières, tandis que les tiens mangent et boivent.

34 Il leur répondit: Pouvez-vous faire jeûner les amis de l’époux pendant que l’époux est avec eux?

35 Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, alors ils jeûneront en ces jours-là.

Il était connu comme glouton et ivrogne.

Luc 7 : 34

Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites: C’est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie.

Le nazaréen était en colère lorsque ses repas gratuits ne lui étaient pas fournis comme il le souhaitait. Un jour, il maudit un figuier de ne pas avoir de fruits. L’arbre est mort.

Marc 11 :12-14 et 20-22

12 Le lendemain, après qu’ils furent sortis de Béthanie, Jésus eut faim.

13 Apercevant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s’il y trouverait quelque chose; et, s’en étant approché, il ne trouva que des feuilles, car ce n’était pas la saison des figues.

14 Prenant alors la parole, il lui dit: Que jamais personne ne mange de ton fruit! Et ses disciples l’entendirent.

20 Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines.

21 Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus: Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché.

22 Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu.

- LUXURE

La luxure est un désir immodéré des plaisirs du corps. Le nazaréen prêchait le célibat pour ses disciples mais hypocrite comme il était, il ne s’appliquait pas ces enseignements à lui-même. Hommes* et femmes lui accordaient des faveurs sexuelles comme d’autres de la nourriture, un  logement et autres.

Luc 8 :1-3

1 Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu.

2 Les douze étaient avec lui et quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies: Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons,

3 Jeanne, femme de Chuza, intendant d’Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens.

*Il y a des passages supprimés dans l’Évangile de Marc. Le nazaréen a des relations sexuelles avec l’un de ses disciples pendant que les autres dorment dans le jardin avant sa crucifixion.

Le nazaréen soutient et encourage le MEURTRE pour des raisons égoïstes.

Luc 19:27

Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence.

Non seulement le nazaréen PRECONISE L’ESCLAVAGE, mais encourage et tolère l’abus d’esclaves:

Luc 12 :47

Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups.

Outre le sermon sur la montagne qui est contre nature et contre la vie, les actes du nazaréen sont plus éloquents que ses paroles et révèlent sa vraie nature, celle d’un grand hypocrite:

Matthieu 5 :1-3

1 Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne; et, après qu’il se fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui.

2 Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit:

3 Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!

Le nazaréen était tout sauf «pauvre en esprit. » Il était arrogant, moralisateur, et mettait toujours mis ses propres besoins et désirs avant ceux des autres.

Luc 10: 38-42

Matthieu 10:37

(voir ci-dessus)

Matthieu 5:4

Heureux les affligés, car ils seront consolés!

Matthieu 8:21-22

21 Un autre, d’entre les disciples, lui dit: Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.

22 Mais Jésus lui répondit: Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.

Matthieu 5:5

Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre!

“Débonnaire” signifie les faibles, les humbles. Celui qui est faible, inoffensif, qui ne se défend pas lorsqu’il est attaqué.

Matthieu 5:6

Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés!

Le nazaréen prôna et encouragea ouvertement le chaos et l’anarchie. Ces enseignements immoraux, suicidaires, funestes sapèrent et détruisirent les fondements d’une vraie Justice dont les conséquences sont que les victimes sont punies tandis que les criminels sont récompensés et encouragés dans leur comportement.

Le résultat est l’effondrement de notre civilisation. Toute espèce qui ne se défend pas est irrémédiablement détruite. Elle est vouée à disparaître. Si le corps humain ignorait les germes, bactéries et virus qui l’envahissaient, la presque totalité des personnes seraient mortes en moins de 24 heures.

Ces enseignements mortifères n’ont pas d’autre but que de détruire des vies humaines.

Matthieu 5:38-44

38 Vous avez appris qu’il a été dit: oeil pour oeil, et dent pour dent.

39 Mais moi, je vous dis de ne pas résister au mal. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre.

40 Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.

41 Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.

42 Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.

43 Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.

44 Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

Matthieu 5 :7

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!

Le nazaréen fut tout sauf «miséricordieux». Il a toujours condamné, menacé et accablé les gens.

Matthieu 5 : 8

Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!

Le nazaréen fut tout sauf un «cœur pur».

IL MENTAIT

Jean 5 :31

Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai.

Le nazaréen dit à ses disciples qu’ils ne mourraient pas avant sa seconde venue:

Matthieu 16 :28

Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne.

Apocalypse 3 :11

Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne

IL VOLAIT

Luc 19 :29 – 35

Luc 6 :1-5

(voir ci-dessus)

IL PLAIDA ET ENCOURAGEA LE MEUTRE sur un coup de tête :

Luc 19 : 27 (voir ci-dessus)

Il fut l’un des pires hypocrites qu’il soit.

Matthieu 5 :19

Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

Matthieu 5 : 9

Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!

Matthieu 10 : 34

34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.

35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;

36 et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

Matthieu 5 :10

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!

Le nazaréen condamne la justice et travaille contre elle (voir les autres écritures).

