RSS

Archives de Catégorie: Actu – Nouvelles technologies, flicage, censure

Actu – ACTA : la nouvelle loi anti-contrefaçon

Désormais, l’Enfer, c’est sur Terre !!

La nouvelle loi Internet que nous concocte l’Europe, la France en tête, sera bien pire que la SOPA américaine selon les « experts » d’outre-atlantique.

Il s’avère en effet qu’ ACTA (ANTI-COUNTERFEITING TRADE AGREEMENT – ACCORD COMMERCIAL ANTI-CONTREFAÇON)  A POUR BUT DE S’ATTAQUER À TOUTE L’INFORMATION DÉFINIE ‘CONTREFAITE’ (voyez un peu la largeur du spectre) mais pas seulement. 

ELLE S’ATTAQUERA AUSSI À TOUT PRODUIT ALIMENTAIRE CONTREFAIT, TOUTE MARCHANDISE CONTREFAITE, QUELQU’EN SOIT SA NATURE. 

Alors vous comprenez maintenant ce qu’il va advenir de la nourriture si nous ne bougeons pas. Les seuls qui seront protégés puisque les initiateurs, seront MONSANTO et cie puisqu’ils ont déposé des brevets sur à peu près tout pour les transformer en poisons. Donc c’est empoisonnement garanti, mort garantie, extermination garantie. 

La levée de boucliers contre la SOPA outre-atlantique a fait reculer la Maison-Blanche.  Alors nous savons ce qu’il nous reste à faire ici !!  

             

Après SOPA et PIPA aux États-Unis, ACTA arrive au Parlement européen

«Les citoyens de toute l’Europe doivent lutter contre cet accord illégitime » 

Source 

Après l’impressionnant mouvement d’opposition aux draconiens projets de loi anti-partage SOPA et PIPA, en discussion aux États-Unis, le Parlement européen entame ses travaux sur leur équivalent international : ACTA, l’accord commercial anti-contrefaçon. Les citoyens de toute l’Europe doivent lutter contre cet accord illégitime, voué à remettre en cause la liberté d’expression en ligne, ainsi que l’accès à la connaissance et l’innovation au niveau mondial.

Demain, la commission « développement» du Parlement européen (DEVE) tiendra son premier débat sur le projet de rapport pour avis [1] relatif à ACTA, présenté par le rapporteur Jan Zahradil [2], un conservateur euro-sceptique de la République Tchèque.

Ce désastreux projet de rapport pour avis est trompeur en ce qu’il tente de justifier des mesures répressives extrémistes pour protéger un régime dépassé du droit d’auteur, des brevets et du droit des marques [3].

Plus inquiétant encore, la version de travail du rapport fait complètement l’impasse sur les très nombreuses critiques émises contre ACTA [4], venant non seulement d’ONG défendant l’accès aux médicaments, comme OXFAM ou Health Action International, mais également des principaux partenaires commerciaux de l’UE.

Étrangement, le projet de rapport pour avis ne remet pas en question le bien-fondé d’ACTA, et n’émet aucune critique sur la manière dont il a été négocié. La commission DEVE trouve-t-elle normal que des fonctionnaires non-élus proches des lobbyistes de l’industrie négocient de mesures pénales sans véritable contrôle démocratique ? Ou que les pays émergents et en développement aient été totalement exclus du processus ?

Le projet de rapport pour avis DEVE doit être amendé pour refléter les problèmes majeurs soulevés par l’ACTA. Même l’étude commanditée par le Parlement européen lui-même reconnaît qu’ACTA ne peut être accepté en l’état [5].