Matthieu 5 :11

Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.

La haine de l’humanité du nazaréen est flagrante.

IL PRÊCHE L’AUTO-MUTILATION

Matthieu 19 :12

Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.

Un «eunuque» est un mâle castré; en d’autres termes, un homme dont les testicules ont été coupées. L’église catholique castrait systématiquement les jeunes enfants de chœur afin d’empêcher que leur voix ne change.

Matthieu 5 :29-30

29 Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.

30 Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne.

LA CRUAUTÉ du nazaréen pour LES ANIMAUX

Matthieu 8 :30-32

30 Il y avait loin d’eux un grand troupeau de pourceaux qui paissaient.

31 Les démons priaient Jésus, disant: Si tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux.

32 Il leur dit: Allez! Ils sortirent, et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux.

************

Jamais dans toute l’histoire humaine, on a fourni à un individu autant d’excuses.

En effet, les enseignements et les actes de Jésus Christ trouvent mille et une explications, mille et une justifications aux yeux de ceux qui ont totalement été floués, hypnotisés, fanatisés par cette entité.

Peu importe finalement qu’elle ait existé ou pas, les conséquences que cette créature a eu sur l’humanité a imprégné chaque fibre, chaque aspect de la société dans laquelle la plupart d’entre nous vivent. 

Il y a des millions de personnes qui adorent ce personnage, le portent au pinacle et en font la promotion continuellement.

Pourtant l’impact qu’il a sur l’humanité est terrible. 

La plupart des guerres ont été menées pour des questions religieuses.

Des millions d’êtres souffrent de graves troubles psychologiques, de blocages qui les empêchent de vivre une vie normale et saine.

La liste des crimes perpétrés contre l’humanité à cause de cet individu est sans fin.

Encore une fois, peu importe qu’il ait existé ou qu’il soit un mythe. Il est une réalité à travers tous les crimes et toutes les injustices qui ont été commis. 

Effectivement, les Juifs peuvent être fiers et arrogants : Jésus est leur plus grande réussite pour détruire leurs ennemis mortels : les Gentils. 

Grâce à Jésus, les Juifs ont réussi l’exploit dé dégénérer psychologiquement et sexuellement les Gentils. 

Ah oui, j’oubliais. Maintenant, nous avons droit à un nouveau changement historique avec :  « Les Juifs n’ont pas tué Jésus, écrit le pape dans son nouveau livre ».  

J’ai rajouté cette vidéo à plusieurs égards : 

1 – elle confirme bien que tous les Juifs savent que Jésus est juif comme l’Eglise est juive à la base. Ensuite l’Eglise, par l’évolution "naturelle" des choses s’est retrouvée avec une façade Gentille à l’image de Paul de Tarse qui a embrassé la nouvelle religion chrétienne pour mieux la vendre. 

En effet pour avoir été commerçante dans le prêt-à-porter toute ma vie, je suis bien  placée pour savoir qu’il n’y rien de tel que de porter les vêtements que l’on vend pour en vendre davantage. On ne peut réussir quoi que ce soit à grande échelle en restant à l’extérieur, il faut le faire depuis l’intérieur. 

C’est la raison pour laquelle les Juifs ont deux tactiques de base :

- L’une consiste à infiltrer toute organisation, institution, gouvernement, société etc… pour pouvoir modifier les choses selon leurs objectifs depuis l’intérieur.

- L’autre est de créer une religion (à l’image du Christianisme, une association ou un mouvement politique ou quoi que ce soit d’autre en se "convertissant" eux -mêmes à cette nouvelle religion ou mouvance politique etc. Une fois qu’ils ont ramené à eux une "assez grosse clientèle goy", il la laisse être dans la vitrine pendant que, eux, dans l’arrière boutique continue de tirer les ficelles. 

N’oubliez jamais que la plupart des papes sont d’ascendance juive par leur mère, donc Juifs. En effet, ces derniers préfèrent toujours, même deux mille ans plus tard, rester aux commandes depuis l’intérieur. C’est la même chose pour toutes les sociétés secrètes dont je parlerai dans un autre message. 

2 – elle donne des infos très importantes au sujet d’Israel, des guerres et aussi de la magie kabbaliste que les Juifs utilisent jusqu’à plus soif contre les Goyim…… ce dont j’ai déjà parlé pour ceux qui ont lu les précédents chapitres.  

Je conseille donc à tous ceux qui viennent sur ce blog de réécouter plusieurs fois attentivement ce qui est dit !            

 

 

RÉVEILLEZ-VOUS GENTILS,

JÉSUS CHRIST N’EST PAS VOTRE DIEU,

IL EST VOTRE ASSASSIN 

Ressources

1- Christianity in its relation to Judaism in Jewish Encyclopedia

Pour ce qui est de mes autres affirmations, tout est dans la bible ou déjà documenté et référencé dans mes autres chapitres.

 
 

Tags: , , ,

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.