« Encouragé par les même lobbies extrémistes que PIPA et SOPA aux États-Unis, ACTA est une initiative globale visant à protéger des industries rentières qui dominent l’économie mondiale. Le projet de rapport pour avis présenté par M. Zahradil en commission DEVE néglige tous les problèmes cruciaux posés par ACTA : son absence de légitimité démocratique, la vision dépassée du commerce international qu’il promeut, son impact sur l’accès aux médicaments dans les pays en développement, mais aussi sur la liberté d’expression et l’innovation de par le monde. Les membres du Parlement européen, à commencer par la commission en charge du développement, doivent prendre pleinement en compte ces différents problèmes et rejeter cet accord une fois pour toutes. Les citoyens doivent agir pour s’assurer que le Parlement européen reçoit le message. », déclare Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

ACTA signé par l’UE. Ensemble, nous devons le vaincre !

Source 

Paris, 26 janvier 2011 – Aujourd’hui à Tokyo, l’Union européenne et 22 de ses États Membres, dont la France, ont officiellement signé ACTA1, l’accord commercial anti-contrefaçon. Le mouvement citoyen mondial contre les lois américaines anti-partage SOPA et PIPA doit désormais vaincre leur équivalent global ACTA au Parlement européen. 

Quelques jours après les manifestations en ligne contre les projets de loi anti-partage SOPA et PIPA aux États-Unis, la cérémonie de signature de l’ACTA est le symbole du contournement de la démocratie visant à imposer des politiques qui nuiront à la liberté de communication et à l’innovation de par le monde. Cette signature hautement symbolique n’est toutefois pas la fin du combat.

Chaque citoyen souhaitant agir pour vaincre ACTA a maintenant l’occasion de participer en vue de le faire rejeter. Chaque étape de la procédure de ratification qui conduira au vote final au Parlement européen (au plus tôt en juin) sera l’occasion de se faire entendre. (Voir ci-dessous).

« Ces derniers jours, on assiste à des manifestations2 très encourageantes de la part de citoyens polonais ou du reste de l’Europe, qui s’inquiètent des conséquences d’ACTA sur la liberté d’expression, l’accès aux médicaments, ainsi que le partage de la culture et de la connaissance. Cet important mouvement va prendre de l’ampleur. Les citoyens européens doivent reconquérir la démocratie face à l’influence néfaste d’intérêts industriels sur la politique globale3. Lors de chacun des débats et des votes sur ACTA au sein des commissions du Parlement européen, les citoyens doivent alerter leur élus. », déclare Jérémie Zimmermann, porte-parole de l’organisation citoyenne La Quadrature du Net.

Source : http://www.laquadrature.net/fr/acta-sign-par-lue-ensemble-nous-devons-le-vaincre

Publicités
 

Étiquettes : , , , , ,

Actu – Etienne Wéry (avocat) : « Héberger un service comme MegaUpload sera désormais plus difficile »

Spécialisé dans les nouvelles technologies, maître Etienne Wéry revient sur le sort des données utilisateurs légales aujourd’hui bloquées sur les serveurs de MegaUpload. Une situation qui créera un précédent dans les relations entre les fournisseurs de contenus et leurs hébergeurs.

ZDNet.fr – Le ministère public américain a informé les sociétés d’hébergement Carpathia et Cogent qu’elles pourraient commencer à supprimer les données stockées sur les serveurs à partir du 2 février(*).

En ont-elles le droit ?

Etienne Wéry (**) – La justice américaine vient simplement de signifier aux avocats de la défense qu’elle avait terminé son travail sur les données stockées sur les serveurs MegaUpload saisis et qu’elle n’en avait désormais plus besoin. Le procureur n’a pas demandé la suppression de ces données mais indiqué que les serveurs étaient sous le contrôle de Carpathia et Cogent.

D’une certaine manière, c’est une façon de botter en touche en faisant porter sur les hébergeurs la responsabilité de la décision de la conservation ou de la suppression de ces données. Reste que les hébergeurs ne font pas ce qu’ils veulent car ils sont liés à leurs clients par des contrats. Mais encore faut-il savoir ce que stipule celui passé avec MegaUpload…

Cogent et Carpathia n’ont-ils pas une obligation de conservation de ces données ?

Ils ont effectivement une obligation de conservation des données de leur client. Or, dans le cas présent, ces fournisseurs de serveurs ont pour client MegaUpload et non les utilisateurs finaux. C’est une situation fréquente dans un cas de sous-traitance. Le fournisseur qui n’est plus payé ne veut plus servir son client et au bout du compte, ce sont les consommateurs qui en font les frais.

Dans le cas présent, les utilisateurs qui ont payé pour stocker leurs données personnelles légales sont plutôt des victimes. Je connais personnellement beaucoup de gens qui utilisaient MegaUpload comme disque dur à distance pour leurs photos, leurs documents, etc. et qui sont aujourd’hui bien embêtés.

Les usagers de MegaUpload basés en France qui ont stocké des contenus licites ont-ils un recours pour récupérer leurs données ?

Le premier recours est à faire contre MegaUpload qui est leur prestataire de services. Or, étant donné leur situation actuelle (fermeture des sites, blocage de tous les comptes, NDLR), il n’y a pas grand-chose à attendre de ce côté-là pour le moment. La deuxième possibilité est une plainte collective des utilisateurs contre les hébergeurs pour les forcer à restituer les données n’ayant rien d’illicite. Mais cette procédure est très couteuse aux États-Unis et il faut parvenir à démontrer que les plaignants ont subi un dommage irréparable et que les hébergeurs ont commis une faute.

Pour l’avocat de MegaUpload, ces informations doivent être préservées dans l’intérêt de la défense de l’entreprise. Cet argument peut-il prévaloir ?

Je rappellerai que les accusés de cette affaire sont présumés innocents. Et effacer les données des serveurs pourrait procurer un avantage à la défense qui mettrait alors en avant le fait qu’elle n’a pas droit à un procès équitable puisqu’elle ne peut pas apporter la preuve de la présence de contenus licites. Mais je le répète, on ne sait pas ce que vont faire Carpathia et Cogent.

Pensez-vous que cette affaire peut créer un précédent pour tous les services cloud de stockage de données à travers le monde ?

Je le crois oui. Je pense que la justice américaine veut frapper un grand coup et créer un précédent. Aucun fournisseur n’assure seul l’intégralité de ses services, il fait appel à des prestataires. La propriété des serveurs par les fournisseurs de contenus sera de moins en moins répandue. Or, si l’on prend l’habitude de couper les racines DNS et de provoquer cette situation avec les prestataires (les hébergeurs, NDLR), on met à bas un système sans procès. Devenir hébergeur d’un service comme MegaUpload sera plus difficile. C’est très puissant et en dehors de tout contrôle d’un juge. Est-ce cette puissance que l’on veut démontrer aujourd’hui ?

Propos recueillis par Marc Zaffagni pour ZDNet.fr / Eureka Presse

(*)Les utilisateurs de MegaUpload peuvent respirer, au moins pendant deux semaines supplémentaires. L’avocat du service en ligne déclare avoir obtenu de Carpathia Hosting et Cogent qu’ils conservent, gracieusement, les fichiers, dans l’attente d’un accord avec le gouvernement américain.

(**) Etienne Wéry est avocat aux barreaux de Paris et Bruxelles

Source

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Actu – Megaupload fermé parce qu’il projetait de lancer un service concurrent à iTunes ?

 

Megaupload préparait le lancement d’un service de musique et de vidéo considéré comme « révolutionnaire » : il promettait une rémunération de 90% aux artistes grâce à un système appelé Megakey

Voilà une rumeur qui ne va pas manquer d’alimenter les conversations autour de Megaupload. Le site aurait été fermé non pas à cause du piratage de contenus mais au contraire parce qu’il s’apprêtait à lancer une offre légale qui aurait pu bouleverser le schéma classique de l’industrie musicale, en mettant sur la touche les labels et les associations d’ayants-droit.

Le service en question qui se nomme Megabox a été évoqué en décembre dernier par Torrent Freak qui avait interrogé Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload. À l’époque, ce dernier était en conflit avec la RIAA et la MPAA qui avaient publié une vidéo antipiratage dans laquelle il était présenté comme un voyou détroussant les ayants-droit.

Kim Dotcom avait décrit Megabox comme un concurrent d’iTunes qui aurait offert aux artistes un modèle économique inédit en leur permettant de vendre leurs œuvres avec un taux de rémunération de 90%. Il affirmait qu’ils auraient même pu offrir leur musique et être payés via un système appelé Megakey.

Diffuser de la musique gratuite et rémunérer les artistes

Il s’agit d’un logiciel qui agit comme un bloqueur de publicités indésirables en remplaçant 10 à 15% des réclames qu’un internaute est amené à voir par des publicités provenant de la régie Megaclick. « De cette manière, nous génèrerons suffisamment de revenus publicitaires pour fournir des services premium gratuits et des contenus sous licence afin que nos utilisateurs puissent les avoir gratuitement », expliquait le fondateur de Megaupload.

De cette façon, Dotcom pensait pouvoir diffuser de la musique gratuite légale via Megabox et des films gratuits via Megamovie, deux services qui devaient être lancés cette année. « Mega pourrait devenir l’un des plus gros clients de l’industrie du contenu et toute cette affaire de « voyou » absurde sera oubliée. Nous voulons que les créateurs de contenu soient payés », assurait-il.

Un beau discours dont il est difficile de vérifier aujourd’hui la véracité. Restent ces rumeurs, qui veulent que la chute de Megaupload soit liée à ce projet qui menaçait directement les intérêts de l’industrie du disque et du cinéma… (Eureka Presse

Source

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Actu – Les Anonymous tombent le masque : Des défenseurs du CRIF et d’Israël

Qu’en penser ??

(Les caractères en bleu sont mon ajout) 

Il est évident que les Anonymous, comme Wikileaks, sont une création des services secrets leur permettant de restreindre et de circonscrire les dissidents, de manipuler et de leurrer l’opinion en introduisant du faux dans du vrai. Un Ben Laden, une nébuleuse de l’Internet en quelque sorte. D’ailleurs leur soi-disant combat mondial contre la scientologie offre plutôt une énorme publicité à l’Église et non l’inverse. 

Comment se fait-il, d’après vous, qu’Anonymous soit reçu sur tous les plateaux Télé occidentaux, CNN, Canal + et les autres et que tous les médias en parlent, alors qu’ils appellent à la désobéissance civile( ce n’est pas rien) et qu’ils pirateraient des sites sensibles ? Par ce que 100% des chaînes sont 100% sionistes.

Ils se disent défendre la liberté d’expression sous anonymat. C’est un étrange concept prônant la lâcheté et qui ne sert à rien avec les énormes moyens qui existent aujourd’hui pour démasquer quiconque. Les Indignés, les vrais, ceux dont l’action est censurée ici en masse et minimisée par les médias, ceux qui échappent au contrôle et qui ne sont pas des créatures fabriquées n’ont pas de masques et affrontent courageusement la violence policière quand celle-ci ne tire pas à balles réelles. Bien au contraire ce mouvement veut être le plus visible possible. Ils disent également combattre les dictatures à tous les niveaux et, comme par hasard, ils ont été très actifs contre l’Iran, l’Egypte, la Libye et la Tunisie. Cherchez l’erreur ? 

Ils se revendiquent également comme l’un des principaux successeurs de Wikileaks et de Guy Fawkes un bon chrétien, comme par hasard, pour mieux noyer le poisson. 

Ils ne sont qu’un leurre pour démasquer de vrais cybers et de vrais révolutionnaires en herbe ou affranchis. En créant son propre ennemi qui domine l’information par ses actions extravagantes cela dissuade les vrais opposants de monter une telle structure et de telles opérations en permettant de faire de vrais faux piratages pour donner du crédit au mouvement. 

C’est ce passage de l’article qui me fait penser que c’est vrai car ce sont des tactiques que je reconnais bien !!  

D’ailleurs  Megaupload était comme par hasard un des rares sites à n’être tenu par aucune personne de culture ou de religion juive.

Posez-vous la question de savoir pourquoi ce groupe de hackers qui aurait soi-disant  piraté le ministère de la Défense, le FBIl’Elysée, Visa, MasterCard etc, est toujours actif quand tout le monde est aujourd’hui identifiable. Demandez-vous pourquoi ils ont une telle scène médiatique à leur disposition quand pour bien moins que cela Dieudonné ou d’autres en sont exclus et sont diabolisés à l’extrême ?

On veut aussi nous les faire passer pour des ados taquins, certes, la crédulité peut jouer et ils vont s’en servir, mais lors de leurs passages télé ou sur les photos leur stature n’est en rien celle de teen-agers boutonneux en manque d’adrénaline. Il est évident que le but est que les membres soient sincères et qu’ils soient persuadés d’agir pour une bonne cause.

S’il fallait une preuve, elle est faite dans cette vidéo où vous verrez qu’Israël est aussi derrière Anonymous puisque deux de ses membres, soi-disant de grands révolutionnaires cyber-pirates, s’offusquent que le site du CRIF ait été piraté et qu’Israël ait été attaqué pour sa politique. 

Leur propre créature leur échappe et agit contre eux. C’est ce qui se passe aussi avec les réseaux sociaux et Internet.

Dernière info : Anonymous voudrait fermer Facebook, Twitter, Playstation ou YouTube en signe de représailles contre la fermeture Megaupload. Tout est clair dans cette action si elle s’avérait être vraie et elle démontrerait qu’ils agissent contre la liberté d’expression des internautes en faisant le jeu des vrais censeurs aux ordres du gouvernement occulte, le vrai masqué.

Source

Et il y a aussi cette vidéo !!


 

 

Étiquettes : , , , ,

Actu – Internet Censorship en Action

La justice américaine ferme le site de téléchargement Megaupload

LIRE LA SUITE 

Voici l’annonce parue sur le site megaupload.fr

 MEGAUPLOAD – C’est une véritable « révolution » ce soir sur Internet suite à la fermeture du site de téléchargement illégal Megaupload par le FBI !

Les réactions des internautes sont nombreuses sur Twitter et Facebook et les mouvements de protestations se précisent via le hashtag #protest sur Twitter ou encore l’annonce de 72 minutes de silence en guise de protestation !

Suite à l’arrestation des 2 fondateurs et la fermeture du site Megaupload, les célèbresAnonymous,  groupe d’activistes actis sur Internet ont décidé de contre-attaquer pour protester ! 

Leur riposte : hacker plusieurs sites qu’ils jugent coupable de la fermeture de Megaupload !

Du coup les Anonymous ont rendu inaccessible le site de Universal Music(Universalmusic.com), mais également le site de la Justice américaine (justice.gov) ou encore del’industrie du disque aux Etats-Unis (Riaa.com) ou encore le site de Sony Music ! 

Anonymous a d’ailleurs déclaré sur son compte Twitter officiel que la riposte ne faisait que commencer si le gouvernement américain continue dans cette direction : « Les fédéraux ont fermé le site Megaupload… ces conneries ne finiront donc jamais »

Le nom de code de la riposte d’Anonymous à la fermeture de Megaupload : Opération Payback comme le collectif le précise encore sur son compte Twitter : « Opération PayBack, La cible est à terre, justice.gov, 15 minutes après que les fédéraux aient annoncé l’arrêt de mégaupload »

La guerre pour la liberté n’est pas fini !

VIVE LA LIBERTÉ

VOUS POUVEZ DES MAINTENANT TÉLÉCHARGER SUR FILESERVE

MERCI DE VOTRE FIDELITE

Voici la transcription en anglais de la vidéo ci-dessus qui est un appel à l’action des américains comme des autres peuples pour la défense des libertés.    

TRANSCRIPT

Citizens of the United States, We are Anonymous.

This is an urgent emergency alert to all people of the United States.

The day we’ve all been waiting for has unfortunately arrived. The United States is censoring the internet. Our blatant response is that we will not sit while our rights are taken away by the government we trusted them to preserve. This is not a call to arms, but a call to recognition and action!


The United States government has mastered this corrupt way of giving us a false sense of freedom. We think we are free and can do what we want, but in reality we are very limited and restricted as to what we can do, how we can think, and even how our education is obtained. We have been so distracted by this mirage of freedom, that we have just become what we were trying to escape from.

For too long, we have been idle as our brothers and sisters were arrested. During this time, the government has been scheming, plotting ways to increase censorship through means of I S P block aides, D N S blockings, search engine censorship, website censorship, and a variety of other methods that directly oppose the values and ideas of both Anonymous as well as the founding fathers of this country, who believed in free speech and press!

The United States has often been used as an example of the ideal free country. When the one nation that is known for its freedom and rights start to abuse its own people, this is when you must fight back, because others are soon to follow. Do not think that just because you are not a United States citizen, that this does not apply to you. You cannot wait for your country to decide to do the same. You must stop it before it grows, before it becomes acceptable. You must destroy its foundation before it becomes too powerful.

Ne croyez pas parce que vous n’êtes pas un citoyen des Etats-Unis, que cela ne s’applique pas à vous. Vous ne pouvez pas attendre que votre pays décide de faire la même chose. Vous devez l’arrêter avant que les choses n’aillent trop loin, avant que cela ne devienne acceptable. Vous devez détruire ses fondations avant qu’il ne devienne trop puissant.    

Has the U.S. government not learned from the past? Has it not seen the 2011 revolutions? Has it not seen that we oppose this wherever we find it and that we will continue to oppose it? Obviously the United States Government thinks they are exempt. This is not only an Anonymous collective call to action. What will a Distributed Denial of Service attack do? What’s a website de face ment against the corrupted powers of the government? No. This is a call for a worldwide internet and physical protest against the powers that be. Spread this message everywhere. We will not stand for this! Tell your parents, your neighbors, your fellow workers, your school teachers, and anyone else you come in contact with. This affects anyone that desires the freedom to browse anonymously, speak freely without fear of retribution, or protest without fear of arrest.

Go to every I R C network, every social network, every online community, and tell them of the atrocity that is about to be committed. If protest is not enough, the United States government shall see that we are truly legion and we shall come together as one force opposing this attempt to censor the internet once again, and in the process discourage any other government from continuing or trying.

We are Anonymous.

We are Legion.


We do not forgive censorship.


We do not forget the denial of our free rights as human beings.


To the United States government, you should’ve expected us.

************

Megaupload : Sarkozy se réjouit, les hackers se vengent

Le président de la République appelle à poursuivre la lutte «entre Etats pour porter un coup d’arrêt» au piratage, après la fermeture de Megaupload. Les Anonymous réagissent en attaquant le site du FBI, d’Universal Music et d’Hadopi.

Lire la suite 

Le président de la république française se positionne de plus en plus clairement contre son peuple. Il travaille UNIQUEMENT pour les intérêts judéo-israélo-sionistes et contre les intérêts du peuple français.  

******

CRIF hacké par FCA, 13 000 noms, emails, identifiants… dévoilés, accessibles à tous en trois parties à télécharger en ligne

source : propagandes.info 

Cyberwarnews.info nous informe que le CRIF vient d’être hacké par FCA.

Le who’s who du CRIF, la nébuleuse juive, des correspondants un peu partout, consulat de France à Houston, Barcelone, Montréal, Munich… des noms, des adresses, des emails…

Ou ça ou ça ou ça ?

Accessible via google, ici :

Partie 1 : http://pastebin.com/ApM1i4Ex

Partie 2 : Pas trouvée, si quelqu’un sait ou elle est, merci de la poster.

là voilà (merci à mon lecteur qui se reconnaîtra pour cet envoi précieux !!)  http://pastebin.com/fjaP50cf

Partie 3 : http://pastebin.com/whDdQ5D0

******

Mise au point à propos de Megaupload

Par The Savoisien

Megaupload, entreprise regroupant environ 30 individus éparpillés aux quatre coins de la planète, ne possédait au sein de son entreprise aucun hébraïque.
Les personnes qui ont monté l’entreprise étaient toutes d’origine : allemande, nordique, salve, des âmes donc très rès éloignées de celles des youtres à la tête du FBI et d’Hollywood.

Le premier mensonge à balayer, car il se répand sur internet, est celui de l’argent. L’industrie hébraïque du cinéma, qu’ils ont appelée Hollywood, n’a absolument pas comme objectif de générer des profits, tout comme les autres secteurs contrôlés (musiques, énergies, transports, pharmaceutiques, etc). L’argent est un moyen de contrôle, de maîtrise, d’asservissement, de manipulation des populations qui fonctionne bien. Mais si l’hébraïque en trouve un meilleur, il tentera de l’imposer (populations sans argent gérées par puces électroniques par exemple).

Il est important de rappeler qu’après la destruction de l’Europe et le début de l’extermination de la race aryenne par l’internationale youtre dans les années mille neuf cent quarante, la seule contre partie exigée pour la reconstruction (plan Marshall) du continent était : l’obligation de diffuser dans les cinémas les films en provenance d’Hollywood.

Lorsqu’un jeune tourquennois, ou un jeune habitant le fin fond de la Norvège, ou de la Chine; envoie un lien de téléchargement de la dernière youtrerie filmée à Hollywood à l’un de ses camarades de classe qui n’a pas les moyens d’aller le voir au cinéma, l’hébraïque se frotte les mains, et l’encourage le plus possible à le faire.

Le FBI n’est donc pas allé kidnapper Kim Dotcom (Schmitz) réfugié dans son bunker de Nouvelle-Zélande, et ses camarades de part le monde, pour des problèmes de droit d’auteur, de films hollywoodiens, et/ou de pertes de profits; mais pour supprimer la partie d’Internet qu’il ne contrôlait pas.

Megaupload était la seule entreprise au monde à héberger des fichiers tels que : Thibaut Edwige – L’Ordre SS ou Jud Süss de façon stable et permanente, accessible par tous, partout sur le globe.

Ces œuvres sont parfaitement libres de droits, pourtant elles sont systématiquement supprimées de toutes les plates-formes de partage, contrairement aux niaiseries hébraïques, passées, présentes et futures.

Les fichiers partagés sur http://www.the-savoisien.com grâce à Megaupload étaient téléchargés des dizaines de milliers de fois, et ce par tous les publics possibles et imaginables, opération impossible à réaliser avec des systèmes tels que le Peer to Peer, ou de simples sites proposant des liens en direct download, facilement censurables par les officines de répression étatiques.

Cette opération accomplie par les forces du mal à l’encontre de Megaupload n’avait donc que pour seul objectif la suppression d’un outil de rébellion d’envergure mondiale extrêmement efficace. Cela effectué peu de temps avant le départ du nègre-juif de la maison blanche, ne laisse augurer rien de bon pour les mois à venir.

Si vous souhaitez obtenir immédiatement des e-books devenus indisponibles, vous pouvez commander une Lenculus. Que nous vous invitons à copier et redistribuer à l’infini.

Source

*******************************

Propagande, propagande 

Eh oui, c’est bien le cinéma hollywoodien qui était lésé !! Insupportable !!

Autrement dit les gens honnêtes ne peuvent qu’aquiescer à cette fermeture.
Il est vrai que nous vivons dans une société contrôlée par d’honnêtes individus
qui ne peuvent qu’être offusqués !! Eux qui sont si droit et si intègres !!

 

Étiquettes : , , , ,